Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Décès de Om Puri

6 Janvier 2017, 13:54pm

Publié par Selenie

Après l'hécatombe chez les actrices fin 2016 voici donc le premier mort 2017 avec la disparition de l'acteur indien Om Puri cette nuit du 06 janvier 2017, à l'âge de 66 ans.

ompuri.jpg (630×420)

Né en 1950 en Inde dans la province du Penjab, le jeune Om Puri suit des études au Film and Television Institute of India d'où il sort diplômé début des années 70.

 

Il tourne son premier film avec "Ghashiram Kotwal" (1976) d'un collectif de réalisateurs. Il joue d'abord dans de nombreux films d'art et essai et se fait remarquer par la critique avant d'être peu à peu reconnu du public et notamment grâce aux films "Ghoduli" (1977) de B.V. Karanth et Girish Karnad ainsi que "Bhumika : the role" (1977) de Shyam Benagal qui sont tous deux primés au FilmFare Awards (Césars indiens).

 

Il obtient son premier prix aux FilmFare Awards 1981 pour le meilleur second rôle dans le film "Aakrosh" (1980 - ci-dessous) de Govind Nihalani.

akrosh.png (640×480)

Il tourne pour la première fois hors de l'Inde dans la superproduction "Ghandi" (1982) de Richard Attenborough. Cette même année il obtient le Silver Lotus Award du meilleur acteur pour son rôle dans le film "Ahoran" (1982) de Shyam Benagal.

 

Il tourne assez peu mais souvent pour des films à succès et souvent primés qui permettent à l'acteur de garder sa popularité. Il retrouve le réalisateur Govind Nihalani pour "Ardh Satya" (1983 - ci-dessous) pour lequel il est primé du Silver Lotus Award du meilleur acteur aux National Film Awards 1984 (remplaçant le FilmFare).

AS5.jpg (500×375)

L'acteur est primé à chaque fois pour des rôles non conventionnels dans le cinéma indien pour des films assez éloignés des canons de Bollywood. 

11264559.jpg (805×453)

Il tourne à nouveau dans un production américaine avec "La Cité de la Joie" (1992 - ci-dessus) de Roland Joffé avec Patrick Swayze en médecin qui officie dans les bidonvilles de Calcutta. Ce rôle est un tournant car pour la première fois il s'agit d'un rôle important qui lui permet une réelle reconnaissance mondiale.

 

Il enchaine aussitôt avec deux autres films américains dans un tout autre genre puisqu'il apparait dans le film fantastique "Wolf" (1994) de Mike Nichols aux côtés de Jack Nicholson et Michelle Pfeiffer, suivi de "L'Ombre et la Proie" (1996 - ci-dessous) de Stephen Hopkins avec Val Kilmer et Michael Douglas.

Om-Puri-–-The-Ghost-and-the-Darkness-1996-1024x576.jpg (1024×576)

Il revient en Inde où il tourne "Maachis" (1996) de Sampooran Singh Gulzar et surtout "My Son the Fanatic" (1997 - ci-dessous) de Udayan Prasad pour lequel il est primé du Crystal Star du meilleur acteur au festival international de Bruxelles en 1998.

my-son-the-fanatic.jpeg (448×252)

Il se fait une nouvelle fois remarquer dans la comédie britannique "Fish and Chips" (1999 - ci-dessous) de Damien O'Donnell adaptée de la pièce éponyme de Ayub Khan-Din.

437.jpg (350×197)

Il retourne en Inde où il tourne plusieurs films dont "Hey Ram" (2000) de Kamal Hassan, "Lakshya" (2004) et "Don" (2006) de Farhan Akhtar avant de repartir à Hollywood où il tourne dans l'excellent "Le monde selon Charlie Wilson" (2008 - ci-dessous) de Mike Nichols avec Julia Roberts et Tom Hanks et où il interprète le président pakistanais Zia.

007CWW_Tom_Hanks_015.jpg (852×480)

Ces dernières années ses films les plus mémorables sont "Billu" (2008) de Priyadarshan, "L'Intégriste malgré lui" (2013) de Mira Nair, "The Lovers" (2013) de Roland Joffé et "Les recettes du bonheur" (2014 - ci-dessous) de Lasse Hallström avec Helen Mirren et Charlotte Le Bon.

PHO7284e64c-3385-11e4-9c79-587b1aade486-805x453.jpg (805×453)

Om Puri n'a aucun lien de parenté avec les autres stars bollywoodiennes Madan Puri et Amrish Puri.

 

Om Puri a tourné une centaine de films, la plupart des films d'art et essai en début de carrière avant d'étendre ensuite sa filmo à des oeuvres plus grand public et en faisant quelques passages à l'international.

article-1298297367279-0d34ef4b000005dc-20609_636x458.jpg (636×458)

Om Puri, monstre sacré du cinéma indien, est mort ce vendredi 06 janvier 2017 à l'âge de 66 ans chez lui à Andheri (Inde).

Commenter cet article