Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Décès du réalisateur John Guillermin

1 Octobre 2015, 14:58pm

Publié par Selenie

Nous apprenons un peu tard (au temps du net c'est effarant !) le décès du réalisateur John Guillermin à l'âge de 89 ans ce 27 septembre 2015.

Né en 1925 à Londres de parents français. Après avoir fréquenté l'Université de Cambridge il s'engage lors de la Seconde Guerre Mondiale dans la Royal Air Force. A la fin de la guerre il devient documentariste en France avant de déménager à Hollywood en 1950 pour parfaire son expérience cinématographique.

 

Il tourne son premier long métrage avec "High jinks in society" (1949) mais il faut attendre le film "Ville on Trial" (1957) avec John Mills pour que le métier le remarque un peu plus. Il commence alors à obtenir des budgets plus confortables pour des films de plus grandes ampleur.

 

Il tourne "Contre-espionnage à Gibraltar" (1958) avec John Mills, "La plus grande aventure de Tarzan" (1959) avec Gordon Scott et "Le jour où l'on dévalisa la banque d'Angleterre" avec Peter O'Toole qui n'était pas encore "Lawrence d'Arabie"...

 

Il tourne aussi des comédies comme "Les femmes du général" (1962) avec Peter Sellers, mais il retourne au film de guerre avec "Les canons de Batasi" (1964) avec Richard Attenborough, un genre qui va vite devenir sa spécialité.

Le_crepuscule_des_aigles.jpg (1200×675)

Il tourne ensuite ce qui reste sans doute son meilleur film. "Le Crépuscule des Aigles" (1966 - ci-dessus et ci-dessous) avec George Peppard et Ursula Andress sur l'ascencion d'un as des as allemand pendant 14-18. Son plus grand film assurément.

370826.jpg (640×360)

Sa réputation de directeur d'acteur difficile commence à prendre, le producteur Elmo Williams rappelant qu'il était un "directeur exigeant, indifférent aux personnes qui se blessent... Cependant, Guillermin était un maitre lors de la configuration de la caméra"... L'autre producteur David L. Wolper précise était "le réalisateur le plus difficile avec qui j'ai travaillé"...

 

Néanmoins John Guillermin étoffe sa filmographie et gagne du galon.

51Nrv25eOOL._SX385_.jpg (385×306)

Il réalise ensuite le thriller "Un cri dans l'ombre" (1968 - ci-dessus) sur lequel il retrouve George Peppard avant une fois encore un film de guerre "Le Pont de Remagen" (1968) avec George Segal et Robert Vaughn sur des faits réels lors de la reconquête en 1945.

el-condor-villa-rides-photo-01.jpg (800×330)

Il s'essaie au western avec "El Condor" (1970 - ci-dessus) avec Lee Van Cleef avant de signer une suite avec "Shaft contre les trafiquants d'hommes" (1973) avec Richard Roundtree.

tour-infernale-1974-21-g.jpg (1200×790)

Sa carrière prend une autre dimension avec le succès public et critique du film catastrophe "La Tour Infernale" (1974 - ci-dessus) avec le casting 4 étoiles composé de Steve McQueen, Paul Newman, Willima Holden, Fred Astaire, Faye Dunawaye, Jennifer Jones, Richard Chamberlain... Un film devenu depuis un référence du genre.

 

A cette époque il est choisi pour réaliser "La bataille de Midway" (1976) mais il sera finalement remplacé par Jack Smight moins revendicatif notamment sur le temps et le martériel.

18865488.jpg (495×325)

On lui offre de réaliser le remake "King Kong" (1976 - ci-dessus et ci-dessous avec son producteur Dino De Laurentiis) avec Jeff Bridges et Jessica Lange. Une version connue pour avoir remplacer l'Empire State Buiding par le World Trade Center et par l'effet érotique de Jessica lange qui n'agissait pas que sur Kong ! Malheureusement le film n'atteint pas franchement les objectifs et est depuis pas franchement bon pour la postérité.

18889441.jpg (495×341)

Il réalise alors le film "Mort sur le nil" (1978 - ci-dessous), adapté d'un roman de Agatha Christie au casting de prestige avec Peter Ustinov, Jane Birkin, Mia Farrow, Bette Davis, David Niven, George Kennedy...

mort_sur_le_nil_portrait_w532.jpg (532×355)

Il réalise le drame méconnu "M. Patman" (1980) avec James Coburn. Il est ensuite envisagé pour le film "Sahara" (1983) avant d'être remplacé par Andrew V. McLLaglen.

 

On lui offre la réalisation du film d'aventure "Sheena" (1983) avec Tanya Roberts, qui lui vaut surtout une nomination comme Pire réalisateur aux Razzie Awards 1983. Un film qui a aujourd'hui une bonne place dans le nanarland.

 

Un terrible virage pour sa carrière qui est malheureusement suivie d'une suite oubliable et oubliée, "King Kong 2" (1986) avant un dernier western, "Dead or Alive" (1988) avec Kris Kristofferson.

 

Avec ses échecs répétés, la carrière du réalisateur prend un coup d'arrêt définitif.

18924020.jpg (433×307)

John Guillermin aura connu son heure de gloire sur 10 petites années (1966-1976) mais a offert quelques pépites qui valent de belles séances.

 

Pour l'anecdote, alors que Francis Ford Coppola ne voulait pas entendre parler d'un "Parrain 3" dans les années 70, le film fut proposé à John Guillermin avec au scénario le duo Dean Reisner et Mario Puzo (scénariste original).

 

John Guillermin, est décédé ce dimanche 27 septembre 2015 à l'âge de 89 ans.

Commenter cet article