Décès du producteur Saul Zaentz

par Selenie  -  6 Janvier 2014, 14:19  -  #Décès de star - Bio

2014 débute avec lé décès du producteur Saul Zaentz ce vendredi 03 janvier 2014 à l'âge de 92 ans.

http://c8.quickcachr.fotos.sapo.pt/i/Bf202b011/16469225_AEpi4.png

Né en 1921 dans le New-Jersey Saul Zaentz est le fils de réfugiés juifs ayant fuit la Pologne. A 15 ans il quitte le foyer familial et voyage à travers les Etats-Unis en auto-stop et en train de marchandises, survivant de petits boulots. Lors de la Seconde Guerre Mondiale il s'engage et sera affecté à bord d'un navire transport de troupes. A son retour il s'sincrit à l'université Rutgers pour étudier l'élevage d'animaux mais abandonne après un semestre. Il trouve un travail dans une fermemais après quelques semaines il retourne à l'université, cette fois pour étudier la gestion d'entreprise pendant 2 ans.

 

Il part pour San Francisco en 1950 où il trouve une place chez un distributeur de disques. Ensuite il part travailler sur le côte Est pour le producteur-promoteur de concerts Norman Granz ; durant cette période il organise de nombreux concerts de jazz notamment pour Duke Ellington. En 1955 il devient vendeur pour le label Fantasy Records avant d'en devenir propriétaire avec des associés en  1967. Le label rachète plus tard les labels Jazz Prestige et Riverside Records qui comprend des artistes aussi renommés que John Coltrane et Miles Davis.

Saul Zaentz s'interesse au cinéma à partir des années 70... Il devient l'un des co-producteurs, avec Michael Douglas, du film "Vol au-dessus d'un nid de coucou" (1975 - ci-dessus) de Milos Forman avec l'Oscar du meilleur film à la clef (ci-dessous).

http://www.lacapitale.be/sites/default/files/imagecache/pagallery_450x300/2014/01/05/1026680475_B971734573Z.1_20140105081752_000_G341O3KJS.1-0.jpg

C'est le début d'une carrière de producteur ciné en parallèle de ses labels musique... Saul Zaentz travaillera pourtant sur seulement 9 films en 31 ans mais pas les moindres...

Il produit le film d'animation "Le Seigneur des anneaux" (1978) de Ralph Bakshi avant de gagner son second Oscar du meilleur film (ci-dessous) avec "Amadeus" (1984 - ci-dessus) de Milos Forman... 2/2 pour le duo !

http://v.img.com.ua/b/600x500/3/5e/348095dd68ee5c73ebdb6828a70f25e3.jpg

Contrairement aux habitudes il base sa société à Berkeley plutôt qu'à Hollywood et ne travaille que sur un film à la fois... Il enchaine avec "Mosquito Coast" (1986) de Peter Weir suivi du magnifique "L'insoutenable légèreté de l'être" (1988 - ci-dessous) de Philip Kaufman.

http://madame.lefigaro.fr/sites/default/files/imagecache/image-diaporama-photo/2013/12/insoutenable-legerete-de-l-etre.jpg

Il produit également le célèbre réalisateur brésilien Hector Babenco pour "En liberté dans les champs du seigneur" (1991) sur le combat des indiens d'amazonie contre la déforestation...

 

Arrive la consécration, Saul Zaentz reçoit le Lifetime Achievement Award de la Producers Guild of America en 1994 lors du 5ème gala des PGA Awards tandis qu'en 1995 le New-York Times affirme qu'il est "le dernier grands producteurs du cinéma indépendant"...

 

S'en suit la production du film "Le Patient anglais" (1996) de Anthony Minghella qui l'impose définitivement comme l'un des plus grands, notamment auprès des professionnels. Il gagne son 3ème Oscar avec ce film (ci-dessous), il obtient des PGA Awards l'Irving G. Thalberg Memorial Award.

http://www.trbimg.com/img-52c894da/turbine/lat-saulpassed-la0005506633-19970324/960

En 2003 ce sont les BAFTA qui le récompense avec l'Academy Fellowship Award.

 

Son dernier film se devait sans doute de boucler la boucle puisqu'il retrouve Milos Forman pour "Les Fantômes de Goya" (2006).

 

Voilà un producteur de fond, favorisant un projet à la fois, choisissant soigneusement une oeuvre afin de s'y consacrer vraiment.

 

3 Oscars sur 9, qui dit mieux ?!