Au bonheur des Ogres (2013) de Nicolas Bary

par Selenie  -  19 Octobre 2013, 10:13  -  #Critiques de films

Un roman culte écris il y a près de 30 ans par un professuer de la Sorbonne, "Au bonheur des Ogres" (1985) de Daniel Pennac a sûrement été étudié par une grande majorité des élèves, en tous cas ceux de ma génération (à destination de la quarantaine)... L'auteur a souvent dis que son livre devait être inadaptable, pourquoi ?! On ne saura jamais on ne peut pas dire que son roman soit si compliqué... Bref que Pennac a aimé le désir fort et réel du jeune Nicolas Bary, réalisateur du fade "Les enfants de Timpelbach" (2007), voilà donc le film lancé...

Si Pennac n'est pas crédité au scénario il semble qu'il ait été très présent lors du processus d'adaptation et une fois l'oeuvre terminé l'auteur s'est dit content, un bon point à ne pas négliger. Ayant lu le roman il y a plus de 20 ans je vais éviter les comparaisons trop précises, je me contenterais du ressenti et de l'atmosphère... Et c'est là le meilleur du film, mes souvenirs (agréables et nostalgiques) collent très bien à l'univers du film. L'adaptation est colorée, rythmée, un côté fantaisie bien rendue avec un dosage tragi-comique bien géré. Emmené par une troupe de comédien succulente, outre Raphaël Personnaz en Malaussène mal fagoté et plutôt tête en l'air on remarque une Bérénice Béjà ravissante et pétillante, bon point également aux interprètes de la famille Malaussène dont les enfants sont une incarnation idéale. Quelques changements vis à vis du roman mais assez minimes et de toute façon nécessaires pour une adaptation ciné en 1h35. Juste un petit bémol pour les personnages du directeur Sainclair et de Stojil (respectivement le césarisé pour "Le Prénom" Guillaume de Toguédec et le réalisateur Emir Kusturica), parfois un peu trop présents... Mais ce n'est qu'un hypothétique doute. Au final c'est une comédie jouissive et généreuse, on en sors avec un sourire non feint.

 

Note :           

13/20