Poultrygeist - Night of the chicken dead (2006) de Lloyd Kaufman

par Selenie  -  4 Novembre 2013, 11:54  -  #Critiques de films

Réalisateur culte et créateur de la firme Troma (avec des titres tels que "Toxic", "The Toxic avenger" ou "Terror Firmer") Lloyd Kaufman offre une énième histoire aussi loufoque que délirante, le titre ne cachant d'ailleurs rien, le titre fait référence à "Poltergeist" (1982) de Tobe Hooper avec un calembour (poultry veut dire volaille)... Bon nombre de fan de Troma considère ce film comme le chef d'oeuvre Troma, un summum de mauvais goût où tout est (littéralement) permis... Un fast-food (genre KFC) construit sur un ancien cimetière indien va être la victime d'une malédiction tandis qu'une manifestation altermondialiste se prépare...

Poultrygeist: Night of the Chicken Deadhttp://blog-imgs-59.fc2.com/h/e/y/heyheymy2/fc2_2013-09-29_06-57-18-239.jpg

Kaufman en fait un énorme nanard, le caviar du genre horrifique où le politiquement correct n'existe pas. L'ouverture apporte directe le menu Troma avec une scène érotico-gore. Sous couvert de dénoncer les travers du monde Kaufman se permet surtout une liberté totale, une telle liberté de choquer que ça passe du pur jouissif au gavage un peu lourd. Du "South Park" en mode survitaminé. De l'humour trash, pipi-caca et noir, de l'horreur pur et gore et une absurdité totale et assumée pour un film qui est l'anti-commercial hollywoodien par excellence. Jusqu'au dialogue tel que "... veux-tu encore secouer ma frisée ?..." parsème un film hors norme. Certe les gags sont digne de nanarland, et même si on ne rit pas toujours de bon coeur cet ofni a une chose rare, celle de la liberté totale et jusqu'au-boutiste. En prime des tonnes de clins d'oeil qui ravira les chercheurs de tous poils, pêle-mêle : des panneaux "libérez José Bové" ou "Fuck Tibet", un T-shirt "The Toxic avenger", un poster "Tromeo et Juliet"... Un grand bazar jubilatoire et inégal qui ne laissera personne indifférent.

 

Note :            

10/20