Le jour attendra (2013) de Edgar Marie

par Selenie  -  28 Avril 2015, 10:19  -  #Critiques de films

Premier long métrage du scénariste du film "Les Lyonnais" (2011) et de la série "Braquo" (2011) tous deux signés Olivier Marchal... Qu'on retrouve donc bien entendu devant la caméra de celui qu'il a contribué à lancer dans le monde du cinéma. Edgar Marie était organisateur de soirées dans les nuits parisiennes avant d'être scénariste et s'est donc servi de son passé pour écrire le scénario avec quelques conseils de son "mentor". Edgar Marie avoue s'être inspiré de "Meurtre d'un bookmaker chinois" (1976) de John Cassavetes et de Sam Peckinpah...

277728.jpg (160×213)JOUR+ATTENDRA-marchal-gamblin.jpg (680×380)

Résultat, au mieux c'est un film de fan sans pouvoir atteindre le niveau de ses modèles, au pire c'est un film aussi maladroit que prétentieux. Le soucis c'est que Edgar Marie s'est focalisé sur ses références plutôt que de se lancer corps et âme, personnellement dans son projet. On le voit d'ici se demander si Peckinpah et/ou Cassavetes ferait çi ou ça... D'où un film superficiel qui manque autant de crédibilité que de maitrise. Ca sonne faux, on ne croit pas à l'histoire. Par exemple oser croire à une sortie de prison de 6 années, peu de temps et peu crédible tandis que s'il avait le bras si long pourquoi attendre, au contraire, si longtemps ?! Lorsqu'on se sauve ainsi pourquoi s'étonner que les proches puissent être touchés ?! Ensuite, mine de rien, l'osmose entre Jacques Gamblin et Olivier Marchal n'est pas tellement probante, dommageable pour deux personnages amis de plus de 20 ans... Bref rien ne tient dans ce film où le réalisateur est aveuglé par sa propre ambition. Le budget serré de 2,6 millions n'est pas une excuse, on peut même imaginer que ça aurait été pire avec 10 millions tant le réalisateur a voulu chercher à faire le polar branché, violent et désabusé. Plus proch de Marchal que de Cassavetes à l'évidence.

 

Note :            

 

06/20