17 Filles (2011) de Delphine et Muriel Coulin

par Selenie  -  16 Mars 2015, 10:13  -  #Critiques de films

Les réalisatrices sont deux soeurs auxquelles on doit 5 courts métrages et surtout un travail passé sur tout dans la documentaire. Cette fois elles s'intéressent à un fait divers survenu aux Etats-Unis en 2008 où 17 adolescentes étaient tombées enceintes en même temps... Les soeurs Coulin adapte le fait divers en France et transpose l'histoire à Lorient. A l'époque des faits les parents incriminaient des films comme "Juno" (2007) de Jason Reitman ou "En Cloque mode d'emploi" (2007) de Judd Apatow, avec ce film-ci on s'étonne d'un traitement très libertaire et/ou presque salutaire du choix de ces filles.

19828366.jpg (600×800)19860718.jpg (640×360)

En effet les réalisatrices ne mettent jamais en doute le choix des filles puisqu'aucune d'elle n'émet le moindre doute ou la moindre réflexion osant même faire dire à l'infirmière scolaire qu'elles sont des filles intelligentes qui savent ce qu'elles font ?!!!! Rien ne permet la réflexion, les réalisatrices semblent subjuguer par leur sujet. Au final on est surtout éberlué de tant d'immaturité, tant de bêtise alors qu'un minimum d'interrogation aurait permis le dialogue à tous les niveaux ; entre les filles, entre filles et adultes (trop rare les rapports entre eux) et également entre le récit et le specateur. L'autre soucis reste les clichés reproduit dans le panel de ces filles. La meneuse, la timide, la "traitresse",... alors qu'on se surprend à remarquer qu'étonnament pas de scandale sur l'absence de la "diversité culturelle" devenue presque une obligation aujourd'hui. Sur 17 nous avons l'impression d'en voir que 5, interprétées par de jeunes espoirs avec Esther Garrel (fille de et soeur de déjà vu dans "La Belle Personne" et "L'Appolonide"), Roxane Duran (déjà vu dans "Le Ruban Blanc" et "Le Moine"), Louise Grinberg (remarquée dans "Entre les murs") tandis que Yara Pilartz  et Solène Rigot confirmeront juste après... Des interrogations également, pas de police pour la fugue, pas de conflit dans les relations intra-scolaires ?!... Des jeunes actrices épatantes et investies, plutôt bien dirigées et embarquées dans un Lorient qu'on nous montre comme sinistrée (?!) avec une présence de la mer importante (mer, mère ?!). Bref le message des réalisatrices n'est pas clair, on sent un propos anachronique tandis qu'on est perplexe du comparatif souvent fait avec le chef d'oeuvre "Virgin Suicides" (1999) de Sofia Coppola dans les médias en général, franchement aucun rapport autant dans le fond que dans la forme. Un film qui cherche l'authentique (on sent l'expérience docu), une belle brochette de jeunes actrices mais qui ne fait jamais avancer le shmilblick.

 

Note :                 

 

09/20