Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Décès de Tomas Milian

24 Mars 2017, 15:59pm

Publié par Selenie

Un peu dans trop dans la confidentialité (et l'oubli ?!) nous apprenons un peu tard la mort de l'acteur americano-cubain Tomas Milian ce 22 mars 2017 à l'âge de 84 ans.

img_2 (500×300)

Né en 1933 à La Havane le jeune Tomas Quintin Rodriguez nait dans une famille de la grande bourgeoisie cubaine. Passionné par James Dean le jeune Tomas décide de quitter Cuba après le suicide de son père, colonel dans l'armée, et part pour les Etats-Unis en 1956 soit trois ans avant la victoire de la révolution castriste.

 

Il intègre l'université de Miami où il améliore son anglais et passe six mois dans la marine avant de tenter sa chance à l'Actors Studio où il passe le concours d'entrée devant Lee Strasberg, Elia Kazan et Paul Newman. Il est un des deux reçus à l'examen d'entrée sur 3000 candidats !

 

Il débute sur scène en 1958 dans une pièce écrite pour lui, "Maidens and Mistresses et home at the Zoo" de Meade Roberts. Le succès est tel qu'il lui permet de rencontrer le compositeur italien Giancarlo Menotti, un des responsables du Festival de Spolète qui lui propose de s'y produire en vedette dans la pièce pantomime "Le Poète et la Muse" de Jean Cocteau.

ob_ea9836_300px-delfini-milian-e-cardinale.png (600×341)

Dans la foulée il tourne enfin dans ses premiers longs métrages de cinéma. Il joue dans "Les Garçons" (1959) et "Le Bel Antonio" (1960) de Mauro Bolognini. Il enchaine avec "Les Dauphins" (1960 - ci-dessus avec Claudia Cardinale) de Francesco Maselli. Dès lors il n'arrêtera plus de tourner pendant une période assez longue pour le cinéma italien essentiellement. Il joue dans

 

Le-soldatesse-1965-2.jpg (624×352)

"L'Imprévu" (1961) de Alberto Lattuada, il est dans le film à sketch et choral "Boccace 70" (1962), il joue dans "Les deux Rivales" (1964) de Francesco Maselli, "Des filles pour l'armée" (1965 - ci-dessus) de Valerio Zurlini avant d'obtenir le rôle principal dans le western spaghetti culte "Colorado" (1966 - ci-dessous) de  Sergio Sollima avec Lee Van Cleef.

18810725.jpg (495×343)

Il devient un acteur spaghetti incontournable avec des films comme "Tire encore si tu peux" (1967) de Giulio Questi, "Le dernier face à face" (1967 - ci-dessous) de Sergio Sollima et "Sentences de mort" (1968) de Mario Lanfranchi.

49d34be4cdf76fb386a51782ff222bbb.png (528×276)

Mais cela serait trop facile, Tomas Milian est un acteur curieux et aventureux qui touche à tous les genres, tournant aussi beaucoup avec des acteurs de la Nouvelle Vague française notamment dans "La Mer à boire" (1963) de Renato Castellani, "Le Chevalier de Maupin" (1966 - ci-dessous) de Mauro Bolognini...

chevalier-maupin-large2.jpg (548×392)

Il tourne dans sa première grande production internationale avec "L'Extase et l'Agonie" (1966) de Carol Reed. Il n'hésite pas à tourner dans des productions plus pointues comme "Les Cannibales" (1969) de Liliana Cavani ou "The Last Movie" (1971 - ci-dessous) de Dennis Hopper.

lastmovie05.jpg (640×352)

L'Italie devient son pays, il obtient la nationalité italienne en 1969 après avoir épousé une italienne en 1968 avec qui il aura un fils.

106199761_o.jpg (624×256)

Il joue dans le film d'horreur "La longue nuit de l'Exorcisme" (1972 - ci-dessus) de Lucio Fulci, dans le thriller "Brigade Volante" (1974) de Stelvio Massi, il reste toujours fidèle aux westerns avec "On m'appelle Providence" (1972) de Giulio Petroni et "Les Quatre de l'Apocalypse" (1975) de Fulci et on le voit dans le thriller français "Folle à tuer" (1975) de Yves Boisset où il a pour partenaire Marlène Jobert, Victor Lanoux et Michael Lonsdale.

Tomas_Milian_1974_cropped.jpg (694×543)

A partir des seventies l'acteur incarne des rôles récurrents et populaires en Italie qui lui permet de toucher un public plus large. Par exemple il est le policier Nico Giraldi dans "Flics en jeans" (1976) de Bruno Corbucci, rôle qu'il reprendra quasiment tous les ans jusqu'en 1985.

vlcsnap-2013-06-18-12h53m27s205.png (720×406)

Il joue dans le drame "La Luna" (1978) de Bernardo Bertolucci, il fait face à Michel Serrault dans la comédie "Le Coucou" (1980 - ci-dessus) de Francesco Massaro sur lequel Michel Audiard a été co-scénariste.

vlcsnap-2013-10-21-10h33m17s154.png (608×380)

Après avoir repris une dernière fois son rôle de Giraldi dans "Pas folle le flic" (1985 - ci-dessus) sa carrière connait un petit déclin et Tomas Milian va tourner de moins en moins, se retournant aux Etats-Unis, petit à petit il va devenir un guest star de luxe dans des films prestigieux où il ne sera pas toujours crédité.

 

Il n'est par exemple pas crédité dans le peplum "Le Roi David" (1985) de Bruce Beresford (qui est un échec retentissant). Il participe au thriller érotique "Cat Chaser" (1989) de Abel Ferrara, il joue dans "Revenge" (1990) de Tony Scott tandis qu'il effectue un retour à Cuba pour le film "Havana" (1991) de Sydney Pollack.

 

Il joue dans le polémique "JFK" (1992) de Oliver Stone avant de participer au film "Deux cowboys à New-York" (1994) de Greg Champion alliant comédie et western avec les jeunes Kiefer Sutherland et Woody Harrelson. Il goûte encore à la comédie dans un second rôle dans "Coup de foudre et conséquences" (1997) de Andy Tennant avec Salma Hayek et Matthew Perry.

the-yards.jpg (838×400)

 

Il joue dans le film historique "Amistad" (1998) de Steven Spielberg avant de tourner coup sur coup dans deux chefs d'oeuvre, "The Yards" (2000 - ci-dessus) de James Gray et "Traffic" (2001 - ci-dessous) de Steven Soderbergh.

000TRF_Tomas_Milian_003.jpg (852×480)

Ses deux derniers films sont "La Fiesta del Chivo" (2005) de Luis Llosa où il joue le rôle principal soit le dictateur de la République Dominicaine Trujillo, et "Adieu Cuba" (2006) de et avec Andy Garcia.

lainfo.es-24826-tomas.jpg (680×480)

Tomas Milian (ci-dessus lors d'un hommage au Festival de Rome 2013) a été et est un acteur incontournable, un acteur hispanique de premier plan d'une carrière incroyablement riche et dense qui mérite d'être plus connu et reconnu.

 

Tomas Milian est décédé ce mercredi 22 mars 2017 à l'âge de 84 ans. 

Commenter cet article

princécranoir 25/03/2017 09:38

Je me rends compte que je n'ai vu que peu de films avec Tomas Milian, et découvre même certains dans lesquels il figurait sans que je m'en souvienne ("Traffic", "the Yards" ou "JFK"). Etonnamment, le grand souvenir de Milian que je garde, c'est son look Bronsonien dans "Brigade Volante".

Selenie 25/03/2017 13:48

Moi il m'a toujours marqué avec sa coupe de cheveux improbable (sorte de "carré long" ?!) dans "Le dernier face à face" :)