Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban (2004) de Alfonso Cuaron

par Selenie  -  22 Octobre 2018, 08:49  -  #Critiques de films

Le succès toujours au rendez-vous, aussi bien en librairie que sur grand écran, avec les deux premiers films "Harry Potter à l'Ecole des Sorciers" (2001) et "Harry Potter et la Chambre des Secrets" (2002) tous de de Chris Columbus. Cependant, cette fois le réalisateur cède sa place ("le temps est venu de dîner enfin avec mes gosses !") mais reste producteur. Après plusieurs choix c'est finalement le réalisateur mexicain Alfonso Cuaron, remarqué pour les films "La Petite Princesse" (1995) et "De Grandes Espérances" (1998) et futur réalisateur de "Gravity" (2013)... Si on retrouve l'équipe principale il y a de grands changements au sein du casting. D'abord et surtout le personnage de Dumbledore est désormais incarné par Michael Gambon remplaçant ainsi Richard Harris qui est décédé en 2002 peu de temps après la sortie du second opus. Sinon, de nombreuses stars (britanniques of course) rejoignent l'aventure avec pêle-mêle Emma Thompson, Gary Oldman, David Thewlis, Timothy Spall, Julie Christie...

Résultat de recherche d'images pour "harry potter et le prisonnier d'azkaban film blog"

La saga avait déjà pris un tournant vers un style plus sombre dans le film précédent, un virage confirmé avec ce troisième épisode avec en prime une adolescence qui s'éveille et, pour Harry, une recherche d'un exemple paternel. Dans la logique de l'adolescence on s'aperçoit entre autre que les tenues en uniforme sont un peu moins strictes, un choix expliqué par Cuaron : "En me documentant sur les écoles anglaises, j'ai constaté qu'aucun élève ne portait l'uniforme de la même manière. Tous s'arrangeaient pour y introduire une petite touche, révélatrice de leur personnalité. J'ai donc demandé aux jeunes de faire de même et de porter leur uniforme comme ils le feraient hors de la présence de leurs parents."... De petites touches qui paraissent anodines mais qui confèrent au film une évolution aussi logique que nécessaire des petits sorciers. Niveau intrigue la mosaïque prend de plus en plus forme, tournant évidemment toujours autour de celui dont on tait le nom avec en prime des nouveaux personnages haut en couleur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par contre on peut tiquer sur quelques passages un peu maladroit comme le cri du loup-garou (comment croire qu'un loup-garou se laisserait berner par un cri si peu crédible ?!).Autre bémol, Dumbledore qui est incarné par un Michael Gambon trop monolithique, peu enclin à la légèreté et surtout à sa complicité avec Harry Potter dont faisait preuve Richard Harris avec une certaine malice d'ailleurs. Pour une suite ce film reste une très belle réussite, celle de l'innovation et de la maturité. Alfonso Cuaron met sa patte tout en restant cohérent. Sans doute le meilleur opus de la franchise...

 

Avis de Llowenn ICI

 

Note :                 

16/20

 

Pour info bonus, Note de mon fils de 9 ans :               

16/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Siloé 17/12/2018 00:08

Ça vieilli plutôt pas mal.