Tigre et Dragon (2000) de Ang Lee

par Selenie  -  12 Juillet 2016, 09:04  -  #Critiques de films

Après le film romanesque "Raisons et sentiments" (1995) et le western "Chevauchée avec le Diable" (1999) le réalisateur Ang Lee ne quitte pas le film en costume avec une co-production qui rassemble capitaux taïwanais, hong-kongais, chinois et américain. Une telle co-production s'explique par le budget mais aussi par le fait que le réalisateur américain se lance dans un nouveau genre, le "wuxia" un genre traditionnel asiatique dit film d'arts martiaux ou un héros solitaire et errant sert de justicier. Adapté d'un roman populaire chinois de Du Lu Wang le titre original, "Wo Hu Cang Long" signifie "Tigre tapi, dragon caché" et est tiré d'un proverbe chinois pour décrire une personne qui révèle un talent caché... Alors qu'un couple de justicier se rapproche après des années à servir les autres une bandit redoutable vole une épée magique avec l'aide d'une jeune femme noble qui veut éviter un mariage arrangé...

049614_af.jpg (441×600)tigre-et-dragon-2000-33-g-710x463.jpg (710×463)

Le tout évidemment dans une Chine médiévale et dan sun genre qu'on pourrait définir comme le pendant asiatique de l'Heroic-Fantasy occidental. Au casting on trouve le couple Chow-Yun-Fat (jusque là plus habitué au polar de John Woo) et Michelle Yeoh (qui a acquis une stature internationale après avoir été partenaire de Pierce Brosnan dans "Demain ne meurt jamais" en 1997 de Roger Spottiswood) et deux acteurs alors en début de carrière et dont le film va propulser au rang de star Chang Chen et surtout Zhang Ziyi. Le film condense le style chinois des arts martiaux avec des considérations plus occidentales. Bref des Arts martiaux légendaires et de hautes voltiges saupoudrés de romanesque et de réflexions féministes. La photographie est magnifique avec une mise en vant des paysages grandioses mais le vrai gros bonus reste les scènes d'action dont les chorégraphies sont aussi créatives qu'impressionnantes. Des scènes dont la qualité doit beaucoup et essentiellement à Yuen Woo-Ping (légende du genre ayant travaillé sur le mythique "Il était une fois en Chine" en 1991de Tsui Hark et denrièrement sur "The GrandMaster" en 2013 de Wong Kar-Wai) et à Tiger Hu Chen, ces deux derniers s'étant imposé mondialement après leur travail sur la trilogie "Matrix" (1999-2003) des frères Wachowski. Visuellement Ang Lee permet au genre "Wuxia" de se faire connaitre dans le monde entier et deonc de démocratiser un genre qui était surtout rester en Orient. Un grand film d'aventure qui pêche parfois par un problème de rythme et que l'entêtement du personnage de Jen/Zhang Ziyi ne soit pas toujours très logique. Mais ça reste sans gravité, le voyage vaut le détour. 

 

Note :             

 

17/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :