Décès de Ray Harryhausen

par Selenie  -  8 Mai 2013, 18:01  -  #Décès de star - Bio

 

La légende des effets spéciaux Ray Harryhausen est décédé hier 07 mai 2013 à l'âge de 92 ans.  

http://media-social.s-msn.com/images/blogs/00290065-0000-0000-0000-000000000000_bd9e518c-8b9e-4904-b459-4f2b1c196df1_20130507182838_ray%20harryhausen.jpg

Né en 1920 dans la cité des anges ce petit-fils d'immigré allemands'est passionné très tôt pour la mythologie gréco-romaine, la préhistoire et le fantastique dans le sens large du terme. C'est en découvrant "King Kong" (1933) de Ernest B. Schoedsack et Merian C. Cooper que le jeune Harryhausen est ébloui par les effets spéciaux signés Willis O'Brien. Peu de temps après il fabrique lui-même des marionnettes d'animaux avant de suivre des cours d'anatomie sur les conseils justement de Willis O'Brien.

 

En 1941 il montre ses travaux à George Pal, responsable animation sur la série "Puppetoons" et est engagé comme assistant. La Seconde Guerre Mondiale interrompt un temps et incorpore l'unité de Franck Capra dans l'Army Signal Corp.

 

De retour il réalise dès 1945 des épisodes télé pour un conte de fée, "Mother Goose Stories" qui serviront dans le milieu scolaire.

 

Il collabore en 1947 avec son idole Willis O'Brien sur le tournage de "Monsieur Joe" où il s'occupe essentiellement de l'animation du gorille. C'est sur ce tournage que Ray Harryhausen commence à travailler le Stop Motion (bouger le personnage auatnt de fois que nécessaire pour créer le mouvement). Sa carrière est lancée...

 

En 1953 Harryhausen signe les effets spéciaux de "Le monstre des temps perdus" de Eugène Lourié sur lequel il travaille sur l'intégration de l'animation image par image dans des décors en prise de vue réelle. Ce film est son premier succès réellement personnel.

http://4.bp.blogspot.com/-LWRgN1VtU6k/UYmuK_ximSI/AAAAAAAAlp0/8WLsDld1lPE/s1600/ray-harryhausen-20071106053708292_2.jpg

1955 est une année charnière puisque c'est là qu'il rencontre Charles H. Schneer. Ce dernier s'occupera de la production tandis que Ray Harryhausen s'occupera du scénario et de la technique. Leur collaboration durera plus de 25 ans et débute avec "Le monstre vient de la mer" (1955) de Robert Gordon suivi aussitôt de "Les soucoupes volantes attaquent" (1956) de Fred F. Sears dans lequel Harryhausen regroupe la plupart des trucages d'optiques possibles à l'époque.

 

Les deux hommes qui Los Angeles pour s'installer à Londres. Ils tournent alors le premeir opus de la trilogie Sinbad avec "Le septième voyage de Sinbad" (1958) de Nathan Juran pour lequel Harryhausen signe également le scénario. Ce film est le premire long métrage couleur en Dynamation (mélange prise de vue réelle avec animation incorporée pour faire simple).

 

D'année en année Ray harryhausen n'a de cesse d'améliorer ses techniques d'animation et d'incrustation de miniatures dans des scènes en prise de vue réelle.

http://2.bp.blogspot.com/-tEcrt_ZDmjg/UYlS40YzLmI/AAAAAAAADRw/sarZ9GieHrs/s400/ray-harryhausen-skeleton.jpg

On doit au duo Schneer-Harryhausen "Jason et les argonautes" (1963) de Don Chaffey, "Les premiers hommes dans la lune" (1964) de Nathan Juran, "La vallée de Gwangi" (1969) de Jim O'Connolly, "Le voyage fantastique de Sinbad" (1973) de Gordon Hessler et "Sinbad et l'oeil du tigre" (1977) de Sam Wanamaker.

http://moviesblog.mtv.com//wp-content/uploads/movies/2013/05/Ray-Harryhausen.jpg

Cependant le genre est considéré comme moribond et Ray Harryhausen rêve de renouer avec le succès publique. Sa dernière tentative est "Le choc des Titans" (1981) de Desmond Davis, toujours sous la coupe du duo Scneer (production) et Harryhausen (scénario-production-techniques) ce film sera le chef d'oeuvre testament de ray Harryhausen.

http://l3.yimg.com/bt/api/res/1.2/d4AZXf0aYbkd.2k8.o8ftA--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9ZmlsbDtoPTQyMi42NjYwMTU2MjU7cHlvZmY9MDtxPTg1O3c9NjMw/http://l.yimg.com/os/251/2013/05/07/MSDCLOF-EC009-H-jpg_192344.jpg

Ray Harryhausen a fait énormément pour le cinéma et plus spécifiquement pour les effets spéciaux. Il est le véritable pionnier pré-numérique des techniciens et continue à inspirer les plus grands comme James Cameron et surtout Tim Burton.

 

A conseiller le magnifique documentaire "Ray Harryhausen - le Titan des effets spéciaux" (2010) dans lequel plusieurs grands cinéastes témoignent, de Tim Burton à Spielberg en passant par Peter Jackson... etc...

http://news.bbcimg.co.uk/media/images/67464000/jpg/_67464468_de46.jpg

La plus grande légende dse effets spéciaux à donc quitté notre monde et celui du cinéma pour rejoindre celui des songes du Septième Art à l'âge de 92 ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Mr Vladdy 11/05/2013 00:13

Un grand nom du cinéma s'est éteint. Il aura laisser sa marque dans l'histoire du septième art. J'ai vu en salles le documentaire consacré à sa carrière réalisé par Gilles Penso, il est excellent.
Si un jour tu as l'occasion de le voir je te le conseille très fortement ;-)