Les affameurs (1952) de Anthony Mann

par Selenie  -  1 Mars 2012, 06:37  -  #Critiques de films

Un des superbes westerns du duo James Stewart-Anthony Mann, celui-ci étant le 2nd des 5 westerns qu'ils ont tourné ensemble, après "Winchester 73" (1950), suivi ensuite de "L'Appât" (1953), "Je suis un aventurier" (1954) et "L'Homme de la Plaine" (1955), sans compter les 3 autres films tournés entre temps... Adapté du roman "Bend of the River" (1952) de Bill Gulick, , le scénario est confié à Borden Chase, spécialiste du genre dont leur premier film "Winchester 73" mais aussi les autres chefs d'oeuvre  "La Rivière Rouge" (1948) de Howard Hawks, "Vera Cruz" (1954) de Robert Aldrich et "L'Homme qui n'a pas d'Etoile" (1955) de King Vidor... Le film s'offre donc un trio prestigieux pour ce western particulièrement dense pour une durée de seulement 01h30. Outre la star James Stewart, on compte au casting l'acteur Arthur Kennedy qui retrouvera Mann et Stewart sur "L'Homme de la Plaine" (1955), un acteur également à l'aise dans le genre. On a également Rock Hudson qui jouait un indien dans "Winchester 73" et qui deviendra une star grâce notamment à Douglas Sirk avec entre autres "Taza fils de Cochise" (1954) et "Tout ce que le ciel permet" (1955). Ajoutons Harry Morgan dans son 1er des 8 films qu'il tournera avec Jimmy Stewart et l'atout charme dévolu à la jolie Julie Adams qui Julia Adams qui entrera à la posérité comme naïade dans le film culte "L'Etrange Créature du Lac Noir" (1954) de Jack Arnold... 

lLndQzmhLIhquxYGFeY2lyAx2qV.jpg (300×400)

On suit au premier abord le voyage d'une caravane de pionniers en partance pour l'Oregon, une caravane mené par un homme qui semble vouloir oublié un passé trouble. Les rencontres ne sont pas aussi nombreuses et périlleuses qu'à l'accoutumé (pas d'indiens par exemple) mais plutôt des hommes happés par l'aventure et l'appât du gain qui rend fou même les plus honnêtes. Il faut saluer la magnifique photographie de Irving Glassberg ("Capitaine Mystère" en 1955 avec un certain Rock Hudson) et le technicor magnifiant les paysages de l'Oregon (lieux de tournage fleuve Columbia et Mont Hood). Le réalisateur filme en plan serré ses comédiens mais place dès qu'il le peut les panoramas sublimes environnant. Le son est également magnifiquement travaillé (son des chariots, voix en arrière-plan...).

Le récit est d'abord focalisé sur les hommes et leur capacité ou non à changer, à la loyauté, à lutter contre les appels néfastes de l'argent facile et rapide. n scénario en plusieurs phase qui laisse une réelle évolution sur le voyage de ces pionniers. Le scénario est dense et riche, et en 01h30 le film est à un rythme soutenu avec pourtant aucune précipitation. On reste surprise d'avoir vu une histoire avec autant de scènes et de rebondissements en une durée si courte. Le montage est en soi une merveille d'intelligence. Un western de l'âge d'or efficace et dont le charme opère à chaque plan. En tous cas toujours un plaisir à revoir un des westerns majeurs des années 50.

 

Note :         

17/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

selenie 29/02/2012 19:00

Oui c'est bien celui-là... Mais il est un poil plus ambigu... Un Rock Hudson qui n'était pas encore une star.

ideyvonne 29/02/2012 18:27

C'est pas dans ce western qu'il y a aussi Rock Hudson et qui se rend compte de la supercherie (aller donner les vivres pour les chercheurs d'or?)