Une corde, un colt (1968) de Robert Hossein

par Selenie  -  4 Mai 2015, 09:54  -  #Critiques de films

Un western spaghetti, dans la grande tradition du genre, réalisé par le frenchy Robert Hossein ?! Aussi étonnant que cela puisse paraitre ce western est bien français (co-production italienne tout de même  !). Un tournage étonnant puisqu'on voit apparaitre au générique Dario Argento en scénariste (co avec Hossein et Claude Desailly fidèle de Hossein) bien que ce dernier n'aurait nullement participé, tandis que le maestro Sergio Leone lui-même aurait appuyé Hossein en réalisant d'ailleurs lui-même une scène, celle du diner chez les Rogers !... Côté casting Robert Hossein retrouve son "Angélique" Michèle Mercier qui se retrouve teinte en brune pour l'occasion.

238073.jpg (160×240)21476310.jpg (800×547)

Lorsqu'on lit le spitch on est bel et bien dans un spaghetti, avec la famille maitresse de la région, la femme, l'homme sans nom (ou presque), la poussière et le désert... etc... Et il faut avouer que Robert Hossein a une gueule qui sied bien à l'Ouest spaghetti. Malheureusement notre pauvre Robert Hossein ne sait pas jouer avec ses références et signe un film dont le scénario prête surtout à sourire. Les tenants et aboutissants sont ridicules car trop peu crédibles à la vue d'une vengeance qui n'est rien d'autre qu'un caprice de fillette. Le pire reste ce petit rituel du gant noir... Robert Hossein a voulu faire son western spaghetti, il a surtout copié et mal copié, il a vu mais pas digéré le genre. Ca se regarde, par la curiosité, pour le nanard qu'il est...

 

Note :             

 

06/20

Princécranoir 05/05/2015 15:45

Jamais vu mais il faut reconnaître à Hossein qu'il a ici une parfaite gueule de western spaghetti. Visiblement, le reste n'est pas à la hauteur des modèles transalpins.