Du plomb dans la tête (2013) de Walter Hill

par Selenie  -  1 Mars 2013, 10:10  -  #Critiques de films

Après "Le dernier rempart" avec Schwarzenegger la nostalgie des Action Movie des années 80 continue avec cette fois Stallone qui quitte exeptionnellement sa franchise "Expendables". Pour bien confirmer que ce film renoue et veut renouer avec cette époque bénie pour les films d'action que sont les années 80 il suffit de préciser que le producteur est Joel Silver ("48 heures", "L'arme fatale" ou "Predator") et que le réalisateur est Walter Hill ("48 heures" et "Double détente") revenu de 10 ans de purgatoire.

Officiellement adapté d'une BD française le film s'inscrit dans la mode du buddy-movie (voir filmos express ci-dessus), qui cette fois voit un coréen remplacé le black habituel ; mode du cinéma coréen oblige sans doute. Néanmoins l'acteur Sung Kang n'est pas une grande star et tout le film repose sur Sylvester Stallone. A part ça tous les ingrédients du genre y sont, il s'agit ni plus ni moins qu'un série B efficace qui ravira les nostalgique d'un sous-genre qui ne se réinventera pas avec ce film. Rien, absolument rien dans ce film n'a pas été déjà vu ailleurs. Notons la présence imposante de Jason Momoa (le dernier "Conan" au cinéma) et la présence du roi des has-been Christina Slater (ça commence à vraiment faire pitié pour lui). par contre Sarah Shahi est canon et le combat à la hache de la fin est bien foutue. L'atmosphère de la Nouvelle-Orléans est toujours un bon point. Au final c'est un film sans âme car trop calibrée testostérone eighties, mieux vaut revoir un vrai bon film du genre et de la bonne époque. Tarantino, lui, réalisera peut-être le film du genre des années 2000...

 

Note :          

08/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

selenie 03/03/2013 12:29

Pour ta comparaison avec "Expendables" je suis d'accord c'est pour ça que les deux opus ont une notre deux fois inférieure !

princecranoir 02/03/2013 21:15

Eh bien il m'a bien fait plaisir ce film. D'abord parce que je retrouve l'impact visuel des vieux films de Hill et parce qu'il porte en lui la nostalgie des films de la Cannon. Certes, ça ne vole
pas bien haut et le traitement comique du tandem est totalement raté, mais c'est un peu moins con que les "Expendables" et surtout nettement plus méchant.