Le Nouveau Monde et l'Eldorado : partie 2

par selenie  -  24 Juin 2010, 09:37  -  #Le cinéma par thèmes

Le nouveau millénaire ne semble pas beaucoup plus intéressé par l'amérique précolombienne et débute avec un film d'animation.

http://www.decitre.fr/gi/84/9782740410684FS.gif

"La route d'Eldorado" (2000) des studios Dreamworks est un dessin animé qui fait peu de cas de l'Histoire... Début du 16ème siécle 2 amis aventuriers décident de partir à la recherche de l'Eldorado, célèbre cité d'or. Tulio et Miguel la découvre après un naufrage et se voit élever au rang de Dieux par les indiens. Entre fortune et pouvoir leur amitié sera mis à mal. Le dessin animé n'offre pas un vrai point de vue, les amérindiens et l'époque ne servant ici que de paramètres exotiques pour une aventure des plus banales pour ume morale déjà entendue maintes fois.
 

Le Pont du roi Saint-LouisLe Pont du roi Saint-Louis
 
La plus grosse production indépendante de 2003 est "Le pont du roi Saint-Louis" (2005) ; Début du 18ème siècle au Pérou les autorités ecclésiastiques enquêtent sur la chute de 5 personnes d'un célèbre pont. Est-ce que leur mort est "un acte de Dieu" ?! Est-ce que l'existence de ces 5 personnes était faite de péchés pouvant expliquer ce drame ?!... Ce film au casting incroyable est une adaptation d'un roman anglo-saxon très connu (prix Pulitzer 1927) sur le thème du destin et le pouvoir de Dieu. Pas d'indiens ici (ou si peu) et pas de conquistadors, juste une justice religieuse au Nouveau Monde. Le film fut tourné en Espagne, ce qui explique qu'on a beaucoup de mal à se croire au Pérou. Le film malgré une bonne idée de base s'enfonce dans une histoire au final trop bavarde.

The Fountainhttp://kimberlytsao.files.wordpress.com/2009/09/the-fountain-movie-08.jpg

Un peu hors-sujet dans la trame générale le film "The fountain" (2006) de Darren Aronosky a pourtant une bonne partie qui nous intéresse ici. Il s'agit d'un odyssée à travers le temps où un homme (Hugh Jackman) doit combattre pour sauver la femme (Rachel Weisz) qu'il aime. Le voyage se déroule au temps présent, puis au temps des conquistadors et enfin dans le futur où la dimension spirituelle et la méditation a son importance.

 http://www.moviesonline.ca/movie-gallery/albums/userpics//TheFountain02.jpg

La partie qui nous intéresse est évidemment le 16ème siècle... Un inquisiteur diablosie la Reine (Weisz) et tente de prendre le pouvoir. Un conquistador, Tomas (Jackman), est arrêté alors qu'il essayait de tuer l'inquisiteur. Plus tard la Reine lui donne pour mission de retrouver l'Arbre de Vie. Arrivée au Nouveau Monde les conquistadors meurent les uns après les autres avant que Tomas ne soit fait prisonnier par les mayas...

http://xframe.free.fr/b1/images/2009-01-25/the_fountain_Hugh_Jackman_conquistador_maya.jpg

Les trois récits s'entrelacent dans un récit qui sont en fait trois réalités différentes. Le film est donc l'histoire d'un homme qui est en quête de soi avant tout. Un voyage vers l'amour, la mort et la renaissance.

Apocalyptohttp://www.yume.co.uk/wp-content/uploads/2007/01/apocalypto_wideweb__470x3120.jpg

Enfin le dernier film du thème, le seul qui est du point de vue autochtone est "Apocalypto" (2006) de Mel Gibson. Peu de temps avant l'arrivée de premiers occidentaux, sa famille et sa tribu sont enlevé par une tribu ennemie. "Patte de Jaguar" part à leur recherche à travers jungle, montagnes et contrées lointaines. Il va devoir affronter ses plus grandes peurs et découvrir la civilisation maya tandis qu'arrive les premiers conquistadors.

http://thecia.com.au/reviews/a/images/apocalypto-7.jpg

Comme pour "La passion du Christ" Mel Gibson a misé sur l'authenticité, le réalisme et une reconstitution qu'il a voulu la plus proche possible en faisant appel notamment à Richard Hansen archéologue expert de la civilisation maya. Cependant le film a quelques anachronismes (fin des mayas 300 avant l'arrivée des premiers colons, architectures d'époques différentes, mixte entre mayas et aztèques,... etc...) et d'autres erreurs importantes comme le fait que les mayas n'auraient jamais eu peur d'une eclipse puisqu'ils étaient de bien meilleurs astrologues que les européens ! Il est d'ailleurs amusant de noter que la Pleine Lune (dans le film) arrive le lendemain de l'éclipse de Soleil alors que c'est impossible (ça ne peut être qu'après 14 jours).

http://pakhipakhi.files.wordpress.com/2009/06/ap-apocalypto-51.jpg

Cependant le film est le seul qui offre un voyage à cette époque et cette civilisation et malgré les erreurs certaines sur le mélange entre aztèque et maya le film reste assez réalistes. La mise en scène de Gibson faisant le reste, "Apocalypto" atteint sa cible, celle avant toute chose d'unbon film d'aventure.

En 2006 fut lancer la production de "The conquistador" (2006) de Andrucha Waddington avec Antonio Banderas. Ce film retracerait la vie de Hernan Cortez. Envoyé au Mexique dans un but pacifique en quête de l'Eldorado il sera surtout à l'origine de la destruction de la civilisation aztèque... Apparemment toujours dans les cartons le film semble surtout un peu oublié.

En tous cas force est de constater que l'Amérique précolombienne, la quête de l'Eldorado et/ou l'évangélisation des indigènes n'est pas un thème très répandu dans le cinéma et pourtant l'incroyable richesse de cette partie de l'Histoire ne peut que donner une source d'inspiration importante. Dommage.

Si jamais certains ont des films sur ce sujet que j'aurais omis de citer je serais très reconnaissant de ce petit coup de pouce.




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

selenie 02/08/2012 09:00

Merci Marion mais si tu as bien lu cet article porte le n°2. Les films que tu cites font déjà parti du dossier. Pour la plupart en tous cas, "Même la pluie" étant hors sujet par exemple.

marion 01/08/2012 16:09

Bonjour,
Si vous vous intéressez à ce thème,
- La Otra conquista de Salvador Carrasco
- Mission de Roland Joffé
- Même la pluie d'Iciar Bollain
- Pocahontas de WD
- Christophe Collomb: La découverte
- El Dorado de Carlos Saura
- Aguirre, la colère de Dieu
- La controverse de Valladolid
- Le Nouveau monde de Terrence Malick
...
Bonne continuation!

remyzz 15/07/2010 16:31

Article très intéressant, surtout pour "Apocalypto". Je suis vraiment étonné par les erreurs révélées de ce film, surtout que Mel Gibson a la réputation de vouloir rester le plus proche possible d'un réalisme historique. Bien sûr, comme le souligne cet article, cela ne nuit pas à l'intérêt du film. Bravo.