Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

L'Etudiante et monsieur Henri (2015) de Ivan Caldérac

23 Février 2016, 12:28pm

Publié par Selenie

Plutôt habitué aux comédies romantiques plus ou moins réussies avec des films comme "Irène" (2001), "On va s'aimer" (2005) et "Une semaine sur deux" (2009), le réalisateur Ivan Caldérac change de registre avec cette comédie sociale douce-amère. On peut penser au beau "Le Bel âge" (2009) de Laurent Perreau mais avec un humour quand même plus présent et un optimisme réaliste. En effet, le vrai bon point du film réside dans le fait que les personnages ne sont ni parfaits, ni chanceux, ni bobos, ni beaux, ni forts et sexy... Brefs pour une fois les personnages sont ancrés dans la poisse.

147417.jpg (1175×1600)531959.jpg (1200×728)

L'une jeune et jolie sans être canon qui est un étudiante un peu paumée car elle n'a aucune confiance en elle. L'autre est un vieux grincheux acariâtre qui n'aime personne, odieux même dans l'amour qu'il porte à son fils. Avec un tel personnage on pense donc bien fort à "Tatie Danielle" (1990) de Etienne Chatiliez, où tonton Henri prend une coloc étudiante dont il va se servir pour un odieux chantage. Pour Henri on a un Claude Brasseur parfait en vieux bougon infect, un con qui va doucement se laisser apprivoiser par son étudiante. Cette dernière est jouée par l'inconnue Noémie Schmidt, la jeunesse du charme qui risque de faire parler d'elle prochainement, notamment pour son rôle dans la série évènement de Canal+ "Versailles"... Le fils est joué par Guillaume de Tonquédec, toujours sympathique mais qui reste dans son personnage habituel. On est plus déçu par son épouse, jouée par Frédérique Bel, dans un rôle très inhabituel où elle ne convainc pas franchement ; à la fois trop surjoué et un personnage trop caricaturé. Outre la bonne idée d'une étudiante qui râte tout ce qu'elle entreprend, on salue la qualité des dialogues qui offrent quelques perles aussi cinglantes que cocasses, tout en étant parfaitement mesurées au profil des personnages. Au final, le récit reste assez classique mais tout à fait maitrisé et qui pourra en surprendre quelques uns sur le déroulement du chantage en question. Résultat, un joli film plutôt réussi et une belle surprise. Ivan Caldérac signe là, de toute façon, son meilleur film.

 

Note :             

 

14/20

Commenter cet article