Les Stagiaires (2013) de Shawn Levy

par Selenie  -  7 Novembre 2013, 06:50  -  #Critiques de films

Enième film ensemble pour le duo Vince Vaughn-Owen Wilson 8 ans après "Serial Noceurs" où deux quadragénaire au chômage vont entrer chez Google sous l'oeil de Shawn Levy, spécialiste de la comédie plus ou moins réussie ("La Panthère rose", "La nuit au musée", "Crazy Night" et "Real Steel"). Le début, tchatch + chômage + déprime, est trop long, ensuite on entre chez Googleplex, et chez Google tout simplement... On vomit promotionnel digne d'une propagande martelée à chque instant à la gloire du mastodonte internet qu'est Google. Tourné au sein même des établissemenst Google à Silicon Valley on a droit à presque 2h d'autopromo éhontée.

Les Stagiaires Les Stagiaires : Photo Owen Wilson, Vince Vaughn

On lit sur Allociné que "... Google a été très impliqué dans le processus de création du film,..." ... Tu m'étonnes !... Jamais je n'avais vu un tel matraquage à la gloire d'une seule et même marque. Et le scénario n'est pas là pour ajouter un peu de finesse... Deux quadras simple VRP se transforme,t du jour au lendemain en cracks informtiques tenant la dragée haute à des étudiants spécialisés, et évidemment tout es fait pour qu'on croit que Google ouvre sa porte, aussi simplement que ça, à des gens bine qui en veulent tout aussi simplement... Beurk, c'est du boniment démago, du prosélytisme au bourrage de crâne où on tente de nous fairre croire, encore, au rêve américain ou, plutôt, au seul rêve goggle !... Retour au film lui-même, un rythme trop saccadé qui joue les montagnes russes, des gags peu recherchés qui offriront max 4-5 petits rires en souffrance, et pour combler le manque réel d'idées une pléïades de références parfois lourdingues comme "Flashdance". Au final une comédie porté par un gros casting mais dont l'histoire est de toute façon parasité par l'énorme machine promotionnelle au seul prestige du géant Google.

 

Note :            

06/20