Inside Man (2006) de Spike Lee

par Selenie  -  11 Février 2019, 10:23  -  #Critiques de films

Ce film est un projet dont Spike Lee n'est pas à l'origine. Pour un des rares fois, il réalise un film écrit d'après le premier scénario de Russell Gerwitz un ancien avocat, que lui a proposé le producteur Brian Grazer ; cela faisait des années que Grazer et Lee désirait collaborer ensemble, ce film sera transformé avec d'autres films ultérieurement... Ce film n'est donc pas d'un scénario de Spike Lee et il fait partie de ses films où la partie engagée et militante n'est pas forcément en première ligne comme dans "Summer of Sam" (1999) et "La 25ème Heure" (2002). Néanmoins Spike Lee sèmera quelques messages plus ou moins flagrants notamment en choisissant un casting particulièrement judicieux. En effet, Lee choisira ainsi des flics blacks, un banquier influent blanc au passé mystérieux, une jeune albanaise, un employé de banque sikh et des otages à majorité juifs ou latino...

Spike Lee réunit un casting prestigieux pour ce film de braquage dont quelques acteurs qu'il connait déjà bien. Ainsi Lee retrouve Denzel Washington pour leur 4ème film dont "Malcolm X" (1992) dans lequel jouait également le vétéran Christopher Plummer, puis Chiwetel Ejiofor qui était dans "She Hate Me" (2004) et qui va retrouver son partenaire Denzel Washington ensuite dans "American Gangster" (2007) de Ridley Scott. A leurs côtés de nouveaux venus, et pas des moindres avec Willem Dafoe et Jodie Foster qui est sans doute présente grâce au film "Flight Plan" (2005) de Robert Schwentke qui était produit par Brian Grazer, ainsi que Clive Owen alors au sommet entre "Sin City" (2005) de Robert Rodriguez et "Le Fils de l'Homme" (2006) de Alfonso Cuaron sur lequel il retrouvera également Chiwetel Ejiofor... Un casting de luxe, riche de sa diversité autant dans l'esprit d'un Spike Lee que dans les univers différents dont sont issus les acteurs. Malheureusement, le premier constat est que les personnages n'ont pas tous le même traitement, par exemple Willem Dafoe est sous-exploité et, si Jodie Foster est d'un magnétisme rare, son personnage serait presque sans enjeux. Le film est tourné à New-York, dans une ancienne banque délabrée, mais aussi dans les tous nouveaux studios Steiner, 6 hectares qui constituent le plus vaste de la Côte Est. Avec des consultants de la police de New-York sur le plateau, le cinéaste veut s'inspirer d'un de ses films préférés, le chef d'oeuvre "Un Après-Midi de Chien" (1975) de Sidney Lumet.

Le film débute avec un monologue qui fait son effet où un protagoniste annonce qu'il va mettre en oeuvre le braquage parfait, prometteur mais qui s'avèrera un peu superflu. Par contre le film démarre vite et efficacement avec un braquage qui débute classiquement avant de dériver vers des choix qui semblent au premier abord hésitants. L'arrivée du passé mystérieux banquier instille assurément un suspense qui n'est malheureusement pas travaillé jusqu'au bout. Néanmoins l'intrigue est assez bien ficelée pour nous garder en éveil et rester sur nos gardes. Les acteurs sont excellents, même sous-exploités ils sont à fond et donnent le change. Finalement le scénario est solide et prenant, jusqu'à ce dénouement un peu facile où on se dit que ce film aurait pu être magistral sans cette solution un peu invraisemblable. Pas parfait mais assurément un film de braquage prenant qui mérite le détour.

 

Note :              

16/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

alice in oliver 22/02/2019 10:25

et dire qu'il s'agit d'un film (presque) de commande pour Spike Lee qui maîtrise, en dépit de quelques impondérables, magnifiquement son sujet. J'aurais sans doute attribué la même note