Passion (2013) de Brian de Palma

par Selenie  -  15 Février 2013, 11:36  -  #Critiques de films

Remake du film "Crime d'amour" (2010) de Alain Corneau, Brian de Palma a dit vouloir faire mieux ; il est aussi assez rare de voir pendant le générique la source du film de Corneau cité comme tel. On se gaussait à l'avance de voir revenir Brian de Palma, le voir renouer avec le genre de ses premiers films, thriller sulfureux comme "Obsession", "Pulsions" ou "Body Double". Malheureusement ses dix ans de disettes (si on excepte le très bon "Redacted") risquent de se prolonger. L'ouverture du film est franchement mauvais, l'idée est simplement trop simplsiet et surtout la BO ne colle pas au genre... Heureusement ça ira mieux ensuite.

Passionhttp://rachelmcadams.org/photos/albums/Movies/Passion/Stills/005.jpg

Sinon, effectivement cette histoire avait tout pour plaire à de Palma, fétichisme, manipulation, jalousie, un thriller hitchcockien évident qui ne pouvait que lui rappelers on heure de gloire. Le premier problème c'est que le fascination qui doit jouer entre les deux femmes n'est pas ici des plus flagrants (dans tous les sens du terme), Rachel McAdams a un glamour et une beauté bien au-dessus de Noomi Rapace ; cette dernière s'en sort bien mais même ses costumes semblent moins valorisés. La photographie est magnifique, rien d'étonnant d'ailleurs lorsqu'on sait que le responsable est le directeur attitré de Almodovar. Comparé à Corneau le film de De Palma joue plus sur le flou rêve-réalité, sa mise en scène à la Hitchcock impressionne plus l'oeil mais reste là un gadget de luxe ; il suffit de remarquer son split-screen (l'image est scindée en deux) peu inspiré, il ne sert en rien un parallèle, il fallait juste en mettre un. A contrario pas de plan-séquence habituel. Outre ces petits trucs le plus décevant, surtout pour un De Palma, c'est que ce film s'est affirmé comme un thriller érotique... Il en est rien. C'est de la sensualité de soap-opera, rien de troublant, pas assez vénéneux. Ce jeu du pouvoir et de la séduction est au final moins sophistiqué et plus superficiel que le Corneau. Un De Plama encore médiocre donc, si le film surnage c'est grâce à la forme, aux charmes des actrices à défaut d'être sexy, et au scénario... mais au final le film De Palma n'a pas fait mieux que Corneau et son "Crime d'Amour".

 

Note :              

09/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

selenie 21/02/2013 18:21

Peut-être plus élaboré question mise en scène et scénario, mais le côté vénéneux, psychologique et conflit intime le Corneau est supérieur.

princecranoir 21/02/2013 16:20

Le split-screen en forme de "grand alibi" est je trouve une bonne idée. Le cinaste n'a rien perdu de sa vistuosité mais il peine à se renouveler. Au final le film est un peu fade, bien loin de ses
meilleurs titres. Je n'ai pas vu le film de Corneau mais je pense que la version De Palma est un peu plus élaborée, non ?