L'épreuve du temps ?!

par selenie  -  24 Novembre 2008, 14:49

Je viens de lire des critiques de films écrites par des visiteurs sur ALLOCINE. Une chose m'agace au plus au point ; ceux qui sont "déçus", trouvent "nul", qui notent 1,2,3 étoiles en moins pour la raison que le film aurait mal vieilli ou n'aurait pas passer l'épreuve du temps.

Je crie haut et fort que cet opinion est dénuée de sens, d'intérêt et d'objectivité cinématographique.

En effet le bon regard pour visionner un film est celui où on se place au niveau de l'époque du film. Si c'est un film de 1920 on doit regarder ce film avec les yeux d'un spectateur de 1920, si c'est un film de 1962 on doit se mettre dans la peau d'une personne vivant en 1962. Comment comprendre le message du film si on reste un homme ou une femme en 2008 ?!
King Kong

En 1933, lorsque "KingKong" est sorti en salle il y a eu des évanouissement pendant les séances ! Aujourd'hui tout le monde trouve les effets spéciaux de ce film dépassé ; d'un certain point de vue il le sont... EVIDEMMENT ! 70 ans avant nous n'avions la technologie d'aujourd'hui. Mais il faut comprendre qu'à l'époque c'était énorme, impressionnant et révolutionnaire. Comment apprécier un film si on ne peut comprendre ces différences d'époque ?!

Je rappelle que des films récents des années 90 ou 2000 ont des effets spéciaux râtés, pas dignes de certains films des années 70 ou 80... Là est l'erreur, là sont les films qui sortent à une date récente et contemporaine où ces films ne devraient pas avoir l'excuse du manque de moyens technologiques. "L'ile aux pirates" de Renny Harlin (image de fond pour scène du précipice), "Next" (scène du tronc), "Vercingétorix" (costumes et maquillages pires que tout), "la momie 3" (scène d'atterissage de l'avion)...etc... sont des films récents mais déjà ils sont dépassés !

Personne ne dit de Chaplin, de Capra ou de Ford que leurs films vieillissent mal... Spectateurs démagogues oui ! car très très souvent lorsqu'une personne dit d'un film qu'il vieillit mal il parle rarement d'un chef d'oeuvre unanime mais d'un film que les effets spéciaux d'aujourd'hui rend obsolète. Il serait appréciable que les jeunes gens (car ce sont très très souvent que des jeunes de moins de 21-22 ans) apprennent à apprécier des films qui ont tout inventer et tracer la voie bien avant les films d'aujourd'hui qui ne font qu'une chose copier et recopier des films plus anciens. Nombre de leurs films adorés ne sont que des remakes, des resucés de chefs d'oeuvre des années 30, 40 ou 50...


Il y en a tellement d'autres... "La planète des singes", "Hantise", "Irrésistibles Alfie", "Un crime dans la tête", "Les choristes"...etc...
Il n' y a pas de films qui viellissent, les films sont intemporels. Si ils ne passent pas l'épreuve du temps (comme disent certains) ce n'est pas du à l'oeuvre mais bien aux jeunes spectateurs qui ne pensent que par mégapixels, octets, FX mais aussi par vitesse, précipitations, bagares, flingages et bastons à tout va.
Laisser une chance aux vieux films d'exister. Les vieux films meurent de la même façon que les films actuels d'art et d'essais ne trouvent pas leur public ; simplement parce que les jeunes générations ne pensent pas par eux-mêmes mais par la PUB, promo des grands studios et par les avis d'un grand public aveugle et démagogue.
A bon entendeur...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

selenie 23/03/2010 19:53

Je comprend les arguments mais lorsque je parle de temps et d'époque c'est plus dans "l'air du temps" ; pensées, traditions, mode de vie, quotidien et monde politique différents d'aujourd'hui et qu'il faut comprendre pour bien prendre en compte le contexte du film. Je ne parle pas purement de technique et d'art mais de ce qui entoure l'oeuvre d'un point de vue contemporain.

remy 23/03/2010 14:44

polémiqueA propos de l'article "L'épreuve du temps".
Argumenter sur le fait que la jeune génération de spectateurs (les "moins de 21-22 ans") se désintéressent des vieux films parce que ceux-ci sont "techniquement dépassés", certes. Mais en venir à dire que : "Si c'est un film de 1920 on doit regarder ce film avec les yeux d'un spectateur de 1920", je trouve cela ambigüe, jusqu'à être réducteur. Pour pousser les jeunes spectateurs à réévaluer leurs critiques sur les vieux films, j'aimerais mettre l'accent sur ce qui a toujours contribué à faire un chef-d'œuvre du 7ème art, qu'il soit vieux ou récent : la qualité du scénario (pertinence du sujet, dialogues, originalité...), la beauté de la photo (éclairage, décors, angle de vue...), le jeu d'acteur, la réalisation (bien sûr), le montage (tâche longue et ardue que l'on a tendance à oublier) et l'essentiel, qu'on appelle le génie (souvent dû au réalisateur lui-même) qui lui, heureusement, ne s'explique pas. Peut-être que les films actuels ont du mal à réunir tout cela ou qu'ils sombrent dans la facilité ? Comme si le cinéma revenait à ses débuts : une attraction de fête foraine, rien que pour les yeux ? Je comprend votre agacement dû aux critiques insuffisantes de certaines personnes, mais réduire un film à son temps pour l'encrer dans LE temps est, selon moi, un argument quelque peu bizarre. Ce qui marque d'intemporalité un film est, comme tout art, ce qui échappe à la technique.
PS : j'adore votre blog, il est si pertinent qu'il pousse parfois à la polémique, source de tout débat. D'où mon petit mot. Merci.