Minuscule - la vallée des fourmis perdus (2014) de Thomas Szabo et Hélène Giraud

par Selenie  -  1 Février 2014, 21:04  -  #Critiques de films

Ce film d'animation est le premier long métrage du duo de réalisateurs qui est en fait une adaptation de leur série animée, une série déjà nommée "Minuscule" qui comporte deux saisons en format très courts. Ce film a deux particularités qui font toute son originalité... Il s'agit d'un film muet, ou tout du moins qui se passe d'un casting vocal, et utilise l'intégration d'images de synthèse dans des décors réels... Ce n'est donc pas un film d'animation pur. En effet les réalisateurs ont choisi de créer un monde virtuel mais le plus proche possible du réalisme anthropomorphique vis à vis des insectes. En quelques sortes ils récréent "Microcosmos" en mode fiction.

Minuscule - La vallée des fourmis perdueshttp://static.lexpress.fr/medias_9213/w_400,h_270,c_fill,g_north/minuscule-6_4717305.jpg

On est donc à mille lieux du cartoon mais dans une aventure à taille minuscule qui serait presque un docu-fiction... Au détail près que le réalisme désiré n'est pas assumé jusqu'au bout, les invraisemblances font plutôt sourire comme la scène de la boule de pétanque ! L'animation se focalise sur les insectes-interprètes qui sont ensuite incrustés dans les paysages magnifiques des Parcs Nationaux des Ecrins et du Vervors. Il est rare de réussir une adaptation du très court format au long métrage (rappelons-nous Caméra Café entre autres), là c'est pleinement réussi, usant d'une musique épique et du 16/9ème cinémascope afin de pousser l'épopée animalier jusqu'au bout. Techniquement le film est éblouissant. Dans le fond c'est tout aussi intelligent, évitant de s'éparpiller comme vers le message écolo à la mode, il est ici juste question d'aventure où la subtilité s'arrête au langage qu'on leur à approprié. Humour burlesque et comique de situation uniquement inclus dans une histoire universelle dans un style qui s'ouvre à l'intelligence, l'imagination n'est jamais mâché à nos chérubins. Pour l'anecdote, la co-réalistrice Hélène Giraud est la fille de Giraud alias Moebius, le célèbre auteur de BD disparu il y a quelques mois, le film lui est dédié. En conclusion un film d'animation unique et particulièrement réussi.

 

Note :           

17/20