Le Labyrinthe : le remède mortel (2018) de Wes Ball.

par Selenie  -  8 Février 2018, 10:09  -  #Critiques de films

Voici donc enfin le dernier opus de la saga teen-movie d'après la trilogie littéraire "L’Épreuve"(2012-2014) de James Dashner et après les films "Le Labyrinthe" (2014) et "Le Labyrinthe : la terre brûlée" (2015). Toujours mis en scène par Wes Ball qui a eu la magnifique idée de refuser aux producteurs de terminer avec 2 films à l'instar des "Hunger Games" et autres "Twilight". Le film devait initialement sortir fin 2017 mais suite à une blessure assez grave lors du tournage de l'acteur principal, la suite du être repoussé de plusieurs mois. Pour cette ultime suite l'histoire reprend 6 mois après la film de "...la terre brûlée" et on retrouve la plupart des personnages et des acteurs.

Labyrinthe-le-remède-mortel-Le-FR1petit.jpg (300×400)

On retrouve donc Dylan O'Brien (vu entre temps dans "American Assassin" en 2017 de Michael Cuesta), Will Poulter (vu lui, dans le très remarqué "Detroit" en 2017 de Kathryn Bigelow), la jolie Kaya Scodelario (héroïne de "Pirates des Caraïbes : la vengeance de Salazar" en 2017 de Joachim Ronning et Espen Sandberg) et enfin Thomas Broglie-Sangster et Aidan Gillen  tous deux acteurs dans la série TV "Games of Thrones". Comme pour les deux premiers Wes Ball marque fortement le style de chaque épisode par ses décors, le premier étant littéralement dans un labyrinthe de béton et de verdure, le second dans un désert façon MadMax et enfin ce dernier qui s'invite dans une ville de verre et d'acier. Le film débute avec une scène impressionnante de sauvetage dans un train qui aurait pu être dantesque si le suspense à deux sous ne venait rendre cette séquence un peu poussive. En effet, les héros tirent justes, les méchants sont lents et malvoyants... Un soucis qui se répète bien trop souvent. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sinon la bonne idée du film est que certains méchants n'ont pas complètement tort et oui le monde n'est pas si blanc ou noir. Ce "twist" évite ainsi l'écueil habituel du genre, le manichéisme outrancier. Sur le fond le film termine une saga qui s'avère être plus profond que les franchises aînées comme "Hunger Games". Malheureusement, dans la forme Wes Ball s'attache à une succession de cascades et autres scènes d'action prévisibles et convenues. Ca reste un spectacle divertissant et rythmé mais trop calibré et sans réelle inspiration.

 

 

Note :               

 

11/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Siloé 17/04/2018 17:41

J'ai l'impression d'avoir déjà vu 100 fois ce film. Lassitude.
Par contre j'avais bien aimé le 1er.

Mr Vladdy 08/02/2018 11:31

Il y a tellement eu de temps d'écoulé entre les films que je ne me souviens plus où on s'en était arrêté. Pour être honnête, je ne garde que des bribes en mémoires du premier film mais je ne l'ai pas revu (tout comme le second) depuis sa sortie en salles donc ceci explique peut-être cela.

Après, de mémoire, j'avais quand même passé un bon moment devant cette franchise mais avant de découvrir le troisième opus, une petite piqûre de rappel me semble nécessaire pour moi :P