Wadjda (2013) de Haifaa Al Mansour

par Selenie  -  9 Février 2013, 11:17  -  #Critiques de films

L'histoire d'une fillette dans un pays islamique s'est déjà vu, on pourrait citer "Osama" (2003) ou "Le cahier" (2007) pour les plus marquants. Mais cette fois-ci ce film, salué au festival de Venise, marque l'Histoire d'un point de vue assez unique ; le premier film 100% saoudien et réalisé par une femme ! Avouons que rien que ça mérite un détour, surtout lorsqu'on sait qu'il n'existe aucun cinéma en Arabie Saoudite. Une fillette désire acheter un vélo pour gagner une course contre un ami... 

Un prétexte simple (comme "Le cahier"...) qui permet à Haifaa Al Mansour de montrer le quotidien du sexe "faible" en Arabie Saoudite. Avoir ses règles est honteux, les femmes mangent à part des hommes, les femmes doivent éviter de trop parler aux hommes, une fillette ne peut pas faire du vélo car ça rend stérile... etc... Si on connaissait plus ou moins tous ces paramètres ce film en montre toute la dimension stupide dans un film proche du documentaire. Le point de vue féministe est d'autant plus étonnant que ce film semble avoir passé la censure. La force du film est toute l'intelligence et la finesse de la réalisatrice. Tout en instillant ses idées féministes elle évite le pamphlet frontal et évite de juger directement les hommes. Aucun manichéïsme grâce à un époux/père aimant, non violent qui est lui aussi sous le joug du devoir, celui d'avoir un fils, tandis que le copain de Wadjda est adorable ; notons qu'on évite aussi l'écueil souvent automatique des autres copains moqueurs. Le seul point faible reste la mise en scène, peu inventive, très académique. Si le message de Liberté et de tolérance est magnifiquement démontré la réalisatrice se veut aussi réaliste avec une fin mi-figue mi-raisin. Bon point pour la jeune Waad Mohamed tout en malice et tenacité. Un beau film, nécessaire sans aucun doute pour son pays d'origine mais sur la forme d'autres films sont bien au-dessus (ce sera donc une note d'encouragement) ; la seule originalité étant d'être un film saoudien réalisée par une femme. Il faudra attendre le prochain film pour savoir si Haifaa Al Mansour sera une future Hana Makhmalbaf.

 

Note :         

15/20

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :