Une Raison pour vivre, une raison pour mourir (1972) de Tonino Valerii

par Selenie  -  24 Mars 2015, 11:30  -  #Critiques de films

Aussi connu sous le titre "La Horde des Salopards" ce film est évidemment un erzats du film de guerre "Les 12 Salopards" (1967) de Robert Aldrich avec une bonne dose de Spaghetti, genre dans lequel le réalisateur Tonino Valerii (ex-assistant de Sergio Leone) a inscrit son nom avec "Le Dernier jour de la Colère" (1968) avec Lee Van Cleef et Guiliano Gemma. Pour l'anecdote on reconnaitra d'ailleurs la maison de McBain dans "Il était une fois dans l'Ouest" (1969).

89.jpg (383×511)reason_to_live_a_reason_to_die_a_1973_685x385.jpg (685×385)

Pour ce film on a droit à un casting aussi hétéroclyte qu'étonnant, avec l'ex-"7 Mercenaires" James Coburn, le futur "Kojak" Telly Savalas, le frangin de Trinita Bud Spencer et même le français Georges Géret l'un des cloportes que veut métamorphoser Lino Ventura dans le film (1965) de Pierre Granier-Deferre !... Du recrutement à l'assaut final on pense aux milliers de missions suicides déjà vu. On est déçu par le "twist" qui est bien inutile tandis qu'on est surpris par salopards, un peu trop pieds-tendres pour des hommes sans morales ni honneurs. L'autre soucis est le personnage de Telly Savalas sous-exploité, voir  oublié. Un western maladroit, perdu dans ses références au lieu de créer son propre univers.

 

Note :                    

 

09/20