Snowpiercer - le transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

par Selenie  -  31 Octobre 2013, 16:44  -  #Critiques de films

Adapté de la BD française de Jean-Marc Rochette (qui signe également les dessins du film), Benjamin Legrand et Jacques Lob le réalisateur coréen signe aussi son premier film américain. A l'instar de son compatriote Park Chan-Wook avec "Stoker" (2013), et après de grands films comme "Memories of Murder" (2003), "The Host" (2006) et "Mother" (2009) Bong Joon Ho réussit à merveille sa traversée du Pacifique. "Snowpiercer" est également le dernier film coréen tourné en pellicule, au grand dam du cinéaste qui apprécie le grain particulier de ce support. Doté d'un budget conséquent et d'un casting international Bong Joon Ho réalise un film en huis clos dans un train géant, mixte entre un sous-marin à roulette et l'arche de Noë, ajoutez-y une petite dose de "Soleil Vert" (1973) de Richard Fleisher.

Porté par un bon casting, avec des vétérans comme John Hurt et Ed Harris, l'acteur fétiche Song Kang-Ho mais également l'excellente suprise de Chris Evans qui trouve ici son meilleur rôle. De la crasse et la misère des derniers wagons au luxe et l'opulence de ceux de l'avant la révolte va être aussi destructrice pour les uns que pour les autres avec une scène magnifique qui fait écho, justement, à Park Chan-Wook et sa scène culte du marteau dans "Old Boy" (2004). Malheureusement de nombreux petits détails parasitent le récit et ne permet pas au film d'atteindre les hautes sphères ; ATTENTION SPOILER... Une baston générale, pleine de rage et hyper violente qui stope d'un coup d'uns eul pour un simple discours, ne pas profiter d'un moment de faiblesse pour achever son ennemi, l'absence de wagons dortoirs pour ceux de devant (d'ailleurs le nombre de wagons restent trop limités), comment NamGoong, un corréen, peut-il comprendre l'anglais en utilisant son traducteur qu'un fois sur trois ?! ... Ou encore le gosse qui se trouve comme par miracle une fourrure à sa taille !... etc... FIN SPOILER ... Cependant l'allégorie sonne juste, la réflexion est aussi actuelle qu'effrayante tandis que cette odyssée spectaculaire et sombre offre pourtant une lueur d'espoir. Un beau et bon film qui pêche par des approximations dont nous avaient pas habitué Bong Joon-Ho.

 

Note :                

15/20

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Mr Vladdy 07/11/2013 15:23

Un autre film que j'ai beaucoup aimé et trouvé intéressant. Dommage que la fin soit trop bavarde et un poil maladroite je trouve mais ça reste un très bon film de cinéma.