Les films de pirates : âge d'or

par selenie  -  16 Février 2010, 10:29  -  #Le cinéma par thèmes

Bien que "L'ile au trésor" et Errol Flynn soient deux incontournables chacun à leur manière l'âge d'or de Hollywood est aussi l'âge d'or du film de pirate. Entre 1930 et 1960 les films de pirate sont légion et surtout sont d'une qualité qu'ils perdront ensuite...

"L'invincible armada" (1937) de William K. Howard raconte la lutte de la flotte du corsaire Sir Francis Drake contre la flotte espagnole par l'intermédiaire du jeune Michael amoureux d'une demoiselle d'honneur de la reine. "Les flibustiers" (1938) de Cecil B. De Mille avec Fredric March dans le rôle de Jean Lafitte. Ce dernier pour l'amour d'une femme propose l'aide de ses flibustiers au gouverneur de La Nouvelle Orléans contre les anglais.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f5/Tyrone_power_black_swan_4.jpg

"Le cygne noir" (1942) de Henry King ; Le roi d'Angleterre signe l'amnistie pour les pirates s'ils renoncent au crime. Jamie Waring (Tyrone Power l'autre as du cape et d'épée de Hollywood) refuse et rejoint le rebelle Capitaine Leech avant de tomber amoureux de la fille du gouverneur. Ce film est un des monuments de l'époque, à voir absolument !

Le film de pirate sait se faire comédie aussi avec "La princesse et le pirate" (1944) de David Butler. Un pirate Sylvestre le grand (Bob Hope) et rencontre une princesse (Virginia Mayo) qui voyage incognito... Le pirate étant en fait un comédien...

http://2.bp.blogspot.com/_YguzGB6vlFQ/SEOEk5qhsPI/AAAAAAAAA90/MkEDqKv4I1Q/s400/123220070301094210.jpg

Suit un de mes préférés... "Capitaine Kidd" (1945) de Rowland V. Lee qui retrace la vie du célèbre pirate Capitaine Kidd (Charles Laughton ) de sa trahison envers le roi jusqu'à sa capture. Magnifique film avec des seconds rôles marquants comme David Carradine, Gilbert Roland ou Randoplh Scott.

http://1b.img.v4.skyrock.net/1b9/misterleo/pics/2077471773_small_2.jpghttp://arkepix.com/kinok/images/DVD/BORZAGE_Franz/Pavillon_noir/Pavillon_Noir8.jpg

"Pavillon noir" (1945) de Franck Borzage est l'autre film marquant des années 40. Des voyageurs hollandais font naufrages sur une ile dirigée par un despote espagnol. Il sont emprisonnés sans ménagement. Ils réussissent à s'enfuir et décident de devenir des pirates pour se venger. Pour ce faire des pirates n'attaquent que les navires battant pavillons espagnols.

Paul Henreid est encore le héro de "Jean Lafitte dernier des corsaires" (1950) de Lew Landers, qui retrace les aventures du célèbre corsaire de façon romancée.

http://blogs.allocine.fr/blogsdatas/mdata/1/8/9/Z20050221142222110387981/img/1156588296_pirate3.jpghttp://4.bp.blogspot.com/_ydq8Ko5xeIE/R2KFHFrbOVI/AAAAAAAAAXg/V8L0uGda0xY/s400/pirate+garland+PDVD_025.jpg

Hollywood mélanger les genres avec la comédie musicale "Le pirate" (1948) de Vincente Minnelli. Alors qu'elle est promise au maire de la ville Manuela (Judy Garland) rêve du célèbre pirate Macoco. Le saltimbanque Serafin (Gene Kelly) séduit Manuela en se faisant passer pour le célèbre pirate. Mais Serafin est arrêté et condamné à mort ! Comédie musicale connue c'est un film de pirate coloré et romantique des Caraïbes.

"La fille des boucaniers" (1950) de Frederick De Codova est le premier dont le héro est une héroïne. Une femme "légère", Deborah (Superbe Yvonne De Carlo), rêve de tomber sur un homme riche. Après avoir embarquée clandestinement sur un navire elle doit s'échapper suite à l'attaque de pirates commandés par Baptiste. Plus tard elle le retrouve sous une autre identité à la Nlle Orléans, elle en tombe amoureuse...

http://a21.idata.over-blog.com/400x533/1/11/32/27/flibustiere-des-antilles.jpghttp://files.fluctuat.net/images/a/n/antilles-091.jpg

Les femmes ne sont pas si rares comme héroïne, après Yvonne De Carlo c'est au tour de Jean Peters dans "La flibustière des Antilles" (1951) de Jacques Tourneur. La Capitaine Anne Providence libère un pirate français (Louis Jourdan) et le prend dans son équipage mais en fait Anne Providence tombe dans un piège... Sans doute le meilleur film où le pirate s'avère être une femme.

Barbe-Noire le pirate

L'année d'après arrive un des meilleurs films du genre, "Barbe Noire le pirate" (1952) de Raoul Walsh est sans aucun doute un summum dans le film du pirate avec des pirates les plus connus de l'Histoire. Le corsaire Henry Morgan a pour mission de capturer Barbe Noire le pirate, entre temps, l'aventurier Maynard tente de prouver que Morgan est envérité de mèche avec les pirates. Le héro n'est pas celui qu'on croit. Un des chef d'oeuvre à voir absolument.

Dans "Le trésor des Caraïbes" (1952) de Edward Ludwig le Capitaine Barclay (Cédric Hardwick) veut se venger d'un ancien associé à cause de qui il est devenu pirate.

http://www.gros-plan.org/cine_trucs/archives/Corsaire_rouge/images/Af_France.jpeghttp://nono.hautetfort.com/media/02/01/817125070.jpg

Autre film emblématique avec le technicolor dans toute sa splendeur avec "Le corsaire rouge" (1953) de Robert Siodmak qui retrouve pour l'occasion l'acteur qui lui doit son statut de star depuis "Les tueurs" (1947) à savoir l'immense Burt Lancaster dans le rôle titre. Le corsaire rouge doit capturer le pirate El Libre mais pour l'amour d'une belle et contre l'avis de son équipage il va s'allier à El Libre.

Retour à la femme pirate avec "La fille du corsaire noir" (1953) de Mario Soldati ; Yolande (May Britt actrice suédoise qui fut aussi épouse de Sammy Davis Jr  vers 1960 !) apprend qu'elle est la fille du célèbre Corsaire Noir. Elle s'associe au corsaire Morgan pour venger son père et recouvrer son héritage.

http://www.les400coups.org/soirees/photos/moonfleet.jpg
http://farm3.static.flickr.com/2414/2208344311_1b54ee40c6.jpg

Voilà un film culte d'un maitre... "Les contrebandiers de Moonfleet" (1955) de Fritz Lang. Un orphelin retrouve un ami de sa mère, Fox (Stewart Granger) un flibustier, afin qu'il le prenne en charge. Ce dernier est embêté mais il va aidé le jeune homme a retrouvé un joyau de famille qui serait caché dans le château familial où vit aujourd'hui Fox. Film mythique de l'époque, à voir et à revoir. Premier chef d'oeuvre en cinémascope de Fritz Lang. Le film a pour héro un flibustier contrebandier mais il n'est pas un vrai film de pirate comme on l'entend généralement mais pouvais-je passer outre ce film magnifique d'aventure (les photos ci-dessus) ?!

http://www.linternaute.com/television/programme-tv/image_television/352/38722.jpg

"La belle et le corsaire" (1957) de Giuseppe Maria Scotese conte la vengeance de Paul De Vallenera (John Derek) durant le règne de Charles Quint ; grimé en pirate Nadir El Krim il décide d'enlever Catherine d'Autriche soeur de l'empereur mais Angela, fiancée au chef du clan Carmina prend sa place. Par la suite le pirate avoue à Angela qu'il veut se venger des Carmina qui ruina sa famille. Les pirates sont réfugiés dans un château assiégé par les troupes de Charles Quint, tout semble perdu mais Angela persuade Nadir de se rendre. Devant tout le monde il dévoile toute l'histoire et tue Carmina dans un duel final. Paul De Vallenera peut retrouver la vraie Angela. Un bon petit film de pirate (photo ci-dessus) dans la veine des films du genre qui se faisait à la chaine de la même manière que les peplums de l'époque.

http://www.cinema-francais.fr/images/affiches/affiches_d/affiches_darene_robert/la_bigorne_caporal_de_france.jpghttp://www.cinema-francais.fr/images/affiches/affiches_d/affiches_darene_robert/photos/bigorne01.jpg

La France offre un mixte pirate-comédie avec "La Bigorne Caporal de France" (1958) de Robert Darène. La Bigorne est un séducteur invétéré, on décide donc de l'envoyer dans l'océan indien afin d'effectuer des expéditions contre les pirates. Mais il doit faire face également aux Corsaires de Tom Wright. Les aventures de la Bigorne entre les corsaires, les pirates et bien sur les jolies  malgaches. Un film (photos ci-dessus) sans prétention dans la veine des comédies de cape et d'épée à la française où on retrouve des acteurs populaires bien connu comme Jean Lefebvre ou Robert Hirsh.

http://a.bricout.free.fr/images/wallpapers/8000/8302__0602_08-09.jpghttp://img.ozap.com/02477306-photo-les-boucaniers.jpg

Le dernier vrai grand film de l'âge d'or est "Les boucaniers" (1958) de Anthony Quinn.
Chef des boucaniers de la mer des Caraïbes Jean Lafitte (Yul Brynner) rêve d'entrer dans la haute société de la Nouvelle Orléans depuis qu'il est amoureux de Annette de Rémy. Ses hommes attaquent tous les navires marchands à l'exception de ceux battant pavillon américain. Tandis que les anglais menacent la Louisiane Jean Lafitte propose son aide au gouverneur (Charlton Heston) afin de libérer La Nouvelle Orléans. Ce film (photos ci-dessus) est un remake de "Les flibustiers" de Cecil B. De Mille. Sans être un très grand film il offre son lot d'aventure avec un casting impressionnant dont le français Charles Boyer.

http://www.cinema-francais.fr/images/affiches/affiches_c/affiches_combret_georges/marie_des_iles.jpghttp://www.cinema-francais.fr/images/affiches/affiches_c/affiches_combret_georges/marie_des_isles01.jpg

Suit un bon film français, "Marie des Isles" (1959) de Georges Combret. En 1635 Marie aime le Capitaine Duparquet mais ce dernier est parti à la Martinique où il est nommé gouverneur. Lasse d'attendre et sur insistance de son père Marie épouse Monsieur de Saint-André homme peu srupuleux et trafiquant de rhum. Duparquet enlève Marie et annule le mariage mais c'est sans compter la vengeance de Saint-André. Film (photos ci-dessus) sans prétention avec un pincée d'érotisme post soixante-huitarde.

Après les succès monumentaux de quelques superproductions hollywoodiens dans le peplum l'Europe et surtout les productions espagnoles et italiennes ont réalisé un très grand nombre de peplums plus ou moins réussis. Pour le film de pirate le phénomène est semblable. Depuis le fin des années 40 les films de pirate s'accélèrent. Des cinéastes plus techniciens que talentueux en réalisent plusieurs...

Primo Zeglio réalise "La vengeance du corsaire" (1951), "Le fils du corsaire rouge" (1958) et "Capitaine Morgan" (1960).

Sidney Salkow réalise "The golden hawk" (1952), "Le roi pirate" (1953) et "Le pirate des sept mers" (1953).

Des films de la fin des années 50 annoncent une vague encore plus importante mais sans que la qualité ne suive... "La vengeance du sarrasin" (1959) de Piero Pierotti et "Le pirate de l'Epervier noir" (1959) de Sergio Grieco sont les premiers de cette vague qui annonce le fin de l'âge d'or.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

ideyvonne 17/02/2010 21:12

Ho là, moussaillons !Un bel article sur ce genre cinématographique et dont j'ai vu un tas de films cités! Hé oui, l'âge d'or du cinéma a bien exploité ce filon et les femmes pirates portaient en elles toute l'émancipation rêvée des femmes des années 50... Ce n'est que dernièrement (avec Johnny Depp) qu'on a pu à nouveau se divertir avec de la piraterie!

selenie 16/02/2010 16:19

Tu as raison autant pour moi Anthony Quinn ne joue pas dans son film ! J'ai du faire un mixte avec mes souvenirs ! Rectification effectuée !

Je préfère le film de Walsh même si le film De Tourneur a un certain charme en plus ! :)

princécranoir 16/02/2010 14:11

Mille sabords !Belle revue de l'âge d'or des films de piraterie ! Ma préférence va très largement à "la flibustière des Antilles" du génial Tourneur, que je trouve pour le coup bien au-dessus du "Barbe Noire" de Walsh (réal que je vénère par ailleurs). Tu as raison de mentionner "les boucaniers" de Anthony Quinn qui remake un film de son beau-père C.B. DeMille, mais s'il jouait un pirate dans le première version (celle des années 30), je ne crois pas qu'il figure au casting du film qu'il a dirigé.