Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

La Cité de la Peur (1994) de Alain Berbérian

19 Juin 2017, 07:16am

Publié par Selenie

A ne pas confondre avec "La Cité de la Peur" (1948) de Stanley Lanfield, ce film-ci est unique, LE film de Les Nuls, la troupe comique de l'âge d'or de Canal+ composé de Alain Chabat, Dominique Farrugia et Chantal Lauby avec en caméo posthume le regretté Bruno Carette (mort en 1989). A l'origine ce film est un scénario et une histoire du trio qui avait d'abord proposé le projet au nabab Claude Berri qui a refusé le film le jugeant "un peu débile" ! Les Nuls se sont alors tournés vers Alain Berbérian qui réalisait déjà des fausses pubs et des clips parodiques pour eux. Le cinéaste signe donc là son premier long métrage et qui reste à ce jour son meilleur film en témoignent les futurs "Paparazzi" (1997), "Le Boulet" (2002) ou encore "L'Enquête Corse" (2004).

19106159.jpg (600×800)

Le trio reprend le système du film dans le film, où comment un tueur en série s'inspire d'un film présenté au Festival de Cannes créant ainsi une publicité inattendue pour le film. Le scénario est à l'image du casting, une ribambelle de stars pour un déluge de gags. Outre le trio Les Nuls qui jouent chacun les personnages cultes de Odile Deray, Serge Karamazov et Simon Jérémi les rôles principaux sont aussu tenus par les acteurs Gérard Darmon et Sam Karmann. On reconnait (liste non exhaustive !) Valérie Lemercier, Michel Hazanavicius, Dominique Besnehard, Hélène de Fougerolles, Pierre Lescure, Rosanna Arquette, Daniel Toscan du Plantier, Artus de Penguern... Tandis que les victimes sont interprétés par Tchéky Karyo, Daniel Gélin, Eddy Mitchell et Jean-Pierre Bacri, des projectionnistes dont les dernières phrases renvoient irrémédiablement à la mort.

un-clin-doeil-a-la-cite-de-la-peur-sur-le-site-de-2-24535-1433777643-0_dblbig.jpg (625×415)

Ce gag est un parmi tant d'autres car le film reste un must avec quasiment un gag par minute sans compter les références multiples. Des running-gag comme le vomi du gars heureux ou le Karamazov fils unique. Le film offre des scènes devenus aussi mythiques et cultes avec La Carioca (hommage au film "Carioca" en 1933 avec le duo Fred Astaire et Ginger Rogers) ou la scène du whisky ! Le film est également un réel bonheur cinéphile avec des clins d'oeils nombreux allant de "Terminator" à "Basic Instinct" en passant par "Evil Dead" et "Pretty Woman"... Le film est une vraie cour de récré où le non-sens est roi, où les gags divers et variés foisonnent pour un délire constant et jouissif allant jusqu'à un générique final également plein de surprises (à lire de bout en bout !). Cette comédie est assurément l'une des meilleures en France sur ces 30 dernières années.

 

Note :              

18/20

Commenter cet article