L'Incroyable Hulk (2008) de Louis Leterrier

par Selenie  -  28 Août 2017, 08:02  -  #Critiques de films

Après une première tentative avec "Hulk" (2003) de Ang Lee, les producteurs et Marvel ont vite voulu rebooter le film et son super-héros pour l'intégrer au plus vite au Marvel Universe. Il s'agit du second film tourné après "Iron Man" (2008) de Jon Favreau mais reste le 3ème film dans la chronologie Marvel après "Captain America : First Avenger" (2011) de Joe Johnston et "Iron Man". Pour ce film le choix s'est porté sur une réalisateur français, Louis Leterrier qui venait de cartonner dans des productions de Luc Besson avec les films "Le Transporteur 1 et 2" (2002-2005) et "Danny the Dog" (2005). Pour le scénario le choix s'est porté sur Zak Penn un des responsables de la catastrophe "Elektra" (2005) de Rob Bowman mais qui a su aussi faire mieux, avant avec "X-Men 2" (2003) de Bryan Singer et après encore chez Marvel avec "Avengers" (2012) de Joss Whedon.

300px-Affiche-film-l-incroyable-hulk.jpg (300×400)

Et enfin, pour Bruce Banner/Hulk le choix a été pour l'acteur Edward Norton, qui après avoir réalisé son unique film "Au nom d'Anna" (2000) a accepté à la condition d'être co-scénariste, ce qui fut accepté. A ses côtés d'autre stars avec Liv Tyler (éternelle Arwenn de la saga "Le Seigneur des Anneaux" en 2001-2002-2003) de Peter Jackson), William Hurt (en Général Thaddeus Ross qui fera son retour dans "Captain America : Civil War" en 2016 de frères Russo) et enfin l'excellent Tim Roth (éternel Mr Orange de "Reservoir Dogs" en 1992 de Quentin Tarantino), avec en prime un certain Lou Ferrigno dans un caméo quasi identique à celui dans "Hulk" (2003)... Un caméo pas si bête au vu du scénario car, en plus, si officiellement il s'agit d'un reboot (donc une nouvelle version tendant à faire oublier le film de Ang Lee !) ce nouveau film peut pourtant être également considéré comme une suite ! En effet le film 2003 se focalise sur la genèse de Hulk et le début des soucis pour Bruce Banner, et le film se termine alors qu'il fuit en Amérique du Sud. Dans cette nouvelle version 2008 le film débute alors que Banner est déjà en fuite (genèse expliuqé rapidement dans le générique) et démarre alors que le héros se cache au Brésil... Mine de rien ce côté reboot qui peut aussi être une suite est plutôt judicieux.

Le trio Leterrier-Penn-Norton signe un scénario rythmé avec une importance niveau Action certaine mais qui ne délaisse pas pour autant Banner pour Hulk. L'un reste aussi important que l'autre. On se rappelle que en 2003 le film était plus saccadé, plus dramatique et surtout, les effets spéciaux sont un poil au-dessus dans cette version là. Pour autant on notera quelques incohérences et/ou maladresses qui nous interrogent. Par exemple pourquoi Banner envoie-t-il un mail à son sans protection alors que jusqu'ici il l'envoyait uniquement en crypté ?! Comment expliquer que l'Abomination ne puisse pas briser une chaîne alors qu'il est quasi invulnérale ?! Pourquoi Banner se jette-t-il dans le vide et, si on peut comprendre en se forçant un peu comment expliquer qu'il survive à l'atterrissage et, si on se doute de l'explication que nous donnerait un scénariste, alors comment croire que la transformation de Hulk soit aussi instantanée uniquement sur cette séquence ?!... Mais l'un des soucis les plus gênants reste le manque total d'étincelle et d'osmose entre Norton/Banner et sa petite amie Tyler/Betty Ross. Cette version reste un peu au-dessus (le vert moins "fluo" de Hulk reste un bon point) de celle de Ang Lee car moins ennuyeuse en évitant notamment de retranscrire une genèse qu'on connait déjà tous. Le succès reste tout aussi mitigé pourtant ce qui explique entre autres choses que Edward Norton se rejouera pas Hulk et que le super-héros ne fera plus de film perso.

 

Note :             

13/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :