Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Sea No Sex and Sun (2012) de Christophe Turpin

1 Septembre 2015, 08:38am

Publié par Selenie

Premier long métrage pour Christophe Turpin qui n'est pourtant pas un débutant puisqu'il officiait déjà dans le monde du cinéma en tant que scénariste notamment sur "Jean-Philippe" (2005) de Laurent Tuel, "JCVD" (2008) de Mabrouk El Mechri et "L'amour dure trois ans" (2011) de Frédéric Beigbeder... Pour son premier film aux commandes, il s'est souvenu de sa jeunesse à Carnac où il a posé sa caméra pour raconter une histoire chorale à travers trois générations. Un joli casting qui allie parfaitement sexe et caractère des personnages. D'un côté nous avons Armelle Deutsh, Julie Ferrier, l'ex-miss météo Daphné Chollet et Alma Jodorowsky, la petite-fille de Alejandro Jodorowsky. Elles interprètent des femmes fortes, libres, responsables et indépendantes.

20033025.jpg (160×213)Sea-no-sex-and-sun_reference.jpg (513×286)

De l'autre nous avons Antoine Duléry, Fred Testot et Arthur Mazet (remarqué notamment dans "Nos jours heureux" en 2006) qui interprètent des hommes peu sûrs d'eux, obsédés, puérils et finalement inconséquents... Si on devine que ces hommes sont en quelques sortes les alter ego du réalisateur, la bonne idée réside dans le fait qu'on peut imaginer que les trois hommes (18-20 ans, 30-35 ans, 45-50 ans) sont un même personnage à trois âges différents. Le jeune amoureux transi mais maladroit, le trentenaire nostalgique qui ne veut pas vieillir et le cinquantenaire qui veut retrouver sa liberté et ralentir l'inévitable. Rien de très original sur le fond, les hommes un peu bêtes qui se prennent les pieds dans le tapis est devenu un sous-genre en soi mais les personnages sont plutôt bien vus. On regrettera plus un petit manque de peps, un rythme un peu trop monocorde et des gags qui auraient pu être plus travaillés, notamment via les dialogues un peu fades. Néanmoins, la mauvaise réputation du film n'est certainement pas objective. C'est une comédie estivale agréable et sans prise de tête à défaut d'être réellement inoubliable.

 

Note :             

 

12/20

Commenter cet article