Cendrillon (2015) de Kenneth Brannagh

par Selenie  -  26 Mars 2015, 17:46  -  #Critiques de films

Enième adaptation du conte de Charles Perrault, produit par Disney de surcroit pour un film féérique qui n'arrive pourtant jamais à se réinventer. Mis en scène par monsieur "Shakespeare" Kenneth Brannagh qui a déjà déçu avec ses derniers films "Thor" (2011) et "The Ryan Initiative" (2014) signe là un film sans sans souffle. Ce "Cendrillon" là est surtout adapté du film d'animation Disney sortit en 1950 plutôt que d ereprendre le véritable conte de Perrault ; voilà ce qui aurait pu ouvrir d'autres perspectives que ce qu'on sait et connait déjà d'un Disney de base. L'autre soucis, et pas des moindres, reste Cendrillon elle-même.

350162.jpg (825×1100)cendrillon-de-kenneth-branagh-11307415vcqjx.jpg (1024×683)

Cette dernière est interprétée par Lily James, remarquée dans la série "Downton Abbey", est mignonne mais n'a pas la beauté merveilleuse d'une princesse qui occulterait celles de ses demi-soeurs. Et mine de rien ses sourcils protubérants attire plus l'oeil que son joli minois... Niveau acteur on savourera plus la performance de Cate Blanchett et de Helena Bonham-Carter. Le conte est universel et l'histoire touche toujours au coeur nos âmes d'enfants et de romantiques plus ou moins assumés et les décosr et costumes sont en cela particulièrement importants dans ce genre de production et heureusement car le film surnage grâce à ceux-là. La robe de bal de Cendrillon est éblouissante, le carosse est sublissime, les costumes, décors et architectures mêlent merveilleusement plusieurs époques (du 15ème eu 19ème siècle). Visuellement magnifique il manquait juste une vision plus originale, autant dans la forme que dans le fond, et, s'abstenir d'une voix Off aurait été assurément une bonne chose. Un divertissement féérique trop classique, trop convenu mais qui ravira le grand public par son manque d'audace, par son exact suivi du cahier des charges. En prime, avant-séance, le court métrage "Une fête givrée", suite de "La Reine des Neiges" ; plaisir de revoir les personnages, ennui devant un scénario gentillet mais sans enjeu.

 

Note :             

 

09/20