Red Sparrow (2018) de Francis Lawrence.

par Selenie  -  5 Avril 2018, 07:58  -  #Critiques de films

A l'origine ce film est un projet de Darren Aronofsky (compagnon de Jennifer Lawrence en 2016-2017) avant que ça passe dans les mains de David Fincher avec Rooney Mara avant que, finalement, le réalisateur Francis Lawrence reprenne le film avec Jennifer Lawrence en tête d'affiche (aucun lien de parenté). Le cinéaste et l'actrice se retrouvent donc après les derniers films de la saga "Hunger Games" (2013-2015). Les producteurs ont acquis les droits du roman avant même sa parution, il s'agit en effet d'une adaptation du roman éponyme (2014) de Jason Matthews, ex-agent de la CIA à la retraite, qui a signé depuis deux suites qu'on ne serait pas surpris de voir porter à l'écran si le succès est au rendez-vous. L'auteur a bien spécifié qu'il s'agissait de pure fiction et rien d'autobiographie même si l'existence des "Moineaux" est véridique ce qui, en soit, est déjà un paramètre très prometteur !...

Le scénario est signé de Justin Haythe, connu pour son travail sur des films aussi divers que "Les Noces Rebelles" (2008) de Sam Mendes et "Lone Ranger" (2013) de Gore Verbinski. Outre la star Jennifer Lawrence, le casting est composé des stars internationales et hétéroclytes qui forment un ensemble solide et talentueux avec Joel Edgerton, Matthias Schoenaerts, Charlotte Rampling, Mary-Louise Parker, Ciaran Hinds, Joely Richardson, Bill Camp (actuellement en salle avec le magnifique "Hostiles" de Scott Cooper) et Jeremy Irons... Ce qui frappe en premier c'est ce style suranné du film, voire anachronique tant on a plus le loisirs de voir des films aussi "sages" et posés. On est en quelque sorte dans un mixte entre les excellents "La Taupe" (2012) de Tomas Alfredson et "Atomic Blonde" (2017) de David Leitch mais avec les qualités en moins. En effet, on n'a ni le scénario pointu et la précision du premier ni l'action et le rythme du second. Bref, Francis Lawrence signe un film d'espionnage d'un classicisme révolu. Si le film a des scènes de violence extrême, il n'y a rien d'extraordinaire pour un film aujourd'hui, ni en ce qui concerne le sexe par ailleurs. La séduction est centrale dans l'intrigue, mais au même titre que l'arme psychologique. Le réalisateur prend soin de ne pas aller trop loin dans les scènes de sexe, la star se dénude pour la première fois mais ça reste bien soft comparé à d'autres actrices dans d'autres films. Non, le soucis réside justement dans ce côté "sulfureux" qui est vendu et la réalité des images. Souvent on reste hors champs ou hors vue. Idem pour l'action, peu de scènes d'action pure et la violence est mal filmée avec des blessures graves mal cadrées ce qui créent des faux raccords. Au niveau sexe/action on est donc très éloigné des canons actuels d'une part, et plutôt timide visuellement, voire maladroite ; on pense notamment aux scènes de tortures auxquelles on a bien du mal croire (coussin ?! montage créant des faux raccords...). Reste donc l'intrigue et le jeu des acteurs. L'intrigue repose sur un transfuge et une taupe, classique dans le genre d'où l'importance du suspense et du twist éventuel.

Malheureusement là-dessus c'est également décevant. La taupe se devine aisément avant la fin, d'abord parce que le nombre de protagonistes est finalement très limité (choix du scénariste) et ensuite parce que Francis Lawrence insiste trop sur certains passages dialogués. Niveau jeu, la performance de Jennifer Lawrence est honorable, elle s'est notamment entrainée 3h/jour pendant 3 mois pour être un minimum crédible comme étoile du Bolchoï. Sa beauté et son talent naturels font le reste mais elle n'est pas aidée par un personnage assez mal écrit. Comment croire à un personnage normalement fragilisé psychologiquement qui se transforme en super espionne alors qu'elle est déjà adulte et formée en à peine 3 mois ?! Ce film se veut un thriller psychologique doublé d'un film d'espionnage violent mais il est constamment entre deux chaises n'allant donc jamais au bout des ses idées comme de son potentiel. Ca reste divertissant, sensuel avec un scénario bien construit à défaut d'être surprenant mais on a vu tellement mieux et sur tous les paramètres qu'une production de cette ampleur reste une déception, pour ne pas dire un simple râté... Note généreuse :

 

Note :             

11/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Siloé 18/05/2018 18:57

Dès les premières minutes, je sais que n'y crois pas et je comprends vite que je n'y croirais jamais.