Décès de Paulette Dubost

par Selenie  -  30 Septembre 2011, 12:25  -  #Décès de star - Bio

Sans annonce flagrante des médias, un peu oubliée même en cette période nous apprenons tardivement que l'actrice Paulette Dubost est décédée le 21 septembre 2011 trois semaines avant son 101ème anniversaire.

http://blog.lefigaro.fr/theatre/Paulette%20Dubost%201.jpghttp://cdn-elle.ladmedia.fr/var/plain_site/storage/images/loisirs/cinema/news/paulette-dubost-la-doyenne-du-cinema-francais-est-decedee-1736040/19256342-1-fre-FR/Paulette-Dubost-la-doyenne-du-cinema-francais-est-decedee_mode_une.jpg 

Née en 1910 d'un père ingénieur et d'une mère chanteuse d'opérette. A 7 ans elle devient l'un des petits rats de l'Opéra.

Alors qu'elle n'a que 14 ans elle remarquée par le financier Alexandre Stavisky qui tombe amoureux d'elle. A 17 ans elle monte sur les planches où elle joue pendant deux années "Les aventures du roi Pausole" aux Bouffes-Parisiens avec pour partenaire Simone Simon, Edwige Feuillère et Viviane Romance.

 

C'est à 16 ans qu'elle joue dans un premier film, une simple figurante dans "Nana" (1926) de Jean Renoir. Mais son vrai premier pas au cinéma sera dans deux films de Wilhelm Thiele, "Le bal' puis "L'amoureuse aventure" (1931) ; et non pas "Le chien qui rapporte" (1932) de Jean Choux comme l'indique Allociné. Dès lors son joli petit minois se fait remarqué et elle enchaine les films.

 

Lors de la première du film "la petite sauvage" (1935) de Jean de Limur elle rencontre André Ostertag avec qui elle sera marié de 1936 à 1944, et avec qui elle aura une fille née en 1942.

http://medias.lepost.fr/ill/2011/09/26/h-20-2599363-1317055876.jpg

Sur grand écran elle est l'épouse (photo ci-dessus) de Bernard Blier dans "Hôtel du Nord" (1938) de Marcel Carné et Lisette (photo ci-dessous avec Jean Renoir en Octave) dans "La règle du jeu" (1939) de Jean Renoir. Les années 40 seront un peu moins importante tant au niveau quantitatif et quantitatif avant de repartir de plus belle dans les années 50.

http://www.gonemovies.com/www/Raketnet/Drama/RulesOctaveLisette.jpg

Elle joue notamment pour Max Ophuls dans "Le plaisir" (1952) et "Lola Montès" (1955). Max Ophuls étant l'un des trois seuls avec qui elle tournera plus de 1 film ; les deux autres étant André Hunebelle pour "Taxi roulotte et corrida" (1958) et "Le bossu" (1960), Louis Malle pour "Viva Maria" (1965) et "Milou en mai" (1990).

 

Elle est la partenaire de Fernandel dans "Le mouton à 5 pattes" (1954) de Henri Verneuil qu'elle retrouve après "Adrien" (1943) et qu'elle retrouvera entre autres dans "L'âge ingrat" (1964) de Gille Grangier.

Paulette Dubost

Elle tourne pour et avec les plus grands, "La fête à Henriette" (1952) de Julien Duvivier, "Le chemin des écoliers" (1959) de Michel Boisrond, "Le déjeuner sur l'herbe" (1959) de Jean Renoir, "Arrêtez les tambours" (1960) de George Lautner, "Germinal" (1963) de Yves Allégret...

 

Petite à petit elle tourne de moins en moins pour le septième art mais sera toujours présente. Tandis qu'elle tourne plus souvent pour la télévision, série et téléfilm.

http://medias.lepost.fr/ill/2011/09/26/h-20-2599368-1317056015.jpg

Les films et les rôles sont de moins en moins notables mais on peut noter quand même ses rôles... mamie dans "Tendre poulet (1977) de Philippe De Broca, son personnage de Germaine Fabre dans "Le dernier métro" (1980) de François Truffaut, la mère supérieur dans "Le retour des bidasses en folie" (1982) de Michel Vocoret, "Le jour des rois" (1991) de Marie-Claude Treilhou où elle retrouve ses amies Micheline Presle et Danièle Darrieux (photo ci-dessous)...

Danielle Darrieux

Ses dernières apparitions dans un film sont dans "Les yeux clairs" (2005) de Jérôme Bonnell et le court-métrage "Curriculum" (2006) de Alexandre Moix dans lequel elle joue une call-girl maltraitée !

 

Elle publie un livre de souvenirs, "C'est court la vie", en 1992.

 

Paulette Dubost, qui fut l'une des plus grandes stars des années 30-50 ne fut jamais récompensée... Un projet d'hommage à la Cinémathèque Française fut abandonné... Un scandale lorsqu'on sait que Paulette Dubost était en plus la doyenne des comédiens français. Elle avait fêté ses 100 ans le 8 octobre 2010 au théâtre de Longjumeau.

 

Une grande et belle étoile... Paulette Dubost, doyenne du cinéma français, avec plus de 70 ans de carrière et plus de 160 films à son actif nous a quitté sans avoir eu l'hommage qui lui était dû...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Alice In Oliver 02/10/2011 08:09


en effet, pas de grande annonce ds les médias: je l'ai appris en écoutant France info !