Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Sans Pitié (2017) de Sung-Hyun Byun

29 Juin 2017, 06:14am

Publié par Selenie

Après un film musical "The Beat Goes On" (2012) et une comédie romantique "Watcha Wearin'" (2012) le jeune réalisateur-scénariste gagne en assurance et en ambition en s'attaquant à un thriller d'action dont le scénario est particulièrement dense. Multi-référencé il n'en demeure pas moins que Sung-Hyun Byun a digéré ses références pour offrir son propre film, personnel et maitrisé avec un certain panache malgré quelques bémols. Clairement on pense surtout aux chefs d'oeuvres "Infernal Affairs" (2002) de Andrew Law et Alan Mak et "Election 1 et 2" (2005-2006) de Johnnie To, mais aussi à moindre mesure à notre frenchy "Un Prophète" (2009) de Jacques Audiard...

sans_pitie.jpeg (213×290)

Où comment on suit un flic infiltré contre son gré, un caïd qui se veut Parrain des Parrains et une flic aux dents longues prête à tout pour faire tomber le réseau. Au casting peu d'acteurs connus internationalement , la plupart étant des stars chez eux en Corée du Sud. On notera surtout la présence de l'acteur Kyung-Gu Sol vu dans "Public Enemy" (2002) de Woo-Suk Kang et "The Last Day" (2005) de Je-Gyun Yun. En plus de ce triangle sous tension le récit nous est conter sur trois époques, une antérieure à l'emprisonnement du flic infiltré, une durant la prison et enfin la période ultime des mois suivants la sortie de prison. Usant (et abusant ?!) de flash-backs et de flash-forwards la chronologie va un peu dans tous les sens mais finalement on se prend facilement au jeu façon puzzle.

the_merciless_photo_du_film_-620x350.jpg (620×350)

La force du film est d'avoir su jouer avec la chronologie comme avec les sous-genres, film carcéral d'abord, polar ensuite et film de succession mafieuse ensuite ou pratiquemment tous les protagonistes sont prêt à tout pour parvenir à leur fin. Ajoutez à cela une relation ambigue entre les deux personnages masculins principaux. On peut lire parfois que ce film est "Tarantinesque" (punchline reprise sur l'affiche par ailleurs !) mais c'est peut-être justement ce qui lui manque ! Un soupçon d'humour en plus, des dialogues un poil plus ciselés et on tenait un réel petit bijou. Scénario tortueux, jeux de dupes et violences à la hong-kong pour ce thriller d'action pas toujours cohérent (surtout à la fin et dans la façon d'agir du flic infiltré) mais c'est diablement bien foutu vu la complexité du récit et ça reste d'une efficacité particulièrement prenante. A conseiller.

 

Note :   

14/20

Commenter cet article