Décès de Marie-France Pisier

par selenie  -  25 Avril 2011, 13:30  -  #Décès de star - Bio

On apprend la décès accidentel de Marie-France Pisier ce 24 avril 2011 à l'âge encore précoce de 66 ans, presque 67 (10 mai).

http://www.courrier-picard.fr/var/plain_site/storage/images/actualites2/telex/marie-france-pisier-retrouvee-morte-dans-sa-maison-du-sud-de-la-france/4957997-1-fre-FR/Marie-France-Pisier-retrouvee-morte-dans-sa-maison-du-sud-de-la-France_reference.jpg

Née en 1944 en Indochine Marie-France Pisier et revient en France en 1956. Dès son adolescence elle fait partie d'une troupe de théâtre amateur. Le tournant arrive tout aussi tôt grâce à une annonce : "La partenaire de Jean-Pierre doit être une vraie jeune fille, pas une lolita, pas une blousonnne, pas une petite femme. Elle doit être simple et rieuse, et avoir une bonne culture moyenne. Si trop sexy s'abstenir." ... C'est ainsi qu'en 1961 François Truffaut remarque la jeune Marie-France Pisier sur une photo familiale où elle se promène à Nice. Elle sera l'adolescente partenaire de Jean-Pierre Léaud alias Antoine Doinel dans "Antoine et Colette" (photo ci-dessous) l'un des segments de "L'amour à vingt ans" (1962).

http://apreslebruit.files.wordpress.com/2010/12/antoine-et-colette.png

Ce film est un véritable tournant car elle n'arrêtera plus jamais de tourner. Elle fera aussi des études de droit et de sciences politiques. Elle continue en tournant plusieurs films de et avec Robert Hossein dont "La mort d'un tueur" (1963) et "Le vampire de Dusseldorf" (1965).

Elle retrouve François Truffaut dans "Baisers volés" (1968) avant de se tourner également vers la télévision dans le feuilleton culte de l'époque "Les gens de Mogador" (1972).

Les années 70 seront son apogée... Elle tourne "Le fantôme de la Liberté" (1974) de Luis Bunuel, "Céline et Julie vont en bateau" (1974) de Jacques Rivette et "Souvenirs d'en France" (1975) de André Téchiné. Mais c'est avec "Cousin cousine" (1975 - photo ci-dessous) de Jean-Charles Tachella et "Barocco" (1976) de André Téchiné qu'elle se retrouve en haut grâce à deux Césars respectifs en 76 et 77 pour le meilleur second rôle féminin.


Elle a pour partenaire Belmondo dans le très bon "Le corps de mon ennemi" (1976) de Henri Verneuil après lequel, et grâce aux Césars elle effectue un aller retour à Hollywood avec "The other side of midnight" (1977) de Charles Jarrott.

http://www.live2times.com/imgupload/event/10696/100910123653/normal/lamour-en-fuite-de-francois-truffaut-l_amour_en_fuite_1978_diaporama_portrait-.jpg

Elle retrouve une nouvelle fois Truffaut et Léaud-Doinel dans "L'amour en fuite" (1979), dernière aventure (photo ci-dessus) de Antoine Doinel co-scénarisée par l'actrice.

 
 

Elle est une des soeurs Brontë aux côtés de Isabelle Adjani et Isabelle Huppert (photo ci-dessus) dans "Les soeurs Brontë" (1979) de André Téchiné. Elle a pour partenaire Romy Schneider dans "La banquière" (1980) de Francis Girod et bien avant Audrey Tautou et Anna Mouglalis elle incarne Coco Chanel dans "Chanel solitaire" (1981) de George Kascender.

Elle retrouve Bébel (photo ci-dessous) dans "L'as des as" (1982) de Gérard Oury avant de se tourner vers un film plus dur avec "Le prix du danger" (1983) de Yves Boisset.

http://www.premiere.fr/var/premiere/storage/images/cinema/photos-film/photos-acteur/images/l-as-des-as-1982/16982508-1-fre-FR/L-AS-DES-AS-1982_reference.jpg

Elle réalise deux films, "Le bal du gouverneur" (1990) adapté de son roman (racontant son enfance) et plus tard "Comme un avion" (2002).

Après sa carrière cinématographique sera de qualité plus inégale et elle aura de plus en plus de seconds rôles. On peut quand même noter son interprétation de George Sand dans "La note bleue" (1991) de Andrzej Zulawski, "Les cents et une nuits" (1995) de Agnès Varda, "Pourquoi pas moi" (1999) de Stephane Giusti et "Le temps retrouvé" (1999) de Raoul Ruiz.

Moins de cinéma petit à petit et de plus en plus présente au théâtre à partir de 1993 mais surtout lors de cette dernière décennie.

http://1.bp.blogspot.com/_uCwat8L3XFs/SibZ8o-2ZyI/AAAAAAAABjA/7jlzi_WZ0fE/s400/mfpisier.jpghttp://www.sudouest.fr/images/2011/04/24/379899_pisier_460x306.jpg


Intellectuelle elle d'abord une égérie du cinéma d'auteur mais elle as su également montrer tout son humour dans des films plus populaires. Ces dernières années elle a aussi tourné pour des réalisateurs plus jeunes comme "Dans Paris" (2006) de Christophe Honoré et Pardonnez-moi" (2006) de Maïwenn ou encore "Il reste du jambon ?" (2010) de Anne Depetrini.

Elle a une soeur, Evelyne, qui fut lapremière épouse de Bernard Kouchner et son frère Gilles est un grand mathématicien membre de l'Académie des Sciences.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Alice In Oliver 30/04/2011 15:17

A noter que certains n'écartent pas la thèse d'un suicide...

Alice In Oliver 25/04/2011 17:06

Encore une bien triste disparition ! Merci pour ce bel article.