Les sous-marins : premiers films, premières guerres et sauvetages en mer

par selenie  -  10 Juillet 2010, 13:50  -  #Le cinéma par thèmes

La mer et les océans ont été maintes et maintes fois au coeur des films. Le domaine est trop vaste pour le résumer ici. J'ai donc choisi un thème plus restreint sur ce qui nous fascine sans doute un peu plus, à savoir ce qui se passe lorsque l'homme descend dans les profondeurs.

Dans ces articles je ne parlerai pas de faunes et de flores mais juste des aventures humaines...

http://mouching.files.wordpress.com/2009/12/20000-lieues-sous-1907-01-g.jpg

Le premier film (photo ci-dessus) recensé semble être une version de "20000 lieues sous les mers" (1907) réalisé par le précurseur George Méliès dans lequel un simple pêcheur se retrouve aux commandes d'un sous-marin de guerre.

Il est clair que l'oeuvre de Jules Verne en a inspiré plus d'un avec les versions de 1916 par Stuart Paton, celle de 1954 de Richard Fleisher qui demeure la plus connue. Ce dernier film, production Disney, s'offre un casting impressionnant avec notamment James Mason en Capitaine Nemo, Kirk Douglas et Peter Lorre en tant que "visiteurs" du Nautilus. Earl Felton, en accord avec le réalisateur, décida de ne garder que les moments forts du roman pour cette adaptation qui reste un très grand film d'aventure (photos ci-dessous).

20.000 lieues sous les mers
20.000 lieues sous les mers

"20000 lieues sous les mers" connaitra bientôt d'autres adaptations, d'abord une que réalisera David Fincher et l'autre par le russe Timur Bekmambetov connu pour son dyptique "Night watch" et "Day watch".

Après ces versions du roman de Jules Verne il semble que le premier à avoir réalisé des films avec des sous-marins ne soit autre que Franck Capra. Peu enclin attendu sur ce genre de film il eu une période militariste dont "L'épave vivante" ou "Submarine" (1928) ; Un plongeur sous-marin apprend que sa femme aime un autre homme tandis que le sous-marin doit faire face à un accident. Ce film annonce "Des hommes et des femmes" mais surtout "Le démon du sous-marin" (voir plus bas). Il s'agit avant tout d'un drame sentimental sur fond de sous-marin. Ce film est surtout connu pour être le premier film parlant de la Columbia.

"Des hommes sans femmes" (1930) est donc un des tous premiers films de sous-marin. Des marins en permission à Shangaï repartent à bord de leur sous-marin. Il sont éperonnés accidentellement par un navire. L'aide ne peut venir que de l'extérieur il faut, en attendant, rationné l'oxygène.



Pour l'époque le film est d'une extraordinaire modernité ; le film est tourné dans un vrai sous-marin, c'est la première fois que des plans effectués à la grue sont sonorisés, pour les plans sous-marins Ford plaça une caméra dans une boite en verre, le début du film à Shangaï est particulièrement "hot" pour l'époque (tournage automne 1929).

John Ford réalise deux autres films de sous-marins mais qui seront ancrés dans la période de la Première Guerre Mondiale. "Le corsaire de l'Atlantique" (1931) est un peu moins intéressant du point de vue sous-marin, il reste un film de guerre plus banal. Un sous-marin, le "Mystery Ship" a pour mission de piéger le "U-172".

Il tourne aussi "Patrouille en mer" (1938) ; alors qu'un sous-marin doit escorter un navire ils sont attaqués par un U-boot. Plus tard l'équipage remarque ce même U-Boot amarré à un quai...

John Ford a toujours été un amoureux de la mer avec de nombreux films ayant pour toile de fond l'océan. Il reste le réalisateur qui tourna le plus de films du genre, 3 oeuvres sur un sous-marin reste inégalé. Le meilleur de ses trois films restent sans aucun doute "Des hommes sans femmes", techniquement ça reste un must, la claustrophobie y est un atout majeur.

Les années 30 offrent d'autres films de sous-marins qui ont pour la plupart la Première Guerre Mondiale comme thème. Après les films de Ford on peut citer "L'aube" ou "Morgenrot" (1933) de Gustav Von Ucicky et de Vernon Sewell. Un U-Boot est éperonné après avoir détruit un leurre. L'équipage se réfugie dans la seule partie encore non inondée mais il ne reste pas assez de tenues d'évacuation pour tout le monde... Ce film est souvent cité comme le premier film sur un sous-marin de la Seconde Guerre Mondiale, ce qui est faux on vient de le voir avec le film de John Ford tourné en 1929.

"Conflits" (1933) de Jack Conway suit les combats du sous-marin AL14. Après avoir torpillé un navire ennemi le sous-marin est pourchassé par une escadrille de biplans. Lors de la mission suivante le sous-marin , en plongeant dans les profondeurs, heurte les fonds et libère un gaz toxique...





"Le mystère de la section 8" (1937) de Victor Javille. En 1918 un sous-marin allemand arraisonne un bateau suédois (photos ci-dessus).

"Fräulein doktor" (1968) de Alfredo Lattuada ; pendant la Première Guerre un sous-marin allemand dépose espions et autres colis sur les côtes écossaises. Un espionne ravissante est aussi du voyage...

http://ecx.images-amazon.com/images/I/71XMV5AHFNL._SL500_AA300_.gif

Il est intéressant de pouvoir voir "CSS Hunley" (1999) de John Gray car ce film relate l'histoire vraie du premier sous-marin. Lors de la guerre de Sécession (1861-1865) les sudistes construisent le sous-marin CSS Hunley afin de briser le blocus mis en place par les nordistes. Ce sous-marin, construit en fer et avec un équipage de 9 volontaires est le dernier espoir des confédérés face aux nordistes.

A l'instar du premier film de John Ford sur le sujet avec "Des hommes sans femmes" (1930) le sauvetage sous-marin est un sujet palpitant mais qui n'a pas été traité aussi souvent que ça.



"Le démon du sous-marin" (1932) de Marion Gering ; un commandant embarque avec son épouse. Très jaloux il pense que sa femme le trompe avec son second tandis que le sous-marin est éperonné par un navire. Ce film tient plus de la comédie dramatique aventuro-romanesque, l'intérêt sous-marin étant limité. Mais il est à noter que ce film s'offre un castin 4 étoiles avec dans les premiers rôles Tallulah Bankhead et Charles Laughton et en second rôle les débutants Gary Cooper et Cary Grant.



"SOS 103" (1941) de Francesco De Robertis est une oeuvre d'abord de propagande mussolinienne à la gloire de sa marine. Lors d'un exercice le sous-marin A103 heurte un navire. Les secours retrouve l'épave et tente de sauver l'équipage grâce à de nouvelles techniques et au courage des marins italiens. Si on met de côté le côté patriotique (dont le cinéma tant américain que fasciste a usé surtout lors de 39-45) ce film est excellent du point de vue réalisme du sauvetage.

"La nuit commence à l'aube" (1950) de Roy Ward Baker ; lors d'un exercice le HMS Trojan coule. Seulement quelques uns des membres d'équipages arrivent à remonter à la surface. Les secours envoient un scaphandrier et un caisson pour le sauvetage mais la météo retarde l'intervention. Bonne description des moyens mis en oeuvre.

"Les loups dans l'abîme" (1959) de Silvio Amadio ; Après un torpillage un équipage reste bloqué dans le seul compartiment étanche du sous-marin. Le commandant et son second tente de garder le plus longtemps possible un secret : le cylindre d'évacuation ne peut servir qu'une seule fois et pour un seul homme. Tandis qu'ils tentent de choisir l'homme qui sera sauver les hommes, eux, commencent à se poser des questions... Le sauvetage est ici secondaire, tout repose en fait sur le suspense et l'angoisse.

"Péril en mer" (1998) de David Drury ; Lors de la Guerre Froide, au large de la Californie, le K219, un sous-marin soviétique est pris en chasse par un sous-marin américain. Le commandant russe décide une manoeuvre risqué mais les deux sous-marins entrent en collision. Le feu se déclare dans le vaisseau soviétique alors que 16 missiles nucléaires sont à bord. Les deux équipages vont devoir s'entraider afin d'éviter le pire. Beau casting (Rutger Hauer, Martin Sheen, Max Von Sidow...) pour un film assez basique qui précède de peu le suivant...

K-19 : le piège des profondeurs

"K19 le piège des profondeurs" (2001) de Kathryn Bigelow ; en juin 1961le commandant du premier sous-marin nucléaire soviétique s'aperçoit que le système de refroidissement est défectueux. Coupés du monde suite à une avarie radio le commandant et son second doivent surmonter leurs différends pour tenter d'éviter une catastrophe, tant humaine que politique car en cas d'explosion les Etats-Unis pourraient croire à une attaque. Un bon film hollywoodien (photo ci-dessus), avec une bonne tension et un bon stress même si le suspense ne tient pas vraiement.

"L'odyssée du squalus" (2001) de James Keach ; en 1939 lors de sa première plongée le nouveau sous-marin sombre. Le prédecesseur arrive pour le sauvetage avec un scaphandier et une cloche de plongée.

"72 mètres" (2004) de Vladimir Khotinenko ; le film raconte le naufrage et le sauvetage mis en oeuvre d'une histoire qui n'est pas sans rappeler la tragédie du "Koursk". Cependant ce récit a été écrit longtemps avant par Alexandre Pokrovski, certain y verront donc une prophétie... positionné sur les techniques que sur les personnes ce film est d'abord un drame humain. Film dont la musique signé Ennio Morriccone a reçu un Aigle d'Or (prix russe).


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

selenie 12/07/2010 19:19

A WinslowAutant pour moi c'est vrai que mon titre n'est pas complètement explicite... Premiers films du genre, sur les Premières guerres et sur les sauvetages en mer... D'où la présence de films récents. Mea culpa et modif qui suit... :)

Winslow 12/07/2010 18:57

à SelenieOui, j'ai bien vu que c'était en plusieurs parties. Mais dans la première, comme les films vont du début du 20e siècle au début du 21e, j'ai dû faire une mauvaise interprétation.

princécranoir 12/07/2010 16:32

Submarine par Capra"Submarine sortit vers le 1er septembre 1928 - dix mois après mon entrée à la Columbia. Le film remporta un gros succès en resta longtemps à l'affiche des cinémas d'exclusivité. (...) Harry Cohn m'exprima sa reconnaissance dans un anglais assez peu châtié : Tu sais que tu aurais pu faire de moi un clodo, espèce de tordu ! " extrait de l'autobiographie de Frank Capra.

selenie 12/07/2010 12:37

A Princécranoir"Submarine" je ne connais pas et en plus il n'est pas listé dans les sites les plus connus. Mais j'ai pu en fin le trouver. Merci

selenie 12/07/2010 12:28

A WinslowCher Winslow si tu as du remarquer que c'est une première partie (le titre ?!)... 3 autres parties sont à venir.

Princécranoir 12/07/2010 12:16

un submersible"Submarine" de Capra en 28 prépare l'intrigue de "Hommes sans femmes" de Ford : un goupe d'hommes coninçé dans un sous-marin en péril.

Winslow 11/07/2010 23:20

A mon avis, il manque 2 films importants: Le Bateau de Wolfgang Petersen et A la poursuite d'Octobre Rouge de John McTiernan.