Wonder Woman 1984 (2021) de Patti Jenkins

par Llowenn  -  17 Mars 2021, 14:30  -  #Critiques de films

Dc Comics revient pour un 9ème long métrage avec la suite de Wonder Woman, film sorti en 2017 déjà sous la réalisation de Patti Jenkinks. 

 

Le deuxième volet s'arrête sur l'année 1984, où Diana Prince s'est bien intégrée à la société tout en restant quelques fois, de façon discrète, Wonder Woman. Lors de son travail, elle fait la connaissance de Barbara Minerva (alias Cheetah) et toutes les deux vont s'intéresser à une pierre qui a la propriété d'exaucer des vœux. Cette pierre va aussi intéresser pour des fins personnelles et malveillantes un escroc nommé Maxwell Lord. A cause de cette pierre, nous allons revoir le premier amour de Diana Prince. 

 

Le film commence sur une première scène assez invraisemblable, de la petite Diana sur l'île des Amazones qui malgré son jeune âge arrive à être une rivale à des guerrières expérimentées. On peut déjà voir des incohérences avec le premier film puisqu'on se souvient que la mère de Diana refusait que ça fille s'entraine de quelque façon que ce soit. Les scènes suivantes sont un mélange assumé de kitch avec la scène d'arrestation dans le centre commercial et les scènes clichés avec un joli nombre de faux raccords lors de la rencontre entre Barbara et Diana.

 

Difficile d'y voir un bon présage pour la suite du film... et rien ne viendra changer cette première impression. Les clichés se suivent, avec la scène du gala, par une reconnaissance manichéenne de la gentille face à la future méchante entre la robe blanche de Diana et la robe noire de Barbara. La méchante pas très jolie qui juste en changeant de garde de robe et en enlevant ses lunettes va trouver un nouvel élan à sa vie. Les scènes d'adaptation à une autre vie pour Steve qui ne sont pas sans rappeler celles du premier film pour Diana, un grand recyclage ! A cela s'ajoute des effets spéciaux qui sont mal réalisés, on notera particulièrement les moments où l'on voit l'actrice courir. Une bande son qui manque d'entrain et de renouveau. Enfin, nous avons un final qui n'a aucun sens, ajoutant de l'incohérence à un film déjà bien confus, décousu et discordent. 

 

Le dernier écueil du film et pas le moindre est la dimension des personnages quasi nulle. Les méchants ne sont pas crédibles du début à la fin. Pedro Pascal ("Triple frontière", "The Mandalorian") qui prête ses traits à Maxwell Lord n'a aucun relief, aucune prestance, pour un ensemble assez gauche avec un happy end non plausible ou mal amené. On s'ennui de ce méchant du début à la fin. Cheetah sous le visage de Kristen Wiig ("Bliss", "Seul sur Mars"), n'apporte finalement pas grand chose au film car le personnage n'est pas développé ou par trop petite touche et l'on ne comprend pas vraiment et son passage du côté des méchants ni sa transformation fugace. Enfin Chris Pine, est réduit à un rôle secondaire, afin de démontrer que si Diana a une faiblesse c'est sous son visage qu'elle prend forme, un peu pauvre comme développement d'autant plus que le couple n'est pas vraisemblable tant leur alchimie est nulle. 

 

Heureusement pour le film, Gal Gadot incarne toujours avec charisme Wonder Woman et l'évolution du personnage du premier au second film reste cohérente (Enfin !). Son discours quoiqu'un peu niais, incarne toutes les convictions du personnage et ses missions sont en concordance avec son histoire. 

 

Si l'attente du film était réelle, la déception l'est tout autant ! Le film est long, les passages à vide et les incohérences trop nombreux, le scénario mal écrit pour des personnages fades.

 

Avis de Selenie ICI !

 

Note :                

 

05/20
Wonder Woman 1984 (2021) de Patti Jenkins
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :