Avengers : l'ère d'Ultron (2015) de Joss Whedon

par Selenie  -  23 Avril 2015, 07:33  -  #Critiques de films

Le grand retour des super-héros après le succès tonitruant de "Avengers" (2012) et ses 1,5 milliards de dollars de recettes (3ème plus gros succès financiers de l'histoire). Même réalisateur et même équipe derrière et devant la caméra avec quelques petits nouveaux dont les très attendus jumeaux Maximov, QuickSilver et Scarlett Witch (respectivement interprétés par les excellents Aaron Taylor-Johnson et Elizabeth Olsen) et surtout La Vision (Paul Bettany)... A contrario on voit disparaitre Pepper Potts (contrat s'arrêtant à "Iron man 3" !). Beaucoup de liberté prise vis à vis du Comic d'origine au premier lieu duquel qu'ici ce n'est pas Ant-Man qui crée Ultron mais Tony Stark. Avec un budget supérieur au premier pour atteindre les 250 millions de dollars, il est évident que la production veut encore plus spectaculaire à tous les niveaux... C'est le risque de l'overdose, de la boulimie incontrôlée. Ce film bat ainsi le record de "Les Gardiens de la Galaxie" avec plus de 3000 effets visuels contre 2750. Ultron ou l'ennemi à l'intelligence artificielle incontrôlable... D'où un gros bug dans le scénario, un bémol concernant une incohérence et une invraisemblance.

AVENGERS-AGE-OF-ULTRON-image-des-personnages-au-complet-Robert-Downey-Jr-Scarlett-Jeremie-Renner-Go-with-the-Blog.jpg (2880×1800)

En effet, Ultron contrôlant tous les systèmes informatiques et internet, il est étonnant que Iron Man et ses systèmes ne soient jamais touchés ?! Difficile de faire abstraction de ce gros détail. Sinon on s'aperçoit qu'il y a toujours un soin apporté dans la psychologie et les liens des super-héros ; on notera donc le face à face Stark-Captain America, Stark-Banner, les jumeaux, et le duo Black Widow-Hulk et une plus grande influence de Hawkeye (surtout dû à la starification de Jeremy Renner depuis le 1). Par contre, on regrette que le casse tout automatique, la destruction massive et omniprésente prenne autant de place forçant évidemment l'ébahissement devant tant de pyrotechnique plutôt qu'à une réelle tension. Une tension qui devrait prendre plus au coeur puisque la production avait annoncé des changements dans l'équipe Avengers ; donc qui va partir (départ choisi ou mort ?!) et qui va rester ?! Cette tension, ce mini-suspense ne prend jamais vraiment tant la mise en scène se focalise sur le spectaculaire. La surenchère doit avoir ses limites. A noter également des punchlines ridicules tellement elles sont attendues (le petit "merci" en plein carnage...). Pour une suite c'est tout de même un belle réussite, cela fait aussi peur, les prochains opus risquent de descendre plus bas plus vite. Néanmoins le divertissement est au rendez-vous et qu'une nouvelle fois le scénario reste malin et toujours méticuleux en ce qui concerne les ramifications entre les différents films et multiples personnages.

 

Note :            

 

15/20