La mort était au rendez-vous (1967) de Giulio Petroni

par Selenie  -  8 Janvier 2014, 06:32  -  #Critiques de films

Un western qui, mine de rien, est important pour le western spaghetti. En effet, après une quinzaine d'années à jouer les seconds couteaux il a gagné une autre stature grâce à Sergio Leone (1965-1966), pa là même Lee Van Cleef est devenu une icône du western spaghetti en enchainant coup sur coup avec "Colorado" (1966) de Sergio Sollima et "La mort était au rendez-vous"...

La Mort était au rendez-voushttp://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/cinema/photos-film/photos-acteur/images/la-mort-etait-au-rendez-vous-da-uomo-a-uomo-1967__3/13759723-1-fre-FR/la_mort_etait_au_rendez_vous_da_uomo_a_uomo_1967_portrait_w858.jpg

Si ce film ne vaut pas "Colorado" et encore moins les Leone Lee Van Cleef trouve un de ses meilleurs rôles avec cet archétype du genre. Le prologue est un must du genre avec un viol sauvage qui met directement dans le bain. Le spaghetti est encore jeune et vaut à ce film d'être encore trop sous les influences du passé (Leone of course mais aussi "Les 7 mercenaires"), en prime la musique de Ennio Morricone toujours omniprésente bien que pas aussi inspirée que ses meilleures partitions. Bémol pour le choix du partenaire, John Phillip Law (qu'on verra plus tard dans "Barbarella" de Vadim et dans "Le Baron Rouge" de Corman) est trop fadasse, trop lisse aussi bien pour le genre du spaghetti que face aux gueules environnantes (dont Mario Brega, le tortionnaire de Tuco dans "Le bon la Brute et le Truand"). Un western spaghetti plaisant et bien fait à défaut d'être un des meilleurs.

 

Note :         

12/20