Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Selenie

Décès de Sam Shepard

1 Août 2017, 11:15am

Publié par Selenie

Alors qu'on apprenait la mort de Jeanne Moreau la veille le matin même, on apprend plus tard le décès de l'acteur-scénariste Sam Shepard alors que celui-ci nous a quitté le jeudi 27 juillet 2017 à l'âge de 73 ans... Et non pas mort le 30 juillet comme l'indique très faussement le site Allociné (no comment)...

Né en 1943 dans l'Illinois, Samuel Shepard Rogers III est le fils d'un ex-pilote de l'armée américaine devenu fermier, le jeune Samuel suit donc ses parents de ferme en ferme durant son enfance jusqu'à ce qu'ils s'installent définitivement en Californie. Malheureusement le jeune Sam ne s'entend que très difficilement avec son père. Constamment en conflit le jeune Sam quitte le foyer familial et arrête ses études. 

 

Il rejoint alors une troupe de comédiens Bishop's Reperetory Company avant de partir à San Francisco au Magic Theater où il commence à écrire ses premiers textes. Dès 1962 il part pour New-York et rejoint le mouvement hippie, notamment sur scène où il participe au théâtre underground Off-Off Broadway. Il vit alors en bohème au Greenwich Village. Il voyage aussi beaucoup à travers les Etats-Unis  et s'affirme de plus en plus à l'écrit en s'inspirant de ses idoles comme Jack Kerouac, Bob Dylan et Allen Ginsberg (avec ces deux derniers ci-dessous). Ainsi dès sa première pièce "Cowboys" (1964) il est remarqué. A seulement 22 ans il est un auteur confirmé et reconnu, ses pièces interrogent les mythes fondateurs de l'Amérique, pièces anti-conventionnelles pour l'époque il obtient cependant plusieurs prix pour son oeuvre littéraire.

Sa première expérience au cinéma est logiquement en tant que scénariste pour le film "Me and my Brother" (1969) de Robert Franck qu'il co-écrit avec son idole et désormais ami le poète contestataire Allen Grinsberg. Il est ensuite choisi pour écrire le nouveau film de Michelangelo Antonioni, "Zabriskie Point" (1970)... Il apparait également pour la première fois comme acteur dans un petit rôle dans "Brand X" (1970) de Win Chamberlain.

 

Il participe à l'écriture collective du film à sketchs "Oh ! Calcutta" (1972) mais c'est encore bel et bien l'écriture qui le mène. En 10 ans, entre 1968 et 1978, il écrit une quinzaine de pièces de théâtre qui asseoient définitivement son statut d'auteur. Auteur prolifique qui l'éloigne un temps du cinéma puisqu'il n'y revient qu'en 1978, en tant que scénariste pour le film "Renaldo et Clara" de son ami Bob Dylan et en tant qu'acteur dans un rôle principal cette fois dans le chef d'oeuvre "Les Moissons du Ciel" (1978 - ci-dessous) de Terrence Malick. Plutôt inattendu ce dernier film lui offre succès public et critique dans un rôle d'acteur avant tout. 

Cette fois le destin place l'auteur en tant qu'acteur de premier plan. Il poursuit donc son exploration devant la caméra et apparait dans "Résurrection" (1980) de Daniel Petrie, "Frances" (1982 - ci-dessous) de Graeme Clifford. Sur ce dernier film il rencontre Jessica Lange pour laquelle il quitte sa première épouse, l'actrice O-Lan Jones (mariés en 1969, la quitte en 1982 pour un divorce en 1984).

Et surtout il joue dans "L'Etoffe des Héros" (1983 - ci-dessous) de Philip Kaufmann dont le succès est mondial et primé de 4 Oscars. Sam Shepard est définitivement un acteur connu et reconnu.

9_1044_L_ETOFFE_DES_HEROS_PHOTO_w_450.jpg (450×298)

Mais il continue à écrire, d'abord pour deux courts-métrages avant de participer activement au film "Paris, Texas" (1984) de Wim Wenders (ensemble sur le tournage ci-dessous) dont il est le scénariste et dans lequel apparait non crédité. Nouveau succès critique et public, multiprimé également dont la Palme d'Or à Cannes 1984.

d97328d1addb92391181efaa3e0050a9--sam-shepard-western.jpg (520×412)

Cette fois, s'il écrit toujours ses pièces il devient moins prolifique, le cinéma prend de plus ne plus d'importance. Il adapte sa propre pièce "Fool for Love" (1983 - ci-dessous) qui est réalidée par Robert Altman en 1985 et où Sam Shepard reprend le rôle de Eddie, amant malheureux de Kim Basinger.

Il retrouve sa compagne Jessica Lange sur le film "Crimes du Coeur" (1986 - ci-dessous) de Bruce Beresford et sur "Far North" (1988) qu'il écrit et réalise. 

Il joue dans "Potins de femmes" (1989) de Herbert Ross où il a pour partenaire les actrices Sally Field, Dolly Parton, Darryl Hannah et Shirley MacLaine. Il débute ainsi les années 90 en ayant tout réussi, succès de ses pièces et aucun réel échec au cinéma. Néanmoins, petit à petit il passe des rôles principaux aux seconds rôles, le plus souvent des rôles qui restent essentiels.

1cd056f20be3057935a02cca3d8a75f2.md.png (500×281)

Il tourne moins et dans des films plus commerciaux avec "Coeur de Tonnerre" (1992 - ci-dessus) de Michael Apted et "L'Affaire Pélican" (1993) de Alan J. Pakula. Il n'en délaisse pas pour autant l'écriture, quelques pièces et quelques films dont son second long métrage "Le Gardien des Esprits" (1994). Ses pièces connaissent aussi des adaptations dont l'excellent "Simpatico" (1999) de Matthew Warchus avec Nick Nolte et Jeff Bridges.

 

Après une décennie calme Sam Shepard connait en regain en forte hausse. A partir du film "La Neige tombait sur les Cèdres" (1999) de Scoitt Hicks il devient un acteur omniprésent et n'aura jamais tourné autant qu'au 21ème siècle !

Il touche à tous les genres, à tous le styles. Le drame avec "De si Jolis Chevaux" (2000) de Billy Bob Thorton et "The Pledge" (2001 - ci-dessus) de Sean Penn, le pur film d'action avec "Opération Espadon" (2001) de Dominic Sena, le film de guerre avec "La Chute du Faucon Noir" (2002 - ci-dessous) de Ridley Scott, le drame romanesque avec "N'Oublie Jamais" (2004) de Nick Cassavetes.

chute3.jpg (600×400)

En 2005 il retrouve Wim Wenders, il décide de travailler ensemble sur une histoire que scénarise Sam Shepard et réalisé par Wenders. Ce sera le magnifique "Don't Coming Home" (2005 - ci-dessous) où il joue aux côtés de Jessica Lange. Ce film sera le dernier avec Jessica Lange et son dernier scénario.

Aussitôt après il tente la Science-Fiction avec le médiocre "Furtif" (2005) de Rob Cohen et passe au western "féministe" avec "Bandidas" (2006) de Joachim Ronning et Espen Sandberg avec le duo latina Penelope Cruz et Salma Hayek. Il retrouve L'ouest mais cette fois avec un film qui lui ressemble plus, le chef d'oeuvre "L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford" (2006 - ci-dessous) de Andrew Dominik.

Passant toujours d'un genre à l'autre, fidèle au zigzag entre les univers on le voit dans la comédie sentimentale "Un Mari de Trop" (2008) de Griffin Dunne, dans le polar pénitentiaire "Felon" (2008) de Ric Roman Waugh, dans la drame familial "Brothers" (2009 - ci-dessous) de Jim Sheridan, dans l'action avec "Fair Game" (2010) de Doug Liman...

Il retrouve le haut de l'affiche pour un western contemplatif, le très beau "Blackthorn" (2011 - ci-dessous) de Mateo Gil. Après un retour à l'action pure de "Sécuritée Rapprochée" (2012) de Daniel Espinosa il retrouve le réalisateur Andrew Dominik et par la même occasion son partenaire Brad Pitt pour l'excellent polar "Cogan : la Mort en Douce" (2012).

Sans baisse de régime, en bonne vitesse de croisière il multiplie les seconds rôles emblématiques et termine ces cinq dernière années avec que des très bons films dont "Mud - sur les rives du Mississippi" (2012) et "Midnight Special" (2016 - ci-dessous) tous deux de Jeff Nichols, "Les Brasiers de la Colère" (2013) de Scott Cooper et "Cold in July" (2014 - ci-dessous) de Jim Mickle.

coldinjuly-magnum.jpg (600×251)

"Ithaca" (2018 ?!) de l'actrice Meg Ryan sera son dernier film... Sans compter sa participation à la série TV "Bloodline" (2015-2017).

tumblr_m8lspkWmyr1r0iqavo1_500.png (500×334)

Outre sa première épouse O-Lan Jones (1969-1984) avec qui il a eu un fils, il a eu également deux enfants avec Jessica Lange (1982-2009). Il a eu une troisième histoire d'amour dans les années 70 avec la rockeuse Patti Smith (ci-dessus).

 

Sam Shepard aura été un artiste complet, dramaturge confirmé et salué avec une quarantaine de pièces, scénariste culte et acteur prolifique (une cinquantaine de films sans compter télévision), il aura marqué de son empreinte ces cinquante dernières années comme un incontournable du 7ème Art, comme du 5ème et du 6ème...

Sam Shepard est parti trop tôt, victime des suites de la maladie neurodégénérative Sclérose latérale amyotrophique (plus communément appelé maladie de Charcot). Il est mort ce jeudi 27 juillet 2017 à l'âge de 73 ans.

Commenter cet article