Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Mort de Jonathan Demme

26 Avril 2017, 17:38pm

Publié par Selenie

Après une petite accalmie au Panthéon du 7ème Art, nous apprenons la mort du réalisateur Jonathan Demme ce 26 avril 2017 à l'âge de 73 ans.

Jonathan-Demme.jpg (470×318)

Né en 1944 à Long Island (Etats-Unis), le jeune Jonathan Demme est l'enfant d'un couple cadre dans les relations publiques. Pas spécialement précoce dans le cinéma, il commence à s'y intéresser lors de ses études à l'Université de Floride. C'est à son retour du service militaire qu'il se trouve d'abord un boulot dans les Relations Presse pour la société Ambassy Pictures avant d'obtenir un poste similaire chez United Artists. En parallèle il rédige des articles pour le Film Daily à New-York.

Caged+Heat+photo+2.jpg (400×270)

Il fait la connaissance du réalisateur-producteur Roger Corman qui lui propose de travailler au sein de sa société de production New World. Il écrit et produit donc son premier film, "Angels hard as they come" (1971) de Joe Viola. Le pied à l'étrier il se lance lui-même à la réalisation avec son premier long métrage "Cinq femmes à abattre" (1974 - ci-dessus), symbole d'un premier intérêt pour les films féministes,  suivi aussitôt de "Crazy Mama" (1975). Deux films qui seront couronnés d'un réel succès au box-office.

thumb_5591_default_small.jpeg (450×253)

Le chemin est pourtant long, après quelques années à produire, à écrire, à réaliser il lui faut attendre un réel gros succès public avec le thriller "Dangereuse sous tous rapports" (1986 - ci-dessus) avec Melanie Griffit et Ray Liotta pour enfin avoir une reconnaissance avérée. 

veuve-mais-pas-trop-1988-03-g.jpg (1200×790)

Il enchaine avec une comédie grinçante, "Veuve mais pas trop" (1988 - ci-dessus) avec cette fois Michelle Pfeiffer en tête d'affiche. 

silence-des-agneaux-1991-02-g.jpg (1200×773)

Sa carrière prend un virage important au début des années 90 avec deux énormes succès, public et critique avec dans un premier temps le triomphe du thriller "Le Silence des Agneaux" (1991 - ci-dessus et ci-dessous lors du tournage) avec un premier rôle tenu une nouvelle fois par une actrice, la star Jodie Foster pour cette adaptation du 2nd tome de la trilogie écrite par Thomas Harris. Ce film reste une oeuvre majeure et remporte 5 Oscars dont Meilleurs Film, Réalisateur et Scénario ainsi que Meilleure actrice pour Jodie Foster et Meilleur acteur pour Anthony Hopkins.

silenceofthelambs_01-810x539.jpg (810×539)

Après un intermède documentaire le cinéaste revient avec un autre film retentissant. "Philadelphia" (1993 - ci-dessous) est cette fois un drame d'aujourd'hui où il aborde le sujet sensible du SIDA. Triomphe de plus avec un nouveau succès et notamment avec l'Oscar du Meilleur acteur pour Tom Hanks et de la meilleure chanson, tube gigantesque de Bruce Springsteen.

Philadelphia-1.jpg (500×306)

Jonathan Demme s'offre une pause fiction et retourne un temps vers le documentaire. Il revient avec une nouvelle adaptation littéraire, "Beloved" (1998 - ci-dessous) sur une histoire de sorcellerie sur fond d'esclavagisme à la fin du 19ème au sud des Etats-Unis. Malheureusement cette fois le succès est beaucoup plus mitigé malgré une fresque riche et un roman d'origine primé du Pulitzer.

chick.jpg (800×442)

Le nouveau siècle confirmera ce petit déclin puisque son film "La vérité sur Charlie" (2002 - ci-dessous), remake de l'excellent "Charade" (1953) de Stanley Donen, est un échec autant public que critique malgré la présence au casting des stars Thandie Newton (déjà dans "Beloved") et Mark Whalberg.

la_verite_sur_charlie_the_truth_about_charlie_2002.jpg (500×330)

Il continue à alterner fictions et documentaires, des documentaires qui reflètent souvent son combat pour les droits de l'homme et la musique.

359346_1600x450.jpg (780×450)

Il signe ensuite un thriller d'action, un autre remake du film éponyme de 1962 de John Frankenheimer, "Un crime dans la tête" (2004 - ci-dessus). Si ce film n'est pas un échec cuisant, dû à la présence du toujours bankable Denzel Washington (reprenant le rôle de Franck Sinatra), ce n'est pas non plus un retour en grâce. 

G15740_2061545213.jpg (600×400)

Son prochain film est différent. Cette fois pas de gros casting et tourne avec un budget moindre pour un film indépendant, chronique d'une réunion familiale avec "Rachel se marie" (2008 - ci-dessus) pour lequel la jeune Anne Hathaway se voit nominée à l'Oscar de la meilleure actrice.

 

Il retourne ensuite au documentaire dont plusieurs films sur Neil Young avant de signer son dernier film de fiction ayant, justement, un rapport musical. Il réalise la comédie familiale "Ricky and the Flash" (2015) dans lequel Meryl Streep est une maman rockeuse. Le film obtient une réception mitigée mais reste une comédie tout ce qu'il y a de plus honnête.

1437159386_riki-i-flesh-2.jpg (853×360)

On constate qu'à l'exception notable de "Philadelphia" ses meilleurs films mettent tous en valeur des femmes fortes. Très impliqué dans la défense des droits de l'homme il est le fondateur de l'association Artists for Democracy in Haïti.

 

Pour l'anecdote Jonathan Demme est l'oncle du réalisateur Ted Demme ("Blow" en 2001).

Jonathan_Demme.jpg (1200×600)

Jonathan Demme restera pour la postérité le réalisateur du chef d'oeuvre "Le Silence des Agneaux" et celui qui a signé le réveil face au SIDA avec "Philadelphia".

 

Le cinéaste est mort aujourd'hui mercredi 26 avril 2017 à l'âge de 73 ans d'un cancer de l'Oesophage.

Commenter cet article