L'année ciné 2012 : Suite

par Selenie  -  1 Janvier 2013, 15:01  -  #Bilan et résumé

Après une belle année 2011 (avec un record au box-office jamais vu) l'année 2012 est une année tout aussi réussie mais pas du même point de vue... Si cette année est avare en vrais chefs d'oeuvres elle l'ait tout autant pour les navets et autres mauvais films. Pour ma part c'est la première année où mes notes maximales et minimales ont été si peu nombreuses. Par contre, évidemment, le nombre de films dans la moyenne (entre 9 et 14/20) sont en forte hausse. En résumé la moyenne générale des films est un peu meilleure, d'où une qualité supérieur des films (sans être exceptionnelle). La grosse déception vient une nouvelle fois du cinéma américain qui se vautre toujours et encore dans la facilités (remake, suite, saga, blockbusters, 3D...) malgré quelques films étonnants comme "Les bêtes du sud sauvage" par exemple. Le cinéma français n'offre pas de phénomènes cette année (pas de "Intouchables" par année !). D'ailleurs les 3 plus gros succès français au box-office sont des films médiocres. La vraie bonne surprise vient du 4ème avec "Le prénom", une surprise au box-office et par la reconnaissance critique de la Presse comme du public. L'année 2011 fut marqué par des films politiques et d'actualité, 2012 est clairement un retour à la comédie ; du "Prénom" à "Camille redouble" en passant par "Les kaïra", "Du vent dans les mollets", "Les infidèles", "La clinique de l'amour", "Adieu Berthe"... etc...


Le meilleur film de l'année est, pour moi, "Quelques heures de printemps" de Stéphane Brizé. J'insiste fortement pour conseiller ce drame magnifique et intelligent. Ce film qui fut résumé au suicide assisté alors que ce film est plus riche que ce simple raccourci. Il s'agit avant tout d'une magnifique histoire d'amour entre une mère et son fils... Un film qui doit être, absolument, vu et revu afin que ce film obtienne la place qu'il mérite. Si Vincent Lindon est une fois de plus magistral c'est surtout l'actrice Hélène Vincent qui nous foudroie le coeur.

http://blogs.rue89.com/sites/blogs/files/assets/image/2012/09/20172203.jpg 

Statistiques :

Sur les 218 films 2012 vus :
- 0,9% de 4 étoiles à plus de 17/20... contre 3,60 en 2011
- 22,48% de 3 étoiles entre 14 et 17/2... contre 27,10 en 2011
- 44,9% de 2 étoiles entre 09 et 14/2... contre 35,5 en 2011
- 22,9% de 1 étoiles entre 06 et 09/2... contre 19,30 en 2011
- 8,7% de bulles entre 00 et 06/2... contre 14,50 en 2011
Dans les listes non exhaustives de films qui suivent il n'y a aucun film dont la note est inférieure à 7/20, et tous ces films ont été vus par votre serviteur et donc vous pouvez trouver les critiques correspondantes via la Recherche du blog.
http://blog.pure-channel.com/wp-content/uploads/2012/06/cosmopolis_clip-300x200.jpg http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/92/54/28/20210204.jpg 
Mes déceptions :
- "Le capital"... Après déjà quelques déceptions Costa-Gravas touche le fond, c'est plat et primaire, sans prise de risque. Le jumeau râté de "Margin call".
- "Sur la route"... Un matériau de base culte qui aurait mérité un film plus empreint de Liberté et de passion.
- "Cheval de guerre"... Spielberg est un merveilleux conteur, malheureusement il se laisse aller à trop de facilités.
- "Cosmopolis"... (photo ci-dessus à gauche) L'inepte Pattinson n'aide pas mais Cronenberg se perd aussi dans un blabla inconsistant. sans doute ma plus grosse déception de l'année.
- "L'odyssée de Pi"... 2h de film, qu'un heure d'odyssée (sublime) et un lavage de cerveau religieux lassant.
- "Anna Karénine"... Magnifique écrin mais une telle histoire d'amour se devait d'être plus passionnelle.
- "To Rome with love"... (photo ci-dessus à droite) Woody Allen se perdrait-il dans le côté carte postale à force de visiter les plus belles villes d'Europe ?!
http://s.tf1.fr/mmdia/i/46/1/au-pays-du-sang-et-du-miel-de-angelina-jolie-10589461nuavi_2587.jpg?v=1
Mes bonnes surprises :
- "Au pays du sang et du miel"... (photo ci-dessus) Angelina Jolie s'ouvre la voie pour devenir une magnifique réalisatrice au sujet aussi fort qu'audacieux.
- "Le jour des corneilles"...  Un magnifique conte aux graphismes superbes qui changent des films d'animation habituel. Co-production française.
- "Killer Joe"... Le retour tonitruant de William Friedkin. Déjà culte !
- "Main dans la main"... Après le très beau "La guerre est déclarée" Valérie Donzelli confirme son éclectisme et son originalité.
- "Tucker and Dale fightent le mal"... (photo ci-dessous à gauche) Sans doute un des meilleurs délires de cette année, de l'humour gore jouissif.
- "Margin call"... Un thriller financier implacable en un huis clos tendu.
- "Anonymous"... Qui l'aurait cru, le bourrin Roland Emmerich signe un film historique sur Shakespeare, c'est magnifique !
http://www.filmosphere.com/wp-content/uploads/2011/09/tucker-and-dale-fightent-le-mal-2.jpg http://mediafiles.cineplex.com/Blog/English/400x300/anonymous.jpg 

Sur les 218 films il y a une soixantaine de film classée Art et Essai... Pêle-mêle citons : "Barbara", "Au-delà des collines", "Les femmes du bus 678", "Les acacias", "Les bêtes du sud sauvage", "Despuès de Lucia", "Bullhead", "Laurence anyways", "Louise Wimmer", "Miss Bala", "La petite venise", "La terre outragée", "Une seconde femme", "Like someone in live", "Martha Marcy May Marlene"...Comme souvent ce sont ces films qui enrichissent le plus, qui nous font voyager le plus et réfléchir le plus... Osez et allez dans les salles Art et Essais !!!

http://static.lexpress.fr/medias/1869/957424_la-part-des-anges.jpg

Les comédies sont toujours là, particulièrement en France cette année. Dans les meilleures citons "2 days in New-York",  "21 Jump Street", "Cassos", "Cherchez Hortense",  "Le grand soir", "Indian palace", "les Kaïra", "Magic Mike", "Main dans la main", "Maman", "Mince alors",  "Mobile home", "Populaire", "Radiostars", "Rock forever", "La clinique de l'amour", "Du vent dans les mollets", "God bless America", "Les Saphirs", "Starbuck", "Sur la piste du Marsupilami", "Stars 80", "Target", "Ted", "The descendants",  "To Rome with love",  "Young adult"... etc... Mais je conseille surtout "Adieu Berthe l'enterrement de mémé", "Moonrise kingdom", "My best men", "La part des Anges" (photo ci-dessus), "Tucker and Dale fightent le mal", "Wrong", "The dictator" (photo ci-dessous),...

http://www.linternaute.com/cinema/image_cache/objdbfilm/image/540/61205.jpg 

Les films d'animation ont été assez décevant cette année. Citons "L'âge de glace 4", "Les cinq légendes", "La colline aux coquelicots", "Couleur de peau : miel" (avec prise de vue réelle), "Les enfants loups", "L'étrange pouvoir de Norman", "Le Lorax", "Madagascar 3 : bons baisers d'Europe", "Le magasin des suicides","Les mondes de Ralph", "Pirates ! bons à rien mauvais en tout", "Rebelle"... Et surtout "Fankenweenie", "Le jour des corneilles".

http://www.lexpress.fr/pictures/566/290252_les-actrices-diane-kruger-a-d-au-1er-plan-et-virginie-ledoyen-dans-le-film-les-adieux-a-la-reine-de-benoit-jacquot.jpghttp://4.bp.blogspot.com/-SCYfSHsQAcI/TrEeN9nrakI/AAAAAAAADuc/vIFncj-6xu8/s1600/Tyrannosaur+Colman.jpg

Les drames et les films historiques sont légions, souvent histoires vraies ou inspirées de... les meilleurs sont "38 témoins", "A perdre la raison", "Les adieux à la reine" (ci-dessus à gauche), "Albert Nobbs", "Amour", "Anna Karénine", "Anonymous", "Au pays du sang et du miel", "Augustine", "Bel Ami", "La chasse", "Cheval de guerre", "La Dame de Fer", "Dans la maison", "De rouille et d'os", "Elles", "L'hiver dernier", "L'homme qui rit", "Ici-bas", "J. Edgar", "Jane Eyre", "Margin call", "Paradis perdu", "Quelques heures de printemps", "Take Shelter", "The deep blue sea", "The impossible", "Thérèse Desqueyroux", "Trishna", "Trois mondes", "Tyrannosaur" (ci-dessus à droite), "W.E.", "My week with Marylin", ...

http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/cinema/news-cinema/the-paperboy-hue-a-cannes-le-festival-tient-enfin-son-scandale-3373958/60603994-1-fre-FR/The-Paperboy-hue-a-Cannes-le-festival-tient-enfin-son-scandale_portrait_w532.jpg http://a51.idata.over-blog.com/600x337/3/34/23/10/Cinema/Cinema-2/Kill-List---Neil-Maskell-Struan-Rodger.jpg

Thrillers, polars, frissons... On peut citer  "Babycall, "Comme un homme",  "La Dame en noir", "End of watch", "Le guetteur", "Guilty of romance", "Hold-up", "Inside", "Jack Reacher", "Jason Bourne : héritage",  "Mains armées", "Millenium", "L'ombre du mal", "Paperboy", "Piégée", "Possessions", "Premium rush", "Savages", "Sherlock Holmes : jeux d'ombres", "Sinister", "The raid", "The secret", "Touristes", "Trust", "Viva Riva"... Et surtout "Argo", "Bullhead", "Cogan la mort en douce", "Kill list", "Killer Joe", "Skyfall", "La taupe" (ci-dessous à droite)...

http://www.cineaddict.fr/wp-content/uploads/2012/11/Blanche-Neige-et-le-chasseur-2.jpghttp://ghostshots.files.wordpress.com/2012/01/la-taupe-1.jpg?w=630
Pour la SF/anticipation, comics et autres fantasy il y a "Avengers", "Blanche-neige et le chasseur" (ci-dessus à gauche), "Chronicle", "Dark Shadows", "Eva", "Le Hobbit : un voyage inattendu", "Looper", "Men in black 3", "L'Odyssée de Pi", "Perfect sense", "Prometheus" (ci-dessous), "The amazing Spider-Man", "The Dark Knight rises"...

http://4.bp.blogspot.com/-HVeaPhpBOAA/UG4bXhC4goI/AAAAAAAAEnc/8es3-MiO3SA/s1600/prometheus-engineer-space-jockey-pilot.jpg 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Zogarok 01/01/2013 20:39

Je l'ai bien lu dans ton paragraphe des déceptions. Même si j'ai adoré le film, il faut reconnaître que Cronenberg ne s'est pas soucié de le rendre aimable ni limpide.

selenie 01/01/2013 18:47

Bonne année à toi Zogarock... On ne sera pas d'accord avec "Cosmopolis", ma plus grosse déception de l'année car justement il n'a pas su se faire comprendre.

Zogarok 01/01/2013 18:37

Bonne année Selenie !

Un cru 2012 de moindre qualité de ton côté, vu le comparatif des statistiques... Je crois aussi que nous ne sommes pas dans une période où sort en salles le meilleur, mais la démoralisation globale
(de notre société) peut enfanter des artistes tonitruants. COSMOPOLIS est justement mon préféré pour cette année, c'est lui qui a le mieux su parler des dilemmes ambiants, tout en accédant à une
dimension intemporelle.