Les Fusils du Far-West (1966) de David Lowell Rich

par Selenie  -  12 Septembre 2017, 09:03  -  #Critiques de films

Ce "petit" western est en fait le remake de "Une aventure de Buffalo Bill" (1936) de Cecil B. De Mille avec Gary Cooper et Jean Arthur. Ce remake est réalisé par David Lowell Rich, un réalisateur plus habitué aux séries et téléfilms mais est un technicien expérimenté et prolifique (une centaine d'oeuvres entre 1950 à 1987) qui réunit un casting sans stars mais avec des acteurs connus, des gueules dont on se dit toujours qu'on les connait sans remettre leurs noms.

Le plus connu reste Don Murray (dans le rôle de Will Bill Hickok) révélé par "Bus Stop" (1956) de Joshua Logan et vu dans le bon western "Duel dans la boue" (1959) de Richard Fleischer. Ensuite on a Guy Stockwell  (dans le rôle de Buffalo Bill) plus habitué aux séries comme son frère Dean Stockwell connu pour "Code Quantum" en 1989-1993), Abby Dalton (qui fera sa carrière essentiellement dans les séries TV) et finalement les seconds rôles sont sans doute les plus connus, avec Henry Silva (au physique particulier qui le spécialisera dans les rôles de méchants, vu en 1958 dans "Los Bravados" de Henry King et "Le Trésor du Pendu" de John Sturges, mais aussi plus récemment dans "Ghost Dog" en 1999 de Jim Jarmush et "Ocean's Eleven" en 2001 de Steven Soderbergh. On reconnait également Simon Oakland (il sera surtout connu pour son rôle d'officier de Papy Boyington dans la série TV "Les Têtes Brûlées" en 1976-1977) avec en prime un caméo de Leslie Nielsen en Général Custer. A l'instar du film de De Mille, l'histoire de ce film n'est en rien historique surtout en ce qui concerne Calamity Jane. En effet, le film se situe en 1866, et si tout ce qui se rapporte au duo Buffalo Bill et Bill Hickok reste romancé mais crédible, il n'en est rien concernant la légende féminine qui avait alors à peine 15 ans et ne connaissait encore pas ses acolytes de l'Ouest. Néanmoins, le scénario écrit par Michael Blankfort (auteur des westerns "La Flèche Brisée" en 1950 de Delmer Daves et "La Loi de la Prairie" en 1957 de Robert Wise) est assez fidèle au film originel, et si le titre se rapporte d'abord à Buffalo Bill c'est bel et bien Hickock et Calamity Jane qui tiennent les rôles principaux. Où comment après la guerre de Sécession les deux amis Hickok et Cody (Buffalo Bill) se retrouvent comme éclaireurs pour l'armée et tentent de sauver la paix avec les Indiens.

Outre l'intrigue basique mais efficace sur les trafiquants d'armes qui fournissent les cheyennes, avec son lot de trahisons et d'actions, on apprécie surtout l'humour qui pimente les relations "fraternelles" entre Calamity Jane et Hickok. Ce dernier est joué avec un réel plaisir par l'acteur Don Murray qui se fait presque dandy de l'ouest roublard et taquin. On est plus déçu par Calamity Jane (Abby Dalton), trop âgée pour l'époque mais surtout étonnament trop peu courageuse. Il n'en demeure pas moins que ce western n'a finalement rien à envier à celui de De Mille ! Un western qui allie parfaitement tous les ingrédients inhérents au genre pour un divertissement certe classique mais diablement bien maitrisé. Un bon moment.

 

Note :               

14/20