Underworld : Blood Wars (2017) de Anna Foerster

par Selenie  -  7 Avril 2017, 09:58  -  #Critiques de films

5ème opus de la saga dont le dernier "Underworld : nouvelle ère" (2012) de Mans Marlind et Bjorn Stein était déjà too much. Toujours en producteur de son bébé la présence de Len Wiseman qui embauche pour ce film-ci la réalisatrice Anna Foerster dont c'est le premier long métrage ayant surtout travaillée pour la télé et notamment sur la série "Esprits criminels" (2008-2011). Evidemment dans le rôle icônique de Sélène on a toujours la magnifique Kate Beckinsale (on vous conseille fortement son dernier film "Love and Friendship" en 2016 de Whit Stillman), héroïne qui retrouve son chevalier servant issu du dernier film Theo James (connu depuis grâce à la trilogie "Divergente" en 2014-2015-2016 de Neil Burger pour le n°1 puis Robert Schwentke) qui se retrouve dans un rôle quasi similaire à la saga pour ado, le père de ce dernier Charles Dance, qui officie aussi sur "Game of Thrones" (2011-2015) et qui lui permet de retrouver ainsi deux acteurs de la série TV, le méchant Tobias Menzies ("Game of Thrones" en 2013-2016) et James Faulkner ("Game of Thrones" en 2016).

431832.jpg (531×720)

On change une nouvelle fois de scénariste (ça aide pour la cohérence !) avec cette fois-ci Cory Goodman qui a oeuvré avant cela sur "Le dernier Chasseur de Sorcières" (2015) de Breck Eisner... Toujours aussi violemment gothique cette suite, si elle reste dans la même optique, s'affirme comme une nouvelle ère, plus que dans le dernier opus avec un nouveau méchant et un nouveau "tournant" pour Sélène. On voit que le scénariste s'est trituré les méninges mais seulement pour un résultat honnête et assez efficace pour satisfaire les fans car sur le fond il s'agit ni plus ni moins de tirer sur la corde du tiroir-caisse (et ce n'est pas fini, le n°6 est confirmé !).

kate-beckinsale-theo-james-underworld-guerras-sangre.jpg (1200×799)

On notera des giclées de sang plus systématiques, des chorégraphies de combats moins créatives et, surtout, une Kate Beckinsale qui semble moins investie, ou du moins plus fatiguée. On peut regretter l'ellipse concernant le lien entre mère-fille et le côté expéditif de la dernière partie avec l'assaut. Le meilleur de la saga reste bel et bien le n°1, et maintenant celui-ci fait figure de plus mauvais film de la saga, peut-être ex-eaquo avec "Underworld : nouvelle ère"... Parions sur le fait que le n°6 sera dans les mains d'un nouveau réalisateur et d'un autre scénariste, un pari que doit sans doute faire aussi Len Wiseman... 

 

Note :              

08/20

andika 12/04/2017 16:25

Bon, je ne sais même pas si est encore à l'affiche, ça se passera en dvd pour moi et encore, j'ai péniblement vu la 4ème ahaha !