La Haine (1995) de Mathieu Kassovitz

par Selenie  -  22 Décembre 2013, 06:39  -  #Critiques de films

Comme on le dit d'une expression éculée, le film d'une génération... Enfin surtout celle des racailles de banlieue puisque le film porte aussi bien son titre que les clichés pour un film qui a renforcé la ghettoïsation plutôt que de la soigner, ou du moins d'être optimiste. Dans les bons points il y a le noir et blanc, les fulgurances de certaines scènes, la démonstration de l'ennui, et surtout la direction d'acteurs... Car au final le plus grand point fort du film est d'avoir fait émerger toute une génération de cinéma comme Saïd Taghmaoui, Vincent Cassel, Edouard Montoute, Hubert Koundé, Bernie Monvoisin mais aussi l'apparition de Karin Viard, Zinedine Soualem, Philippe Nahon et Benoit Magimel...

La Hainehttp://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/photos/diaporama/la-haine/la-haine-1994__3/4343273-1-fre-FR/la_haine_1994_portrait_w858.jpg

Le problème du film c'est que Kassovitz a voulu montrer le malaise des banlieues tout en usant de caricatures outrancières. D'un côté des branleurs (dans tous les sens du terme) qui foutent rien et ne tentent rien mais qui pseudo-philosophent sur le néant de l'existence qu'ils se choisissent, de l'autre la société vu par Kasso qui se résume aux filles qui ont droit de fermer leur gueule (soeur ou maman), les skinheads néo-nazis (fort à plusieurs mais lâche seul, tiens on dirait nos branleurs !) et surtout la police, tous des racistes dangereux sauf... celui issue de leur cité ! Des raccourcis aussi faciles et faineants qui gâchent le propos pourtant salutaire du film. Une vision très manichéenne mise en scène par un homme haineux. Aujourd'hui, on connait mieux Kassovitz, et si on est d'accord pour le dire talentueux il demeure un homme narcissique qui se croit seul détenteur de la vérité (affaire "L'Ordre et la morale"). Dénonciateur maladroit malgré un potentiel énorme. Dommage car des années plus tard ce film est presque une comédie où on s'amuse encore du sketch de Cassel devant sa glace et des bêtises de Taghmaoui... Finalement la banlieue attend toujours son film...

 

Note :           

09/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Film streaming gratuit 11/04/2014 16:26

Merci pour cet article
bon courage Selenie