Décès de Susannah York

par selenie  -  19 Janvier 2011, 15:05  -  #Décès de star - Bio

L'actrice Susannah York est décédée à l'âge de 72 ans ce samedi 15 janvier dernier.
Cependant il s'avère qu'aucun média ne donne la même date de naissance ! Pour certain c'est 1942 pour d'autre c'est 1939... Idem pour la date de sa mort, pour les uns c'est le vendredi 14 pour d'autres le samedi 15...

http://1.bp.blogspot.com/_n-FZI-oxGoA/SQbRrgHmZ7I/AAAAAAAAAZ8/oa6ljH1Uyhk/s400/susanyork.jpg

Mon choix est donc de suivre les sources qui me semblent les plus sérieuses. Susannah York est donc née en 1939 et est décédé à l'âge de 72 ans (qu'elle a eu 6 jours plus tôt) ce 15 janvier dernier.

Sussanah York, née Susannah Yolande Fletcher, ne connaitra que très peu son père qu'elle perd de vue après le divorce de ses parents vers 1947. Elle s'inscrit au Royal Academy of Dramatic Arts de Londres. A peine sortit de cette formation elle tourne aussi bien pour la télévison, la radio, le théâtre que pour le cinéma.

Après de petits rôles insignifiant elle se fait remarquer dans son premier vrai rôle aux côtés de Alec Guinness dans "Les fanfares de la gloire" (1960) de Ronald Neame. Sa carrière est dès lors lancée.


Elle est une patiente de Montgomery Clift dans "Freud - Passions secrètes" (1962) de John Huston (photo ci-dessus), elle séduit Albert Finney dans "Tom Jones" (1963) de Tony Richardson, elle tourne aussi dans "La septième aube" (1964) de Lewis Gilbert, "Un homme pour l'éternité" (1966) de Fred Zinneman ou encore dans "La bataille d'Angleterre" (1969) de Guy Hamilton au sein d'un casting impressionnant (photo ci-dessous à gauche).

Guy HamiltonSydney Pollack

Son rôle de lesbienne dans "Faut-il tuer sister George" (1968) de Robert Aldrich est unanimement salué. De bon augure juste avant "On achève bien les chevaux" (1969) de Sydney Pollack dans lequel elle est nommé à l'Oscar de la Meilleur Actrice de second rôle (photo ci-dessus à droite) pour un rôle où sa crise de nerfs a marqué le septième art.

http://i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/01804/york2_1804431b.jpg Le Cri du sorcier 

Elle enchaine avec des films qui touchent à tous les genres, la comédie avec "Une belle tigresse" (1972) de Brian G. Hutton, le film d'aventure (photo ci-dessus à gauche) avec "Gold" (1974) de Peter R. Hunt, le drame avec "Images" (1972) de Robert Altman et un prix d'interpétation à Cannes ou "Le cri du sorcier" (1978) de Jerzy Skolimowski (photo ci-dessus à droite). Elle marqua le cinéma fantastique également en interprétant la femme de Marlon Brando, et donc la maman du nommé "superman" (1979) de Richard Donner (et ses suites - photo ci-dessous).


Après cette saga de super-héro et outre le film "La malédiction de la vallée des rois" (198Susannah York délaissera petit à petit le grand écran pour se consacrer plus essentiellement aux planches. Pendant plus de 15 ans nous ne la reverrons pas au cinéma.

Ses derniers films sont étonnament des films fantastiques plus ou moins d'horreur que sont "Visitors" (2003) de Richard Franklin et "Dark World" (2007) de Gerald McMorrow.

Après son prix d'interprétation à Cannes Susannah York a été membre du Jury du festival de Cannes en 1979.

En parallèle à sa carrière elle a aussi écrit des livres pour enfant et ce dès 1973.

Mariée en 1960 à Michael Wells, elle divorcera en 1984. Le couple a eu 2 enfants dont Orlando Wells qui mène une carrière télévisée sur Channel Four en Grande-Bretagne. C'est d'ailleurs ce dernier qui annoncera au monde le décès de sa mère.

Susannah York est décédée suite à un cancer de la moelle osseuse.




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Winslow 20/01/2011 12:18

Une actrice que je ne connaissais pas très bien. Je ne l'ai vue que dans On achève bien les chevaux et Superman.