La vie rêvée de Walter Mitty (2014) de Ben Stiller

par Selenie  -  3 Janvier 2014, 05:33  -  #Critiques de films

L'acteur-réalisateur Ben Stiller revient après 3 films plus ou moins réussi et surtout après l'excellent "Tonnerre sous les tropiques" (2008) pour un film qu'on pourrait dire être celui de la maturité. Après des comédies plutôt éloigné de toute subtilité voici qu'il signe (et interprète) une comédie à la fois drôle et touchante où il clame haut et frot qu'il faut vivre ses rêves. L'histoire est celle imaginée pat James Thurber en 1941 et déjà adapté au cinéma par Norman Z. McLeod en 1947, 65 ans après Ben Stiller offre donc une comédie plus proche de Franck Capra que de ses anciens films.

On suit donc Walter Mitty, responsable des tirages photos au magazine Life à un moment ou Life Magazine ferme pour se focaliser seuelement sur le net (évènement vrai qui s'est déroulé en 2007) ; gros coup de pub pour le magazine quoi qu'il en soit. Outre la pub Stiller en profite pour mettre en avant la méthode à l'ancienne soit la photo argentique, et pousse l'hommage jusqu'à tourner son film sur pellicule à l'heure ou la numérique est déjà omniprésent. Walter Mitty incarne tous nos rêves, il est un simple employé n'ayant jamais fait grand chose mais s'évadant dès que possible lors d'"absences" où il se r^ve héros en tout genre. Les 2h de films sont sans doute un peu too much, quelques longueurs se font apparaitre par ci par là et notamment des incohérences scénaristiques bizarres comme la partie où le photographe Sean O'Connell (un Sean Penn rare mais superbe) passe chez maman Mitty (comment ?! pourquoi ?!). Néanmoins l'histoire reste semé d'idées savoureuses, de moments drôles, de mélancolie et surtout d'émotion. Un rythme bancal mais une magie qui opère avec en prime un duo Ben Stiller-Sean Penn jouant un foot improbable...

 

Note :            

14/20

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Siloé 26/01/2014 13:20

C'est assez spécial comme film mais, il suffit de se laisser glisser gentiment au plus près de cet alter fantasmagorique pour faire un joli voyage.