Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Décès de Sergio Sollima

2 Juillet 2015, 07:14am

Publié par Selenie

L'hécatombe estivale continue... On apprend la mort du réalisateur italien Sergio Sollima hier 1er juillet 2015 à l'âge de 94 ans.

timthumb.php (470×280)

Né en 1921 à Rome il commence à travailler juste après la Seconde Guerre Mondiale comme journaliste puis comme Critique de cinéma. Bientôt il commence à signer quelques scénario comme pour "Volets Clos" (1951) de Luigi Comencini ou sur "Carosello di canzoni" (1958) de Luigi Capuano et aussi sur quelques peplums comme "Goliath contre les géants" (1962) de Guido Malatesta et "Les 10 Gladiateurs" (1963) de Gianfranco Parolini.

 

Il connait sa première expérience derrière la caméra sur le film à sketchs "Amours difficiles" (1962) avant qu'on lui propose ses premiers longs métrages "Agent 3S3 passeport pour l'enfer" (1965) et "Agent 3S3 Massacre au soleil" (1966) qu'il co-signe sous le pseudo de Simon Stirling.

fMW4tF7porHf57jV5EHlUdifi2T.jpg (1280×720)

Il réalise son premier film avec son vrai nom Sergio Sollima pour le film "Requiem pour un agent secret" (1966) avec Stewart Granger.

ob_cc2d19_colorado.jpg (600×806)colorado7.JPG (512×288)

Il rejoint alors deux de ses compatriotes et devient le troisième Sergio italien (avec Leone et Corbucci) en se lançant ensuite dans le western spaghetti. Il réalise "Colorado" (1966 - ci-dessus) avec Lee Van Cleef (qui sort tout juste de la trilogie du dollars de Leone) et Tomas Milian, deux gueules incontournables du genre.

wghysjc9.jpg (300×296)

Il enchaine avec le spaghetti "Le dernier face à face" (1967 - ci-dessus) toujours avec Tomas Milian et Gina Maria Volonte avant de réaliser une suite à "Colorado" avec "Saludos Hombre" (1968) encore avec Tomas Milian.

0WPwLCRYF-y410_B7B81Tln2bew.jpg (499×212)

Il délaisse ensuite le genre qui l'a fait passé à la postérité pour le thriller d'action "La cité de la violence" (1970 - ci-dessus) avec Charles Bronson et Michel Constantin. Il tourne ensuite un autre thriller "La Poursuite implacable" (1973) avec Oliver Reed.

 

Il quitte alors un temps le grand écran pour tourner l'excellent feuilleton d'aventure "Sandokan" (1976) avec Kabir Bedi qui sera un grand succès notamment en Italie. Il retrouve alors son acteur (Kabir Bedi) pour le long métrage "Le Corsaire Noir" (1976).

sandokan_alla_riscossa_la_tigre_ancora_viva_kabir_bedi_sergio_sollima_001_jpg_getn.jpg (796×530)

Ce sera sa dernière heure de gloire et la fin de sa carrière cinématographique. Par la suite Sergio Sollima tournera encore quelques oeuvres pour la télé jusqu'en 1998 où il tourne une énième suite à "Sandokan"...

 

Sergio Sollima est le père du réalisateur Stefano Sollima, réalisateur du film "A.C.A.B. : All cops are Bastards" (2012) et de la série "Romanzo Criminale".

Sergio-sollimaR.jpg (400×259)

Sergio Sollima a su s'imposer comme un spécialiste du western spaghetti en seulement 3 films. Le réalisateur est adulé notamment par Quentin Tarantino qui le cite souvent.

 

Sergio Sollima est décédé hier, 1er juillet 2015 à l'âge de 94 ans dans sa ville natale de Rome.

Commenter cet article