La Stratégie Ender (2013) de Gavin Hood

par Selenie  -  8 Novembre 2013, 06:43  -  #Critiques de films

Gavon Hood s'était fait remarquer avec "Mon nom est Tsotsi" (2005), avait confirmer avec le trop méconnu "Détention secrète" (2007) avant de plomber son ascencion avec le médiocre "Wolverine : X-Men origins" (2009... Et finalement les espoirs se dissipent vraiement avec ce film de SF ambitieux mais râté. Adapté du roman de Orson Scott Card (connu pour son homophobie soit dit en passant) qui avait été une oeuvre mutli-primé et un réel succès à l'époque (1985). Le spitch est loin d'être inintéressant...

 La Stratégie Ender La Stratégie Ender : Photo Asa Butterfield, Harrison Ford

Après une invasion extraterrestre la Terre recrute les ados parmi les plus surdoués pour en faire des exterminateurs en partant du postulat que les jeunes emmaganisent plus, apprennent mieux et plus vite, bref qu'ils sont aussi plus malléables et faciles à embrigader... Derrière la morale peu subtile le parallèle avec les enfants de la guerre (surtout en Afrique ces dernières décennies) fait évidemment mouche. Le jeune Ender est interprété par Asa Butterfield (le "Hugo Cabret" de Scorcese) qui est parfait en jeune génie tandis que Harrison Ford incarne un colonel impitoyable mais qui ne joue pas assez de son ambiguité. Le problème c'est que quasi tout le film n'est rien d'autre q'un école militaire avec ces poncifs habituels matinés de teen-movie ; "Full Metal Jacket" + "Starship Troopers" sans les qualités psychologiques e/ou anti-militaristes. On a donc droit à un sergent instructeur fadasse qui y va de sa "bleusaille" et des cris humiliants (un peu anachronique pour une histoire de SF), on a droit en plsu de ça aux conflits entre ados, à la petite amourette aussi convenu qu'inintéressant. 01h45 de jeu de guerre dans une école de l'espace en attendant la bataille ultime, à attendre donc les 10 dernières minutes, finalement les meilleures, mais qui sont d'une invraisemblance qui confine à la démagogie de l'enfant-roi ; comment croire à une telle maturité, pourquoi serait-il si particulier ce Ender ?! Un "twist" (si on peut dire) qui n'est pas sans rappeler "Prometheus" de Ridely Scott... Mais le pire c'est, surtout, qu'on se fait finalement, raoyalement chier !

 

Note :             

06/20 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Mr Vladdy 08/11/2013 15:25

Un film qui me fait très très peur mais que je materai peut être si je trouve l'occasion mais ta note n'est pas fait pour me rassurer ;)