Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Décès de Zsa Zsa Gabor

19 Décembre 2016, 14:33pm

Publié par Selenie

En cette fin d'année déjà funeste pour bons nombres de grands noms de cinéma nous apprenons le décès de l'actrice Zsa Zsa Gabor, actrice plus conue pour sa vie mondaine que pour sa filmographie. Elle nous a quitté ce 18 décembre 2016 à l'âge de 99 ans.

t1larg.jpg (640×360)

Née en 1917 à Budapest (Hongrie) Sari Gabor est issue d'une famille bourgeoise de confession juive. Très vite elle écume les planches et notamment dans des opérettes au théâtre An Er Wien à Vienne. Elue Miss Hongrie en 1936, Sari Gabor est poussée par sa mère pour partir tenter sa chance à Hollywood. 

 

Néanmoins elle ne réussit aucune percée mais devient une femme du monde. Après un premier mariage avec un journaliste et diplomate turc (1937-1941) elle épouse Conrad Hilton (1942-1947) le fondateur des hôtels Hilton dont elle a une fille Constance Francesca Hilton (1947-2015). Elle fait ensuite la connaissance de l'acteur George Sanders qu'elle épouse également (1949-1954 - ci-dessous).

hawkeye5lge.jpg (400×405)

Ce dernier mariage avec la star George Sanders est un tournant puisqu'il lui ouvre les portes, enfin, du 7ème Art. Elle apparait d'abord dans un show télévisé "Bachelor's Haven" qui la fait connaitre. Son premier rôle dans un long métrage est "Les Rois de la Couture" (1952) de Mervyn LeRoy où elle porte le nom de Zsa Zsa qui devient ainsi son pseudonyme.

Zsa_Zsa_Gabor_as_Jane_Avril,_Moulin_Rouge_1952.png (638×477)

Elle enchaine alors les films avec "Cinq mariages à l'essai" (122952) de Edmund Goulding et surtout "Moulin Rouge" (1952 - ci-dessus) de John Huston dont le succès offre une vraie envergure à l'actrice alors même que la plupart de ses apparitions sont de seconds rôles.

19478640.jpg (891×567)

Les années 50 sont la dédennie d'excellence de Zsa Zsa Gabor avec des films comme "Lili" (1953) de Charles Walters, "L'Ennemi Public numéro 1" (1953 - ci-dessus) de Henri Verneuil avec Fernandel, "La Soif du Mal" (1958 - ci-dessous) de Orson Wells et elle interprète le premier rôle du film de science-fiction "Queen of Outer Space" (1958) de Edward Bernds.

zsa-zsa-gabor-jeune.jpg (1140×499)

Cette même année 1958 elle est élue l'actrice la plus glamour.

 

Elle divorce de George Sanders en 1954, semblant ne plus avoir besoin d'époux alors que sa carrière n'a jamais été aussi haute elle se trouve néanmoins un 4ème mari (1962-1966) alors que sa carrière connait un léger ralentissement. 

 

Les années 60 sont un petit déclin pour l'actrice qui se tourne alors un peu plus vers les show télévisés. Le cinéma se ferme de plus en plus à elle, pas aidée par une vie sentimentale qui concentre tout l'intérêt du public et des tabloïds (avec sa fille ci-dessous). Elle épouse par ailleurs son 5ème mari pour à peine 1 an.

Francesca-Hilton-mort-d-une-heritiere.jpg (625×417)

Sa carrière connait alors un réel déclin sur grand écran tandis qu'elle se focalise essentiellement à la télévision ("La Croisière s'amuse", Matt Houston"...), parfois Broadway et continue d'apparaitre au cinéma dans des films mineurs où elle joue souvent son propre rôle.

 

Elle épouse pour moins de deux ans (1975-1976) un des concepteurs de la poupée Barbie avant d'épouser dans la foulée son 7ème époux (1976-1983) qu'elle quitte pour épouse son 8ème mari (!) mariage qui dura 24h avant d'être annulé le lendemain (!).

0%2B9330.jpg (730×493)

Elle joue entre autres son propre rôle dans "Freddy 3 - Les griffes du cauchemar" (1983 - ci-dessus) de Chuck Russell et dans "Y-a-t-il un flic pour sauver le Président ?" (1991) de David Zucker où elle joue l'autodérision suite à un incident qu'elle a vraiment connu en 1989 après avoir giflé un policier...

 

Elle épouse son 9ème homme (1986-2016) en la personne du "pseudo" - Prince Frédéric Prinz Von Anhalt, un homme de "basse" condition qui a su se faire adopter par la Princesse héritière Marie-Auguste d'Anhalt après une transaction financière.

 

Cette dernière époque est surtout connue pour ses déboires juridico-financiers et ses soucis de santé. Outre le procès pour cet outrage à un agent de police, Zsa Zsa Gabor accumule les problèmes de santé qui vont aller jusqu'à un terrible accident de voiture en 2002 et jusqu'à l'amputation de sa jambe droite en 2011 suite à trop de problèmes de santé successifs.

 

Son état empire de plus en plus et, moralement, elle connait deux décès qui vont la marquer profondément. La mort de son amie Elizabeth Taylor (voir ICI et voir LA)en 2011 et la mort de sa fille unique en 2015.

alg-zsa-zsa-gabor-jpg-777x437.jpg (777×437)

Zsa Zsa Gabor aura marqué malgré tout le Septième Art par son glamour, son style flamboyant et par sa vie privée et mondaine (9 mariages, 7 divorces !). Zsa Zsa Gabor et les hommes, une grande histoire dont on peut citer quelques citations de l'actrice qui ne manquent pas de piquant :

"Combien de maris j'ai eu ? Vous voulez dire en dehors des miens ?"

"La seule profondeur qui intéresse les hommes chez les femmes est celle de leur décolleté."

"Je n'ai jamais détesté un homme après une rupture au point de lui rendre ses diamants."

"Divorcer parce qu'on est plus amoureuse est aussi stupide que de se marier parce qu'on l'est."

"Il est presque impossible de rendre heureux son propre mari ; c'est infiniment plus facile avec le mari d'une autre."

"Les maris sont comme le feu. Il s'éteignent si on ne s'en occupe pas."

ba48cf76ff069609f0de608b32697986.jpg (468×367)

Zsa Zsa Gabor n'a pas une carrière étincelante loin s'en faut, mais elle est une des rares qui aura marqué de son aura le glamour hollywoodien en jouant son propre rôle jusqu'au bout.

Zsa Zsa Gabor est décédée ce 18 décembre 2016 à l'âge de 99 ans des suites d'une crise cardiaque.

Commenter cet article