La bataille de Midway (1976) de Jack Smight

par Selenie  -  23 Mai 2017, 09:11  -  #Critiques de films

Film de guerre dans la grande tradition de Hollywood tout à la gloire (évidemment !) de l'Amérique en reconsituant un évènement important de 39-45, à savoir la bataille de Midway (Tout savoir ICI)... Juste précisons que l'issu de cette bataille, à seulement 6 mois après Pearl Harbor a décidé aussi les Etats-Unis à conquérir également l'Atlantique, premier pas vers la reconquête de l'Europe Nazie... Outre le sujet ce film est également connu pour avoir été un des premiers films à avoir expérimenté l'effet Sensurround (amplifier au maximum les effets sonores de basses fréquences pour optimiser l'immersion du spectateur), système déjà connu notamment sur le film catastrophe "Tremblement de Terre" (1974) de Mark Robson dans lequel jouait déjà la star Charlton Heston qui joue ici un des premiers rôles. A noter que Charlton Heston a déjà tourné avec le réalisateur Jack Smight sur le film catastrophe "747 en péril" (1974).

eEQD2GNbU0VK9RypmdqRSKbVQB8.jpg (539×756)

D'ailleurs, dans la grande tradition des superproductions des films de guerre hollywoodiens le casting est particulièrement prestigieux, avec des stars qui apparaissent parfois plutôt dans un style caméo. On note par exemple que Henry Fonda (qui ne tournait pratiquement plus), Robert Wagner et Robert Mitchum étaient déjà du générique du mythique "Le Jour le plus Long" (1962). On reconnait aussi Hal Holbrook, Glenn Ford et surtout la star japonaise Toshiro Mifune ainsi que l'excellent James Coburn qui nous montrera un autre pan de 39-45 juste après dans le chef d'oeuvre "Croix de Fer" (1977) de Sam Peckinpah... Ne pas confondre ce film avec le film documentaire "La bataille de Midway" (1942) documentaire de 20mn signé du grand John Ford dont l'acteur était le narrateur Henry Fonda. Dans le genre Hollywood a déjà fait beaucoup mieux, avec une ambition assumé et assuré le plus souvent plutôt que cette reconstitution un peu flemmarde et sans autre intérêt que la propagande à la gloire de l'armée américaine. Outre le nombre incalculable d'erreurs et/ou omissions concernant le respect aux matériels historiques (avions, bateaux... etc... sont rarement les modèles historiques avérés) le plus gênant reste l'utilisation importante d'images issues d'autres matériaux. En effet plusieurs images d'archives sont utilisées, mais aussi plus maladroitement des plans des films "Trente secondes sur Tokyo"(1942) de Mervyn Le Roy et "Tora ! Tora ! Tora !" (1970) de Richard Fleischer.

getImage (720×405)

Le pire étant les séquences qu'on voit deux fois dans le film ! Le récit ne s'attarde pas trop sur les vies privées des protagonistes, outre la relation père-fils avec en fond la relation tendue quand on se fiance à une japonaise. A noter qu'une version longue spéciale TV est allongée de 33mn qui se focalise essentiellement sur une idylle avec, justement, le père en question... Mieux vaut s'arrêter à cette version cinéma qui reste déjà assez médiocre. L'atout du film réside donc surtout pour le déroulement des faits et l'importance des paramètres (chance, expérience, stratèges, moyens techniques, .... etc...) dans une victoire. Historiquement le film reste donc intéressant si on entre pas dans les détails techniques. Un film de guerre classique et académique, un peu bancal et maladroit dans cette propension à réaliser un film surtout par un travail de montage et remontage. Dommage, une telle bataille méritait bien mieux.

 

Note :           

11/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :